Vous êtes ici :

  •   Accueil  »
  •   Chercher  »
  •   V  »
  •   Vérifiabilité des données  

Vérifiabilité des données

  • Google+
  • Imprimer

Vérifiabilité des données

I. La vérifiabilité des données désigne la stratégie de consultation d'autres ressources mises en oeuvre dans le but de procéder à l'évaluation du contenu de l'information.

II. Didact. Placé devant le paradoxe de devoir estimer la valeur d'un contenu informationnel sans avoir l'expertise requise dans le domaine de connaissance concerné, l'élève peut toutefois consulter d'autres ressources pour comparer les données, et se faire un avis. Deux conséquences à cette démarche comparative s'observent alors : la confrontation de documents et l'accès à la pluralité.

La confrontation, en premier lieu, met face à face des réponses issues de documents différents à partir d'une même question. Les élèves déduisent (trop) facilement que, dans le cas où les réponses convergent, le contenu évalué est exact, alors qu'il ne l'est pas forcément dans le cas contraire. C'est compter sans les avatars inhérents à l'instabilité caractéristique des documents numériques et, en particulier, les altérations dues à la variabilité de la forme et celles menaçant l'intégrité du contenu. Tout document pouvant être copié, modifié voire malmené, toute donnée pouvant être reprise et publiée sans vérification critique ni référencement, il s'ensuit que le fait de trouver X fois une même donnée dans des documents différents ne saurait constituer une preuve suffisante pour argumenter de l'exactitude d'une information.

Il faut encore tenir compte du comportement selon lequel le chercheur attache davantage d'importance aux réponses qui vont dans le sens de son point de vue, pour le conforter, qu'aux réponses qui tendent à l'invalider.

Par contre, c'est le rapport donnée/source - une même donnée à partir de sources distinctes - qui peut constituer un indice suffisant de la valeur. Ce concept de confrontation, constitutif de la démarche de validation scientifique, présente un modèle d'approche qui intéresse l'enseignement de l'information-documentation, tant il permet à la pensée critique de se structurer. Encore faut-il correctement distinguer les concepts de «document»  et de «source».

Emprunter les voies de la démarche scientifique conduit également à se retourner vers l'origine de l'information pour retrouver sa source primaire. Proche du fait enregistré ou publication première communiquant une théorie originale, la source primaire permet au moins d'approcher l'information de la vérité, qu'elle soit factuelle ou intellectuelle [Voir Source primaire / secondaire].

En second lieu, le fait de comparer des réponses à partir de sources différentes a pour autre conséquence de pouvoir accéder à la pluralité des idées et à la complexité du monde. La coexistence de résultats différents, à condition que l'on se soit assuré de la validité de leur source, a ainsi pour principal intérêt d'installer le doute. Or le doute peut servir de levier pour ouvrir à un autre niveau de compréhension qui se situe au-delà de ces évidences qui forment souvent obstacle. Ou bien le doute permet de dépasser d'apparentes contradictions en conciliant des contraires, et dans ce cas libère un nouvel espace à la problématisation, ou bien il contribue à forger la pensée critique en imposant une distance nécessaire à la circonspection. C'est un moment important dans la prise de conscience de notre rapport à l'information et à notre représentation de la vérité.

Ainsi l'activité de comparaison des résultats peut-elle mener à l'aporie si l'on s'en tient à la seule confrontation des données, ou bien à des chemins insoupçonnés, voire à une redéfinition de la représentation du but, si l'on accepte de considérer, toujours de manière critique, la pluralité des sources. Encore faut-il accepter de remettre en cause quelques a priori.

Vérifier la valeur d'un contenu informationnel au moyen d'une démarche comparative n'est pas la seule voie. L'élève peut encore se retourner vers la source, voire tenter de remonter vers la source primaire. A partir là, il lui est possible, soit d'enquêter sur l'auteur et d'interroger la validité de la source, soit pour questionner sa véricité, de tenter de percevoir la nature du discours tenu, celui-ci étant porteur d'intentions à l'égard du destinataire.

Termes corrélés

Confrontation des sources - Évaluation de l'information - Instabilité du document - Source - Source primaire / source secondaire - Véridicité de la source - Pensée critique