Vous êtes ici :

  • Google+
  • Imprimer

Source

I. Dans son emploi singulier, la source désigne une catégorie d'intérêts, une classe ou un groupe d'acteurs sociaux caractérisés par un regard particulier sur le monde et produisant un discours identifiable à des fins propres [Voir Véridicité de la source].

On citera par exemple les institutions publiques, les organes de presse ou les partis politiques.      

Si le terme «ressource» désigne plus particulièrement les moyens disponibles et potentiellement utilisables pour mener à bien une activité [Voir Ressource documentaire], le mot «source» renvoie plutôt à l'idée de provenance de la ressource.

L'emploi du terme est d'ailleurs métaphorique, il réfère en fait à l'idée «d'origine». Ces deux mots partagent d'ailleurs les idées de surgissement, de provenance et de lieu.

Cet ancrage sémantique invite ainsi à se retourner vers les fondements de l'énonciation, mais encore à éclaircir ses intentions, à révéler les enjeux d'un discours diffusé au travers de l'information produite et communiquée. Interroger la source d'une information, c'est s'intéresser à la nature et au lieu de son discours, qu'ils soient ou non explicites. C'est encore questionner son rapport à la vérité, c'est-à-dire identifier la nature particulière du regard qu'elle porte sur le monde, afin de dégager le prisme de ses représentations et de ses intérêts.

Ainsi la source doit-elle être distinguée de la référence avec laquelle elle entretient des liens étroits, et se confond même lorsqu'elle est employée au pluriel. Ne dit-on pas «donner ses sources» ? C'est là un écart à éviter. La référence ne prétend qu'à l'identification objective et raisonnée d'éléments bibliographiques, dont le nom de l'auteur, relatifs au document, alors que la source vise à déceler et à rendre compte des intentions des médias [Voir Média : Média source] producteurs d'information. La reconnaissance de la source permet ainsi de construire un jugement sur la validité des informations proposées.

II. Didact. C'est sans aucun doute dans cette différence entre sources et source - qu'il ne faut pas manquer de faire remarquer aux élèves - que peut s'aiguiser le tranchant de la pensée critique : les sources, alors prises au sens de références, si elles identifient l'auteur et livrent la voie d'accès à la ressource, ne donnent que peu d'indices pour identifier la motivation, l'enjeu, bref, le type du discours susceptible d'orienter le contenu informationnel. La source doit donc être recherchée au-delà du nom de l'auteur, peut-être dans sa notoriété, et au-delà de la référence, sans doute dans le projet du média producteur de la ressource.

Il faudra pour cela préalablement procéder à une typologie des sources, s'intéresser au péritexte, interroger l'auteur et son projet à partir, notamment, de la page d'accueil, et enquêter sur les objectifs affichés des médias sources en cause.

Le concept de source, par l'analyse qu'elle permet de faire, participe ainsi très largement à la construction des concepts de validité des données informationnelles et de pensée critique.

Termes corrélés

Véridicité de la source - Évaluation de l'information - Média - Pensée critique - Référence bibliographique - Ressource documentaire

Recherche avancée