Vous êtes ici :

Découvrir Canoprof

Par Véronique Wozniak,
[novembre 2016]

Mots clés : séquence d'enseignement, création multimédia

  • Google+
  • Imprimer

Véronique WOZNIAK est inspectrice pédagogique de l'enseignement agricole en documentation et en technologies de l'informatique et du multimédia.

Comment avez-vous eu connaissance du nouveau service CANOPROF proposé à la rentrée scolaire 2016 par CANOPE ?

Véronique Wozniak : Depuis quelques années, j'avais commencé à découvrir la chaîne éditoriale OPALE SCENARI, un environnement logiciel libre de chaînes éditoriales inventé en 1999 par des chercheurs et ingénieurs à l'Université de Technologie de Compiègne, qui permet de pouvoir créer des documents numériques « autrement » avec un rendu de qualité intégrant des sons et des images sous la forme de sites web (lecture sur écran), de diaporamas, de fichiers au format pdf (impression).

Dans l'enseignement agricole, nous l'utilisons pour produire des ressources pédagogiques qui sont proposées par Opens external link in new windowEduter CNPR dans le cadre de l'éducation, la formation et le développement professionnel à distance. Et plus récemment la maison d'édition de l'enseignement agricole Opens external link in new windowEducagri Editions conçoit, elle aussi, des ressources pédagogiques élaborées à l'aide de cette chaîne éditoriale. Des formations nationales ont été proposées aux enseignants et formateurs pour faire découvrir et utiliser sur cette chaîne éditoriale.

Par ailleurs, j'ai eu l'occasion de rencontrer Christophe RHEIN formateur à Canopé Tulle dans le cadre des rencontres Ludovia [1] qui présentait les usages pédagogiques d'Opale Scenari.

Pouvez-vous nous présenter quelles sont les spécificités d'une chaîne éditoriale par rapport à l'usage d'un traitement de texte ?

Développées au début des années 1980, les suites bureautiques et plus particulièrement les traitements de texte ont permis à leurs utilisateurs de créer des documents numériques réunissant certaines des qualités éditoriales que l'on pouvait attendre d'une œuvre imprimée : des informations, une mise en forme, une reproduction aisée. Quand vous utilisez un traitement de texte à l'aide du concept WYSIWYG [2], vous consacrez un temps important à la mise en forme des informations contenues dans votre document à l'inverse dans une chaîne éditoriale (interface d'édition) qui prend appui sur le concept du WYSIWYM [3], vous retrouvez une chaîne de tâches et d'étapes successives qui permettent de respecter un niveau d'exigence et de qualité lors de la publication sans avoir à réaliser la mise en forme.

« Une chaîne éditoriale est un procédé technologique et méthodologique consistant à réaliser un modèle de document, à assister les tâches de création du contenu et à automatiser la mise en forme. » [4]

Des modèles [note5] à la production de contenus structurés aux Générateurs de publication sur différents supports

[5]

L'écriture s'effectue selon un plan logique dans différents champs autonomes que l'outil informatique saura identifier pour produire le document finalisé. Ces champs autonomes de saisies ont été déterminés en amont par les concepteurs de Canoprof pour répondre aux spécificités des activités pédagogiques. Par exemple, l'indication des compétences peut être intégrée. Les auteurs sont ainsi accompagnés dans leur rédaction par l'outil de création de contenus qui leur offre différents choix. Une chaîne est nécessaire pour organiser les différentes étapes du traitement informatique de ces différents champs autonomes à compléter au service du contenu selon des mises en forme pré-établies.

Par exemple, l'auteur ne crée pas le menu d'un site web, mais il indique la structure qui sera interprétée par le programme informatique pour générer automatiquement un menu interactif grâce au développement des technologies XML [6] depuis 1997. Cela permet quels que soient les auteurs ou le nombre d'auteurs d'obtenir ainsi des documents de qualité homogène.

Un enseignant au cours de sa carrière va produire une grande quantité de documents numériques en fonction de ses fiches annuelles de service. Avec une chaîne éditoriale telle que Canoprof, il n'aura plus besoin de copier/coller à de nombreuses reprises la même information sur différents supports pour le diaporama utilisé en cours, pour le support de cours de l'élève, pour le devoir, etc.

Il peut aussi collaborer avec d'autres collègues dans la production de ressources pédagogiques numériques qui prennent en compte les recommandations notamment en matière d'accessibilité [7].

Le développement de l'utilisation des équipements individuels mobiles (EIM) facilite aussi la diffusion de l'information conçue à l'aide d'une chaîne éditoriale.

