Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Les douze mots de l'histoire

Chronologie

Regarder le film animé

écouter la chronique

Voix-off de l'animation, par Yvan Amar

S'entraîner

Lire le script

Chronologie, voilà un mot dont on perçoit tout de suite le côté savant : il est plutôt long, et on y décèle facilement des racines grecques, chronos, c’est le temps, et logos, c’est la science ou l’étude.
Et le mot va assez vite faire référence au temps passé et à l’étude des événements qui s’y sont déroulés. Alors, chronologie, synonyme d’histoire ? Pas exactement, mais on n’en est pas si loin puisque dès le XVIe siècle, le chronologiste est celui qui établit les faits du temps passé en les ordonnant par rapport à leur apparition. C’est donc une particularité de l’histoire qui apparaît très tôt et qui semble fondamentale : le chroniqueur, celui qui relate les faits, n’est pas loin du chronologiste, celui qui les ordonne.
Pour arranger le désordre des faits, pour en faire un récit qui permette de les comprendre, l’essentiel semble être de ne pas se tromper dans leur succession : il faut être sûr de ce qui se passe avant et de ce qui se passe après, pour imaginer ce qui est une cause et ce qui est une conséquence. Si on inverse deux événements, le lien logique qu’on établit entre eux n’a plus de sens.
Pour s’orienter dans le temps historique, on imagine souvent ce qu’on appelle une frise, une bande de papier sur laquelle on inscrit tout ce qui est arrivé, en le datant précisément. On peut ainsi se représenter les laps de temps qui séparent les faits et on peut aussi marquer que plusieurs choses appartenant à des univers différents sont contemporaines : l’automobile et le cinéma naissent pratiquement en même temps.
Mais souvenons-nous aussi que ces frises sont datées par rapport à des origines qu’on choisit et, bien sûr, ce choix peut modifier les perspectives : on ne montre pas la même chose avec une frise qui date la bataille de Poitiers en 732 de l’ère chrétienne ou en 110 de l’Hégire.

Matériel pédagogique produit par le SCÉRÉN [CNDP-CRDP].

Découvrir dans la même série