Vous êtes ici :

  • Google+
  • Imprimer

Depuis trois ans un groupe de professeurs documentalistes de l'académie de Nice participe au Comité des Incorruptibles pour le niveau 3eme/2nde. Les livres de la sélection de cette tranche d'âge appartiennent assurément à la catégorie du cross-age.

Preuve en est que les adultes que nous sommes ont pris autant de plaisir que les adolescents, du moins nous l'espérons, à la lecture de ces romans. L'impression générale est celle d'une littérature de qualité, s'adressant à un public de jeunes, mais aussi captivant un lectorat adulte et exigeant comme celui des documentalistes ! On peut sans doute le dire, beaucoup d'entre nous ont aimé !!

Nous vous proposons de découvrir ci-dessous la sélections de l'année et 2011/2012 complétée de nos avis ainsi que de nos coups de cœur

Argentina, Argentina…

(Leon, Christophe. Editions Oskar, 2011. ISBN : 2350007480)

Avis de Claudine Pagliano

Thème : dictature argentine, enlèvement d'enfants, identité, mémoire.

Dépeint avec finesse l'ambiguïté des sentiments d'un enfant non seulement arraché à sa famille mais dont la famille a été tuée pour que lui soit adopté par leurs ennemis, et qui doit pourtant tenter de survivre et de trouver un équilibre dans cette nouvelle situation ; situation qui est une nouvelle fois bouleversée lorsque sa "nouvelle" famille l'abandonne et qu'il retrouve sa grand-mère, la seule encore en vie ; puis une fois de plus lorsqu'il apprend qu'il a un frère et que ce frère le rejette au nom de son intégration dans la vie qui est la sienne. Peur, honte (de penser à lui avant de penser à ses parents, de ne pas se révolter plus…), lâcheté, impuissance, révolte, incompréhension, instinct de survie… 

Style efficace, mariant la petite et la grande histoire, les anecdotes dont Pablo/Ignacio se souvient et les événements politiques de l'Argentine des années 70 et 80. Ignacio a l'âge des parents de nos lecteurs présumés, c'est certainement plus évocateur pour eux (hélas ?) que les récits se déroulant pendant la seconde guerre mondiale, peu d'entre eux pouvant les rattacher à quelqu'un qu'ils connaissent.

La fin en ouverture laisse toute latitude au lecteur d'imaginer le contenu de la lettre, et permet à l'histoire de s'ancrer plus intimement en lui.

Boys don't cry

(Blackman, Malorie. Editions Milan Jeunesse. Collection Macadam, 2011.ISBN 978-2-7459-5499-2)

Avis de Marion Bouscarle

La vie est difficile quand on a perdu sa mère et qu'on a plus que son père pour avancer dans la vie même quand celui fait de son mieux...
La vie est difficile quand on apprend à 17 ans qu'on est papa d'une petite Emma qui fêtera bientôt sa première année !
La vie est difficile quand on est un homosexuel qui s'assume au milieu d'une société encore pleine de tabous...
Et pourtant...
La paternité à 17 ans, le deuil, l'adolescence, l'homosexualité et l'homophobie, la difficulté à communiquer avec les gens qui nous sont le plus proches...sont les thèmes abordés ici à travers le récit alterné de deux frères âgés de 16 et 18 ans.
L'auteure évite les clichés et nous offre une lecture très forte, où le lecteur passera du rire aux larmes.
L'univers froid et masculin des 3 personnages principaux éclate grâce à l'arrivée d'un petit bébé. Un point de vue original qui fonctionne très bien et trois personnages masculins attachants.
Malgré la tension dramatique et les sujets graves abordés dans le livre, cette lecture offre aussi un grand bol d'air frais.

Rien qu'un jour de plus dans la vie d'un pauvre fou

(Nozière, JeanPaul. Editions TMagnier, 2011. ISBN : 2844208878)

Avis de Carmela Rigout

Un récit passionnant....un thriller captivant. Des personnages bien rendus dans une atmosphère envoutante. La fascination du mystère, du danger qui se dégage à partir des premières pages du roman, s'oppose au calme à la tranquillité qui s'élève des lieux dans lesquels les personnages principaux de ce roman évoluent. L'auteur arrive à faire coexister deux atmosphères, l'une paisible et familiale, dans laquelle la normalité est représentée par des jours d'été ensoleillés, une atmosphère de vacances au bord d'un lac, deux adolescents qui se découvrent, découvrent la vie, l'autre, sombre et maléfique caché derrière les pulsions des adultes. Le personnage de Jean-Alain et son handicap viennent renforcer le récit tant du point de vue stylistique (très bien rendu par l'auteur lorsqu'il adapte le discours de Jean Alain à ses émotions) que de point de vue de l'intérêt catalysé autour de ce personnage. Personnage par qui on apprend que la normalité n'est pas où l'on croirait la trouver.

