Vous êtes ici :

Veille concurrentielle chez Herakles Groupe Safran

Par Josiane Ducournau,
[mai 2016]

Mots clés : veille

  • Google+
  • Imprimer

Marie-Josephe Rey est documentaliste chargée de veille concurrentielle chez Herakles Groupe Safran.

Herakles est un des leaders mondiaux dans la conception, le développement et la production des moteurs à propergol solide pour missiles et lanceurs spatiaux. Herakles est un acteur majeur dans les domaines de la propulsion stratégique, en assurant la maîtrise d'oeuvre de la propulsion des missiles balistiques M45 et M51 de la force de dissuasion française et en préparant les évolutions futures de ce système d'armes, ainsi que dans la propulsion spatiale, en réalisant les Moteurs à Propergol Solide (MPS) du lanceur Ariane 5.

À noter

Cet entretien est disponible dans les formats epub et mobi.

Pouvez-vous en quelques mots vous présenter et préciser quel a été votre parcours professionnel ?

Je suis documentaliste, plutôt scientifique, titulaire d’un DUT Documentation, spécialisation Informatique.

J’ai eu plusieurs emplois ayant comme fil rouge la gestion et l’automatisation de l’information sur des domaines scientifiques et techniques : 

  • à l’étranger : au sein du programme ONUDI [1] pour l’informatisation des centres documentaires ivoiriens,
  • à Paris : dans une agence dirigée par un ancien Commissaire au Plan spécialisée dans les stratégies économiques et industrielles plus particulièrement sur l’évolution du numérique.
  • à Bordeaux : création et suivi d’une base de données matériaux composites au sein de l’Institut des Matériaux Composites
  • au Haillan : veille concurrencielle et veille brevets sur les matériaux composites et thermostructuraux à Herakles du Groupe Safran 

Avez-vous suivi des formations au cours de votre carrière ?

Régulièrement :

  • Formations aux bases de données d’information scientifique et technique (Dialog, ESA, Cedocar, Telesystèmes, STN,…)
  • Gestion informatique (CESI –analyse programmeur de gestion)
  • Techniques – Matériaux Composites (IMC, Cetim, SPS)
  • Outils cartographiques (Mindmapping, Intellixir, Via Inno)
  • Propriété Intellectuelle, Analyse concurrencielle des brevets (Orbit- Questel) 

Comment suivez-vous les évolutions du métier ?

En lisant la presse spécialisée (ADBS-Documentaliste), participant à des congrès spécialisés (I-expo), en suivant les actions des réseaux professionnels (réseau métier ABDS), en échangeant avec mes homologues des autres sociétés du groupe Safran, ou d’autres sociétés à travers le réseau de la CISP (Commission Intelligence Stratégique et Prospective), la 3AF (Association Aeronautique et Astronautique de France).

Faites-vous du benchmarking ? [2]

Oui, au sein du Groupe Safran je participe à un groupe de benchmarking sur les outils que nous utilisons tous. Je participe aussi à un groupe de travail pour définir le meilleur outil d’intelligence économique, répondant aux mieux au cahier des charges de l’ensemble des sociétés du groupe (Amisoftware, Isiscope, KBCrawl, )

Nous échangeons aussi sur les « bonnes pratiques » de chacun

Que revêt ce terme de « bonnes pratiques » ? voulez-vous dire que vous vous dotez de normes, de démarches qualité ?

Hérakles étant audité, nous avons la culture des processus permettant d’analyser les différentes étapes de fonctionnement. Au sein de l’Analyse Stratégique nous avons établi un processus de l’intelligence économique de la société, basé sur nos missions récurrentes, nos missions ponctuelles.

Pour répondre à la démarche Qualité, nous avons établi des indicateurs (temps de réponse, nombre de fiches, enquête satisfaction client), que nous surveillons annuellement.

Quel est votre rôle au sein d’Herakles, En quoi consiste votre travail ? Eclairez nous sur votre travail de veilleuse ?

Il s’agit d’une veille quotidienne sur les mouvements des concurrents, ce qui est dit sur eux, mais aussi sur l’évolution du monde pour anticiper les changements possibles.