D'autre part, quand vous souhaitez mettre à jour une information par exemple un schéma dans un document réalisé à l'aide d'un traitement de texte, vous devez le faire manuellement et pour chaque document contenant ce schéma à actualiser. Avec une chaîne éditoriale, vous mettez à jour cet élément et tous les documents qui comportaient ce schéma sont automatiquement actualisés. Il devient alors très aisé et rapide de recomposer des documents numériques aux contenus dynamiques et interactifs. Il est également prévu de pouvoir noter les références bibliographiques des documents utilisés ainsi que les droits [8] correspondants pour faciliter le partage et la mutualisation ou simplement retrouver rapidement le document original.

Par exemple, une activité comme un questionnaire à choix uniques, à choix multiples, catégorisations, textes à trous ou une auto-évaluation peut être aussi bien générée au format web accessible via un navigateur que sous la forme d'un fichier au format pdf facilement imprimable. Cela permet une meilleure optimisation de la gestion de l'information sur des différents types canaux de diffusion avec des usages différents de l'information selon les publics ciblés (professeurs, élèves, auxiliaires de vie scolaire, assistants d'éducation, parents). Il est également possible d'insérer des références afin d'introduire dans le texte un lien hypertexte, des équations mathématiques, une référence bibliographique, un terme de glossaire qui peuvent être réutilisées de façon répétée.

Quels sont les différents types de ressources pédagogiques qui peuvent être créés à l'aide du service CANOPROF ?

Le service CANOPROF permet aux enseignants de créer et d'héberger en ligne des ressources pédagogiques numériques avec différents niveaux de granularité et d'interaction du quiz [9] à l'émission de radio, de l'amorce d'un cours en pédagogie inversée à un exercice de révision ou de remédiation, de la séance à la séquence pédagogique en passant par l'activité médiatisée avec une vidéo chapitrée et enrichie de questions, d'images pour mobiliser l'attention des élèves sur les informations importantes qu'ils doivent progressivement s'approprier. La chaîne éditoriale rend ainsi accessible l'intégration de médias et la publication sur des supports techniquement complexes.

Canoprof permet l'écriture numérique structurée de façon individuelle ou mutualisée. Cette chaîne éditoriale adaptée aux productions des enseignants joue un rôle dans la mise en forme des différentes informations qui sont émises selon des choix graphiques et matériels (taille et forme des caractères, apparence, agencement des espaces et des textes, des images, des vidéos dans la page, etc.). La possibilité de publication SCORM [10] transforme le contenu dans le respect du standard SCORM et permet son intégration dans des plates-formes de formation ou LMS (Learning Management System) de type Moodle avec un suivi des apprentissages des élèves.

À vous, maintenant, de découvrir le service Canoprof dans ses aspects techniques, sémantiques et pédagogiques avec l'appui des ateliers du réseau Canopé !

Notes de bas de page

[1] Opens external link in new windowhttp://ludovia.org/2014/fabcamp-ludovia-souk-numerique/

[2] « What you see is what you get » c'est-à-dire « ce que vous voyez est ce que vous obtenez »

[3] « What you see is what you mean », c'est-à-dire « Ce que vous voyez est ce que vous voulez dire »

[4] Crozat, Stéphane. Scenari : la chaine éditoriale libre – Structurer et publier textes, images et son. Eyrolles, 2011. 200 p.

[5] « Un modèle définit l'ensemble des balises que l'auteur va pouvoir utiliser pour exprimer ses intentions ainsi que l'ensemble des transformations qui pourront être appliquées pour publier les supports mis en forme pour la lecture. Le modèle permet donc de contrôler et de guider le processus d'écriture structuré. Il permet également d'assurer que tous les documents correspondant à un même ensemble seront mis en forme de façon homogène, puisque les mêmes programmes de transformation leur seront appliqués. »

[6] L'eXtensible Markup Language (XML) est un méta-langage qui permet de représenter des informations afin de structurer logiquement un texte par le repérage de ses différents éléments (chapitre, paragraphe, titre, etc.) et de leur hiérarchisation entre eux avec l'ajout de balises.

[7] Opens external link in new windowhttp://eduscol.education.fr/cid89501/recommandations-aux-auteurs-pour-l-accessibilite-et-l-adaptabilite-des-ressources-numeriques-pour-l-ecole.html

[8] Le portail national de recherche et de présentation de ressources numériques pour l'École Myriaé facilitera l'identification des informations pédagogiques, techniques, juridiques et documentaires des ressources pédagogiques numériques, gratuites et payantes, produites par les éditeurs privés ou publics, les enseignants et les acteurs institutionnels de l'Éducation nationale. Un renvoi sur les espaces des ayants droit facilitera l'accès à une information plus détaillée.

[9] Opens external link in new windowhttps://www.faq2sciences.fr/ 

[10] Opens external link in new windowhttp://fraysse.eu/scorm-en-10-questions/ 

Recherche avancée