Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Les douze mots du son

Absorption

Regarder le film animé

écouter la chronique

Écoutez cette chronique de Yvan Amar

S'entraîner

Lire le script
L’absorption peut apparaître comme le négatif de la réverbération. En effet, le son est une onde qui a une étonnante faculté de rebond, un peu comme une balle, mais on sait que la balle la plus bondissante ne se comporte pas de la même façon selon les surfaces qu’elle touche. Donc on a des surfaces qui amortissent le son plus qu’elles ne le renvoient. On a tous fait cette expérience de parler dans deux pièces différentes : quand on est dans une salle de bain qui est carrelée du sol au plafond, on a une voix tourne, qui résonne ; ensuite on passe dans un bureau moquetté, avec des murs couverts de livres, et là la voix est beaucoup plus mate. C’est que l’environnement absorbe le son. Et là encore on est face à une métaphore : comme si les parois jouaient un rôle d’éponge par rapport au son, comme si elles pouvaient « boire » le son qui s’y projette. Et le plus étonnant c’est que cette faculté d’absorption ne dépend pas uniquement des surfaces, mais aussi des volumes : une salle de concert qui est vide ne se comporte pas du tout de la même façon qu’une salle qui est pleine. C’est ce à quoi il faut penser quand on sonorise un concert par exemple dans l’après-midi, dans un auditorium où seuls les fauteuils sont en train d’écouter : l’ingénieur du son anticipe le futur remplissage du lieu, parce que le soir la température ne sera pas la même, mais surtout des centaines de corps à l’écoute opposeront leur densité à la musique qui leur est proposée, et tout le théâtre sonore s’en trouvera modifié. Même la saison peut changer la donne : on ne règle pas les volumes et la place des haut-parleurs au mois d’août comme au mois de décembre. Pourquoi ? Parce que un public en T-shirt ne fait pas réagir le son de la même façon qu’une assistance emmitouflée, qui arrive au concert avec manteaux et écharpes.

Matériel pédagogique produit par le SCÉRÉN [CNDP-CRDP] dans le cadre de la Semaine du son 2012.

Découvrir dans la même série