Pour cela j’ai donc mis en place un plan de surveillance de la concurrence validée par la direction, réalisation de fiches sociétés, fiches techniques, des cartographies sur l’évolution des sociétés concurrentes dans le secteur des matériaux composites. Il faut chercher, exploiter, croiser, vérifier, synthétiser les informations disponibles dans la presse, dans les congrès, salons, à travers l’analyse des comptes rendus des ingénieurs, les publications de brevets ….

Un autre axe important de mon travail est l’animation du réseau des experts :

Dans une base de données brevets, et une base de données collaboratives bibliographiques, les experts donnent leur avis sur une technique, une société concurrente, un produit nouveau. Des réunions d’échanges régulières entre eux, permettent d’affiner les analyses et d’anticiper la stratégie des entreprises concurrentes pour alimenter la réflexion de nos clients (Direction de la Stratégie, R&T, Direction de l’Innovation).

J’accueille aussi régulièrement des stagiaires ayant suivi des cursus Intelligence Economique (IAE, VIA Inno, Université de Toulouse,…).

Un plan de surveillance est-ce la même chose qu’un « processus de veille stratégique » ?

Le plan de surveillance fait partie du processus de veille stratégique. C’est la « commande » qui générera la recherche, la mise en place d’alertes, l’analyse de l’info.

Avec qui et pour qui travailliez-vous ?

Je travaille pour la Direction de la Stratégie, la R&T, la Direction de l’Innovation, les responsables des Secteurs de l’entreprise, les experts de mon domaine.

Quelles sont les relations qu’entretient votre pôle avec les autres services de l’entreprise

Des relations d’échanges d’infos suivant la spécificité de chaque service

Quelles sont les modalités et les outils que vous utilisez pour ces échanges ?

Soit à travers des réunions des réunions d’échanges (par visioconférence ou sur sites), soit à travers des bases de données collaboratives inter sites, des réseaux sociaux collaboratifs du groupe, l’intranet du groupe.

La veille concurrentielle est–elle une source de motivation professionnelle ?

Etre toujours en alerte, être toujours en recherche d’informations, de nouveautés, croiser les informations, comprendre la stratégie d’une société, c’est un challenge très prenant.

Editez-vous des produits documentaires (ex. revues de presse, dossiers ou bibliographies thématiques…) ; comment les diffusez-vous ? stockage ?

J’élabore des revues de presse, des fiches synthétiques, un bilan des publications de brevets, à destination des experts, des directions techniques et de la Stratégie. La diffusion se fait principalement par mail ou à travers le Réseau Collaboratif d’échange. Nous avons une base de données interne pour stocker nos fiches, toutes les informations demandées au travers du plan de surveillance. Cette base est accessible sur demande uniquement par les destinataires des publications.

Vous travaillez dans un secteur où le secret industriel est de rigueur. Quel impact sur votre façon de travailler ?

Toujours y penser et valider systématiquement les destinataires des infos.

Quelles sont les compétences et qualités spécifiques requises ?

Curiosité, rigueur, esprit de synthèse, capacité d’échanges avec les autres, perfectionnement par la formation continue.

Les documentalistes travaillent aujourd’hui avec les réseaux sociaux. Et vous ?

Jusqu’à présent, nous n’avions pas développé l’exploration des réseaux sociaux. Mais nous commençons à nous y intéresser, car c’est devenu un outil de plus pour la connaissance de la concurrence.

Notes de bas de page

[1] L'Organisation des Nations unies pour le développement industriel (ONUDI) est une agence spécialisée des Nations Unies  dont la mission est d'aider au développement industriel de ses pays membres ainsi que de conseiller et accompagner les pays en voie de développement dans l'élaboration de politiques industrielles, la création de nouvelles industries ou l'amélioration d'industries existantes.

[2] Le benchmarking, la référenciation, l'étalonnage ou le parangonnage, est une technique de marketing (mercatique) ou de gestion de la qualité qui consiste à étudier et analyser les techniques de gestion, les modes d'organisation des autres entreprises afin de s'en inspirer et d'en tirer le meilleur. C'est un processus continu de recherche, d'analyse comparative, d'adaptation et d'implantation des meilleures pratiques pour améliorer la performance des processus dans une organisation. (Wikipedia)

Recherche avancée