Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Les mots de l'actualité

Pharaon

Regarder le film animé

écouter la chronique

Découvrez les animaux qui symbolisent les équipes de foot…

Lire le script
Les Pharaons ont mangé les Lions ! Au moins du point de vue du football… puisqu’on sait que l’équipe égyptienne des Pharaons l’a emporté sur les Lions indomptables camerounais, lors de la finale de la CAN, la Coupe d’Afrique des Nations. Les Pharaons ont donc gagné. Mais les Pharaons, qu’est-ce donc ? C’est précisément le nom des footballeurs qui font partie de cette équipe nationale. Il est fréquent que les équipes choisissent un emblème qui les symbolise, et souvent il s’agit d’un animal qui peut représenter le territoire national. Les Éléphants de Côte d’Ivoire, les Lions indomptables du Cameroun. On voit bien en même temps que de façon un peu totémique, les équipes tentent de capturer les qualités des animaux en question : force, noblesse, courage, tous les attributs qu’on leur suppose. Mais en Égypte, on a choisi les Pharaons. Il ne s’agit pas bien sûr d’un animal, mais du nom des anciens souverains d’Égypte. C’est à la fois compréhensible et surprenant : compréhensible parce que cela revient à associer l’équipe à une image de force, de puissance et de pouvoir. Surprenant parce que les pharaons, dans leur iconographie, dans la façon dont on se les représente, à travers toutes les images qui nous sont parvenues, évoquent une certaine majesté immobile : c’est hiératique, un pharaon, ça ne court pas forcément après un ballon. Ensuite, si les lions et les éléphants sont faciles à imaginer à plusieurs, il n’y a pas de troupeaux de pharaons : un seul est sur le trône à un moment donné, car le pouvoir pharaonique n’est pas un sport d’équipe. Alors comment expliquer ce nom ? Les pharaons évoquent une période mythique de l’Égypte, celle dont on se souvient encore de nos jours comme de l’un des âges d’or de ce pays. L’Egypte des Pharaons n’était pas celle d’aujourd’hui, et les Egyptiens de maintenant ne descendent pas directement de ceux des époques pharaoniques, mais l’espace est le même, et la filiation est revendiquée. Le mot vient bien sûr de l’égyptien antique, même s’il est passé par le grec et le latin avant d’arriver en français. Et il désigne ceux qui régnaient sur ce pays pendant une très longue durée. En effet on compte de nombreuses dynasties de pharaons, et on peut être sûr que le profil de ces rois et leur façon d’exercer le pouvoir étaient très différents à quelques siècles de distance. Mais on conserve le même nom pour désigner leur fonction. Et même parfois, le mot « pharaon » est presque associé à leur nom, ou s’y substitue : ça rappelle quelque peu l’usage du mot « césar » chez les Romains : tous les empereurs sont des césars, même si leur nom propre vient s’ajouter à ce titre. D’ailleurs, en ce qui concerne le pharaon, on le cite bien souvent sans plus de précision. Certains sont très célèbres, des Aménophis aux Ramsès. Mais si l’on cite la Bible par exemple, on sait qu’il y est question du Pharaon, le plus souvent sans autre précision. Et dans beaucoup de traductions françaises d’ailleurs, on le mentionne sans déterminant, sans article. On ne dit pas « le » Pharaon, comme on dit le roi, mais simplement Pharaon. Là encore, on est à mi-chemin entre le nom propre et le nom de la fonction. Le prestige de ces souverains était tel que l’adjectif pharaonique existe encore en français, avec un sens un peu péjoratif : cela veut dire démesuré, et on l’emploie plus souvent à propos d’un projet à venir que d’une réalisation. On en souligne alors l’ambition, de façon moqueuse ou critique, pour mettre en valeur l’aspect irréalisable ou excessivement coûteux. Alors pourquoi pharaonique ? Peut-être à cause du souvenir des grands travaux commandés par certains pharaons, en particulier les pyramides. Yvan Amar Article publié le 12/02/2008 Site langue française de RadioFranceInternationale - « Les mots de l'actualité »

Cette chronique est issue de l'émission Les mots de l'actualité produite par Yvan Amar et diffusée sur RFI - Plus de Mots de l'actualité sur RFI

Découvrir dans la même collection