Aller directement au contenu de la page
Aller au plan du site
Aller au menu bas de page

Voyage avec les motsVoyage avec les mots

Explorez l'univers des mots et maîtrisez la langue française

Dis-moi dix mots qui nous relient

Avec

Regarder le film animé

écouter la chronique

Par Yvan Amar.

Lire le script
Avec… un de ces « petits » mots qui fourmillent en français, qui servent à tout, qu’on trouve partout, et qui peuvent avoir selon les phrases mille significations différentes. L’un des mots en tout cas qui, par excellence, évoque la solidarité, le lien et l’aide. Avec a tant d’emplois qu’il est difficile de les résumer, de dire ceux qui sont les plus importants. Mais l’idée de liaison revient bien souvent : cette préposition sert à signifier l’accompagnement (je vais au cinéma avec ma meilleur amie) ou même l’alliance (je suis dans ton équipe, je me mets avec toi) ; on l’utilise aussi quand il s’agit d’exprimer une relation : on s’associe avec quelqu’un, on se marie avec quelqu’un, on discute avec quelqu’un, et même on se dispute avec quelqu’un… Dans tous ces exemples, on voit bien que le mot avec en introduit un autre : avec le sourire, avec gentillesse, avec ma mère, avec moi, avec Louis XIV, avec les oreilles… le mot qui suit peut être un nom commun, un nom propre, un pronom ! Et pourtant, il arrive qu’on entende des phrases ou des fragments de phrase qui se terminent par avec. Avec tout court ! Alors il est vrai qu’on considère souvent que c’est une langue familière : cela s’entend plus que cela ne se lit, cela apparaît plus à l’oral qu’à l’écrit. Mais c’est pourtant très courant ! Avec peut parfois servir de « mot-phrase », notamment dans une réponse à une question : « - Tu préfères tes fraises avec ou sans crème Chantilly ? - Avec ! » Bien entendu on a affaire à une phrase elliptique : toute une série de mots ne sont pas exprimés. Mais ce genre de réponse laconique n’est pas rare. Dans la langue courante, on trouve bien d’autres exemples qui montrent la souplesse d’emploi du mot : « Elle me plaisait tant, sa montre, que je l’ai essayée… je l’ai mise à mon poignet… et puis, étourdi que je suis ! je l’ai oubliée... et je suis parti avec ! » Et de tels exemples, on en trouve depuis bien longtemps, même dans les anciennes chansons françaises : « Si vous pendouillez* Pierre, pendouillez-moi avec » chante Jeannette, l’amoureuse fidèle qui ne veut pas qu’on la marie à un prince, et encore moins à un baron ! Et dans ce cas-là, avec signifie en même temps, par la même occasion. Souvent c’est juste un pronom qu’on ne répète pas : « Elle n’a pas pu faire garder son fils, alors elle est venue avec » ! On pourrait dire « elle est venue avec lui », mais en français parlé, on supprime fréquemment le pronom ! Et dans une langue tout aussi familière, on entend dire : « Evidemment qu’Elodie connait Sylvio : elle est mariée avec ! » * pendez

Cette chronique est issue de l'émission Les mots de l'actualité produite par Yvan Amar et diffusée sur RFI - Plus de Mots de l'actualité sur RFI

Découvrir dans la même série