Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Les douze mots de l'histoire

Colonisation

Regarder le film animé

écouter la chronique

Voix-off de l'animation, par Yvan Amar

S'entraîner

Lire le script

La colonisation consiste, pour un État, à annexer un territoire, à se l’approprier et à le peupler. Donc il s’agit d’exploiter un pays, qu’il soit désert, peu habité ou déjà occupé par une civilisation qui l’a pleinement investi.

L’exploiter comment ? On peut justement se pencher sur l’origine du mot colon : colonus en latin désigne un cultivateur, un paysan, celui qui travaille une terre. Donc, les colons sont ceux qui vont exploiter des terres lointaines. On trouve déjà ce sens dans l’Antiquité : la colonia désigne un établissement de Romains dans une région contrôlée par Rome.

Alors, l’idée a été reprise : au XIXe siècle, la pratique se généralise et la colonisation prospère. On multiplie les colonies, on les administre, on règle le problème de leur relation avec le pays qui les possède, parce que c’est bien d’un rapport de possession qu’il s’agit : la France, comme l’Angleterre, l’Allemagne ou la Belgique, avait des colonies. Et les terres colonisées n’avaient pas le même statut que le territoire national : elles étaient à la France ; elles n’étaient pas la France. Et ceux qui en étaient originaires, les indigènes, c’est-à-dire étymologiquement « ceux qui sont nés là-bas », n’étaient pas, pour la plupart, des citoyens français ; c’étaient des sujets de l’Empire français.

Pourtant, les positions officielles pouvaient varier entre colonie proprement dite, territoire sous mandat, c’est-à-dire « administré », et protectorat, territoire « protégé ». Et pendant tout cet essor du colonialisme, ce mot n’est même pas péjoratif.

Seulement, vient le moment, après la Deuxième Guerre mondiale, où les peuples vont se libérer de cette domination ; c’est l’époque de la décolonisation, essentiellement dans les années cinquante et au début des années soixante.

Matériel pédagogique produit par le SCÉRÉN [CNDP-CRDP].

Découvrir dans la même série