Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Les douze mots du son

Fréquence

Regarder le film animé

écouter la chronique

Écoutez cette chronique de Yvan Amar

S'entraîner

Lire le script
Fréquence : encore un mot qui a un sens précis en acoustique, un mot scientifique qui désigne l’une des particularités du son. En effet, le son est une onde qu’on peut représenter par une courbe qui monte et qui descend autour d’un axe, un petit peu à la manière d’une oscillation régulière. Et bien le nombre de ces oscillations par seconde, c’est ce qu’on appelle la fréquence du son. On peut comprendre pourquoi on a utilisé ce mot fréquence, parce que dans la langue courante, il renvoie à l’idée de répétition. Ce qui est fréquent, ça se produit souvent, et même plutôt régulièrement. Si mes visites sont moins fréquentes, c’est que je viens te voir moins souvent – moins fréquemment ! Et bien la fréquence acoustique reprend cette idée de façon plus précise. On va compter le nombre d’allers-retours par seconde et, plus ils sont nombreux, plus le son est aigu. Et quand leur nombre décroit, et bien cela correspond à un son qui est plus bas. Donc, on a un spectre sonore qui correspond à tout ce que l’oreille humaine peut entendre. Au-dessous d’un certain seuil, quand la fréquence est trop basse, et au-dessus d’un autre, quand elle est trop haute, le son est inaudible. Et bien sûr il y a une analogie avec ce qu’un autre sens, la vue, nous laisse percevoir. Les couleurs se différencient également entre elles par leur fréquence : et on ne les perçoit pas au-dessous de l’infrarouge, ou au-dessus de l’ultraviolet. Le son, il peut être entendu à portée d’oreille, mais il peut être aussi transmis au loin. Et là encore ce sont des ondes, différentes, qui sont émises et reçues. Et c’est pourquoi les stations de radio s’identifient grâce à leur longueur d’ondes. Il existe plusieurs gammes d’ondes différentes : plus les ondes sont courtes, plus elles portent loin, mais avec une moins bonne qualité. Plus elles sont longues, plus réduit est leur rayon d’action, seulement le confort d’écoute est bien meilleur. Et ainsi, on parle de modulation de fréquence pour des émetteurs de proximité, pour des radios locales ou pour les relais locaux de radios nationales : c’est ce qu’on appelle la bande FM, avec un sigle qui traduit non pas modulation de fréquence mais l’équivalent en anglais, c’est-à-dire : frequency modulation, FM.

Matériel pédagogique produit par le SCÉRÉN [CNDP-CRDP] dans le cadre de la Semaine du son 2012.

Découvrir dans la même série