Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Dis-moi dix mots qui nous relient

Fil

Regarder le film animé

écouter la chronique

Par Yvan Amar.

Lire le script
Le fil, un mot de la solidarité, du contact, de la communication ? Et pourquoi pas ! Il a de nombreux sens et de nombreux emplois, mais on pouvait bien s’attendre à ce qu’il serve à rapprocher les gens ou les choses : un fil, ça lie, ça attache ! Le mot s’est associé à l’un des moyens de communication les plus populaires du siècle dernier : le téléphone - un coup de fil, c’est si simple et si usuel ! A peine plus familier que le coup de téléphone, bien moins froid et administratif que la communication téléphonique, il a supplanté très vite le téléphonage, mot charmant, qu’on trouve par exemple souvent chez Marcel Proust, mais qui n’a pas survécu. Le coup de fil rappelle la construction même du réseau téléphonique au point que lorsque la radio se développe, on commence par l’appeler téléphonie sans fil, TSF. Mais le coup de fil est-il un mot du 21ème siècle ? A-t-il encore de beaux jours devant lui ? Les téléphones portables, qui ont éliminé les fils, pourraient bien du même coup mettre quelques cheveux blancs à cette façon de communiquer... et pourtant la tournure s’entend encore. Le fil est aussi bien souvent ce à quoi on se rattache pour ne pas se perdre. Les références littéraires et antiques sont là pour nous le rappeler : on pense tout de suite au fil d’Ariane, une allusion mythologique célèbre. L’histoire est bien connue : le héros Thésée doit descendre au plus profond d’un labyrinthe pour tenter d’y tuer le monstre terrible qui s’y cache. Comment y parvenir ? Comment ensuite retrouver son chemin, et revenir au monde ? La belle Ariane qui l’aime lui donne une épée, et une pelote de fil qu’il déroulera derrière lui, et qu’il pourra suivre à rebours, pour remonter à la surface. On n’est pas bien loin de l’astuce du Petit Poucet, mais avec un stratagème plus continu ; le fil en effet n’est pas censé se rompre. Et si l’on parle du fil d’une histoire, ou même du fil de l’eau, on a à l’esprit une idée de continuité : une fluidité sans coupure. On parle même de fil rouge – une image un peu précieuse, un peu cliché, qui fait référence à une idée directrice qu’on retrouve tout au long d’un parcours. Un film à sketches par exemple peut avoir un fil rouge – un objet, un lieu qu’on retrouve dans les histoires successives et qui donne l’idée d’une cohérence. L’expression est empruntée au poète allemand Goethe. Mais avec cette image du fil rouge, on n’est pas bien loin du fil conducteur, celui qui nous guide, mais aussi celui qui permet d’acheminer le courant, l’électricité. Et cette métaphore s’utilise aussi à la négative : perdre le fil, c’est ne plus suivre, ne plus comprendre ce qui se passe, avoir manqué des informations nécessaires à la compréhension d’une histoire : c’est décrocher.

Cette chronique est issue de l'émission Les mots de l'actualité produite par Yvan Amar et diffusée sur RFI - Plus de Mots de l'actualité sur RFI

Découvrir dans la même série