Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Dis-moi dix mots qui te racontent

Penchant

Regarder le film animé

écouter la chronique

Par Yvan Amar.

Lire le script
Qu’est-ce que c’est qu’un penchant ? C’est une pente, on le devine facilement, c’est ce qui penche. C’est un premier sens qui existe encore aujourd’hui, même s’il est rare et un peu littéraire : « J’aimerais bien me faire construire une petite maison sur le penchant d’une colline. » C’est-à-dire sur le versant d’une colline. En revanche, c’est son sens figuré qui est encore très actif, avec deux faces, l’une assez négative et l’autre très positive. Un penchant c’est un goût pour quelque chose, c’est une tendance. L’image se comprend très clairement : quand on se penche, c’est comme si on était attiré. Dans une langue ancienne, le mot était souvent employé pour parler d’un intérêt pour quelque chose : on avait un penchant pour les sciences, pour les vieilles pierres, la musique, la mélancolie… Mais le plus souvent aujourd’hui, on emploie ce terme quand on est attiré là où il ne faudrait pas : on a un penchant pour la paresse, c’est-à-dire qu’on est facilement paresseux, qu’on cède à la paresse. Et justement on a l’idée qu’on se laisse aller et on retrouve l’image de la pente là, de ce qui vous entraine : si on est sur la mauvaise pente, c’est qu’on est mal parti et qu’on ne résiste pas. On parle ainsi de mauvais penchants : en les laissant s’installer, on en arrive aux mauvaises habitudes et le mot s’utilise très souvent pour parler de l’alcoolisme : un penchant pour la boisson. On disait dans un langage familier, un peu ancien : « Ah, il a un penchant pour la chopine ! » On voit bien tout ce que le mot a de moralisateur ; il sert à faire la leçon : on secoue l’index, c’est comme pour dire : « Attention. C’est pas joli joli tout ça ! Il faudrait penser à se reprendre ! » Mais l’autre face est là pour contrebalancer ce sens-là ! Un penchant, c’est aussi une sympathie et le plus souvent une sympathie amoureuse. Alors, on n’est pas encore dans l’amour passion, c’est beaucoup plus discret que cela, mais enfin c’est une attirance qui commence à se transformer en sentiment et qui prend conscience qu’elle existe.

Matériel pédagogique produit par le SCÉRÉN [CNDP-CRDP] dans le cadre de l'opération organisée par le ministère de la Culture et la Communication/DGLFLF.

Découvrir dans la même série