Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Les mots de l'Outre-Mer

Exotisme

Regarder le film animé

écouter la chronique

Par Frédérick Gersal.

Lire le script
Le mot exotisme s’écrit : E.X.O.T.I.S.M.E, cette orthographe explique tout, pour les amoureux des mots. Bien avant qu’il n’entre dans nos dictionnaires de langue française, le mot exotisme était connu des Latins et avant eux, des Grecs, qui employaient le mot « exotikos », signifiant « étranger » car il y avait la racine « exo » E.X.O qui veut dire « en dehors », donc à l’extérieur du pays ! On retrouve ce sens dans plusieurs autres mots comme : « Exode » qui désigne une émigration de masse, dans un mouvement vers l’extérieur d’un pays, un départ, et plus souvent, une fuite, pour des raisons politiques ou économiques. Autre exemple avec le verbe « exonérer » qui veut dire : décharger quelqu’un d’une mission, d’une tâche ou d’une obligation. On retrouve bien le sens de sortir, ôter, enlever, retirer. Enfin, n’oublions pas l’adjectif « Exorbitant » qui est synonyme d’exagéré, de démesuré. Un « tarif exorbitant » est un prix qui dépasse les bornes, qui est en dehors des limites raisonnables… bref, on n’en croit pas ses yeux, des yeux exorbités, c’est-à-dire qui sortent de leurs orbites, comme dans les bandes dessinées ou les dessins animés. Mais revenons à notre exotisme qui désigne un goût prononcé pour l’exotique, c’est-à-dire pour ce qui vient d’ailleurs, pour ce qui existe hors de son territoire. Il faut bien dire qu’à l’origine la référence c’est l’Occident. Donc pour un Lillois, un Marseillais, un Toulousain ou un Parisien, tout ce qui vient des départements et régions d’outre-mer ou des collectivités d’outre-mer, c’est de l’exotisme. Il y a des plats exotiques comme les Acras, il y a des danses exotiques comme le Zouk, mais aussi des tissus exotiques comme le Madras, des oiseaux exotiques comme le Colibri ou le Dodo, sans oublier les fruits et les légumes, les plantes et les jardins… Si ce mot « exotisme » a longtemps été péjoratif, il est devenu aujourd’hui un synonyme d’ouverture vers le monde, vers ce qui nous entoure et son sens doit même pouvoir s’inverser en pensant que bien des objets de la métropole semblent très exotiques, aux ultramarins.

Matériel pédagogique produit par le SCÉRÉN-CNDP dans le cadre de « 2011, année des Outre-mer »

Découvrir dans la même collection