Silence

(Severac, Benoît. Syros, collection Rat noir, 2011. Isbn 9782748511420)

Avis de Virginie Guiaud et Marion Bouscarle

Le personnage est très attachant.
Thèmes abordés : handicap, drogue, mauvaise fréquentation, mensonge, amitiés, relation parents-adolescent
Lecture "facile", voire silencieuse !!! La relation entre l'infirmier et l'adolescent par le biais de l'ardoise est symbolique.
Suspens : avec l'enquête policière, une amitié en péril
 Un "témoignage" qui peut servir d'exemple....
(V. Guiaud)

Des thèmes encore une fois proche des ados : l'amour, la drogue... Ou comment on se retrouve à faire de grosses "conneries" pour impressionner une fille parce qu'on a 16 ans...
Le héros se retrouve à l'hôpital après avoir pris un acide pendant une fête et apprend qu'il sera sourd pour toute sa vie...
On reste à l'hôpital avec lui pendant tout le livre et on suit son évolution psychologique. Cette histoire offre encore un roman miroir aux adolescents...qui est censé les faire réfléchir. Les personnages (ados mais aussi adultes) sont touchants (surtout sur la fin du récit). Un livre facile à lire, que des petits lecteurs de nos classes de 3ème devraient réussir à lire...
(M. Bouscarle)

Waterloo Necropolis

(Hooper, Mary. Éditeur Les Grandes Personnes,2011. ISBN : 2361930455)

Avis de Vanessa Barthélemy

Une histoire bien écrite. L'insertion d'extraits de presse est intéressante.
Un fond historique reconstitué avec soin. On plonge réellement dans le Londres de l'époque.
Des rebondissements.
Un roman héritier de Dickens, Malot. Mais le sujet, le contexte de l'Angleterre victorienne restent originaux pour un ouvrage littérature jeunesse.
 

Deux filles sur le toit

(Kuipers, Alice. Albin Michel Wiz, 2011. ISBN : 2226219897)

Avis de Carmela Rigout

Récit poignant, une écriture à la fois poétique incisive et simple, qui nous fait rentrer dans l'intimité de l'héroïne. L'histoire racontée à la première personne, dans un style concis, alterne de courts monologues (au cours desquels l'auteur nous fait rentrer dans la psychologie de l'adolescente), des dialogues et des descriptions qui situent bien l'héroïne dans le monde de l'adolescence et de ses préoccupations. L'auteur sait aussi distiller le suspense et nous fait découvrir seulement à la fin du roman le drame qui s'est déroulé. Les rapports entre fille et mère sont traités avec beaucoup de sensibilité. Un beau roman.

Terrienne

(Mourlevat, Jean Claude. Editions Gallimard Jeunesse, 2011. ISBN : B005P3XKJK)

Avis de Marion Bouscarle

Un roman qui se lit d'une traite.
Une histoire originale pleine de rebondissements et de surprises.
Comme toujours chez Mourlevat on se retrouve dans un univers qui oscille entre le merveilleux, le fantastique, l'anticipation.... Mais on échappe à tout manichéisme primaire.
On entre dans le rêve et on ne veut plus en sortir. On tombe amoureux de chaque personnage et on en voudrait encore. On ferme le livre avec une larme à l'œil et de sérieux doutes sur la réalité qui nous entoure...
Je l'ai déjà au CDI et tous les élèves qui l'ont lu l'ont dévoré et (pour ceux qui ne le connaissaient pas) sont devenus fans de l'auteur et se sont attaqués à ses autres romans.

L'enfant du Jeudi

(Hartnett, Sonya. Editions Les Grandes Personnes, 2011. ISBN : 236193051X)

Avis de Carmela Rigout

Sonya Hartnett et l'éditeur Les grandes personnes nous proposent encore un superbe roman, dans la veine de « L'enfant du fantôme ». Tout lecteur, qu'il soit adulte ou adolescent, pourra apprécier cette histoire envoutante qui s'apparente, à la manière du « Baron perché » d'Italo Calvino, à un conte philosophique.
Comme pour l'enfant du fantôme, l'histoire se situe tout d'abord dans un lieu, un temps précis et réel (l'Australie et la grande dépression) pour glisser petit à petit dans le fantastique avec le personnage de Tin. Petit garçon normal qui suit sa sœur aînée, on le voit petit à petit se transformer en être exceptionnel vivant sous terre et creusant des tunnels. On suit ainsi, en parallèle, la vie en superficie des Flunt et la vie souterraine de Tin.
A l'agitation du monde répond le silence de Tin. La misère morale et matérielle de la famille Flute ne semble pas l'affecter puisqu'il s'est  affranchi de tout besoin matériel et moral.
Si la voix qui porte le roman est celle d'une fillette de 9 ans, Harper, à travers laquelle nous suivons la vie des Flute, le héros du roman est bien Tin.
Le langage, à la fois riche et coloré, ponctué de phrases courtes alternant dialogues et point de vue du narrateur, est agréable à suivre et devient parfois poétique. La description du monde et des personnages vus à travers les yeux d'une fillette est épurée, délestée de tout message inutile, seuls les faits comptent. L'écriture est une grande force de ce roman.
Ce roman demande de l'ambition, l'ambition de croire que des élèves de 3ème et seconde puissent l'aimer et le comprendre, qu''ils puissent y déceler une autre lecture au delà du premier degré. Mais ceci n'est pas un problème car à l'image des contes, ce roman peut se lire à différents degrés et sous différentes facettes, c'est sa grande richesse. Il me fait aussi penser à ces romans latino-américains où il flotte toujours un air de surnaturel étroitement mêlé au réel. Au niveau du langage il me fait penser au livre de Sepulveida "Le vieux qui lisait des romans d'amour" livre que les élèves de troisième avaient adoré.
Le dessin en couverture est très beau son côté sombre invite à la découverte
Une histoire fascinante et facile à lire malgré tout qui saura sans doute tenir en haleine les élèves. Un très bon roman.

Notes de bas de page

Le Comité des Incorruptible (académie de Nice)

  • Marion Bouscarle
  • Virginie Guiaud
  • Claudine Pagliano
  • Carmela Rigout
Recherche avancée