Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Les douze mots de l'histoire

Époque moderne

Regarder le film animé

écouter la chronique

Voix-off de l'animation, par Yvan Amar

S'entraîner

Lire le script

L'« Histoire moderne », l'« Époque moderne » sont des expressions qui appartiennent en propre au vocabulaire des historiens et sur lesquelles on peut spontanément se tromper.

En effet, il ne s'agit pas d'une période si moderne que cela au sens courant du mot. L'histoire de l'Europe occidentale est découpée en tranches différentes et on fait commencer l'Époque moderne à la fin du Moyen Âge pour l'arrêter à la Révolution.

Donc, la date finale est sans appel : c'est 1789. Pour le commencement, on peut hésiter : 1453, c'est la prise de Constantinople par les Ottomans ou bien 1492, c'est la découverte de l'Amérique.

En tout cas, on comprend que cette dénomination tranche avec ce qui précède : pendant longtemps le Moyen Âge a été considéré comme une époque sombre et à l'inverse, on voit l'histoire moderne commencer avec la Renaissance et son éclat.

Renaissance, un autre mot complexe, qui d'ailleurs est né en Italie et en italien, Rinascimento, puisque dès le XVe siècle, des artistes et des hommes politiques ont utilisé le terme fièrement pour souligner la conscience qu'ils avaient d'appartenir à un monde nouveau, qui renouait avec l'Antiquité et se coupait de son passé récent.

Mais attention, cette Renaissance ne couvre pas l'intégralité de l'époque qui va jusqu'à la Révolution et cette Époque moderne se saisit en opposition avec le Moyen Âge.

Le qualificatif « moderne » s'oppose à l'idée de l'« antique » et porte avec lui le souvenir de la querelle des Anciens et des Modernes. Les tenants des Anciens s'inspiraient de la culture de l'Antiquité, y trouvaient des exemples à suivre et à imiter et voyaient le classicisme du XVIIe siècle comme un reflet des cultures grecque et romaine. Au contraire, ce qu'on appelait les Modernes étaient favorables à une innovation dans la forme et voulaient inventer des critères artistiques qui leur fussent propres.

Matériel pédagogique produit par le SCÉRÉN [CNDP-CRDP].

Découvrir dans la même série