Vous êtes ici :

  • Google+
  • Imprimer

Portail

I. Le portail peut être considéré comme un «site de démarrage», une porte d'entrée à partir de laquelle l'internaute peut commencer sa navigation sur le réseau. Dans le cas d'un portail généraliste, il présente une page unique s'adressant à un public relativement ciblé et proposant divers services Internet susceptibles de l'intéresser : rubriques thématiques, outils de recherche, services d'information (actualité, loisirs, météo, bourse.), outils de communication (messagerie électronique, chat, forum, hébergement de sites personnels.) Le but est alors de fidéliser une clientèle afin de l'attacher «par défaut» aux services commerciaux qu'il propose.

Mais certains portails sont spécialisés. S'adressant à des professionnels, ils donnent accès au patrimoine d'une institution (ministère de Éducation nationale, CNDP, Bibliothèque nationale, CNRS), à ses différents services, à ses ressources et à son actualité. Le but est de répondre aux besoins des usagers en leur fournissant une palette d'outils efficaces, des liens et des ressources spécialisées. L'accès facilité à celles-ci constitue bien souvent une priorité et devient la cause des développements du portail. Un classement thématique ou, dans certains cas, un moteur interne (par exemple Spinoo) permettent la recherche documentaire. Des outils de personnalisation viennent compléter les services proposés à l'usager. Ces portails peuvent fédérer plusieurs sites à une interface unique et constituer ainsi un réseau de communication et d'échanges de données (Cavet & Richard, 2000 [1]).

Françoise Auboin (2001), évoquant ce que pourrait être un portail pédagogique à l'intérieur de l'établissement scolaire, résume ainsi sa finalité : permettre l'accès à des ressources sélectionnées sur le Web pour répondre aux besoins spécifiés des élèves, lesquelles ressources sont présentées de façon structurée.

II. Didact. Du concept de portail peuvent être fédérées trois idées maîtresses connexes : la ressource, la structuration et la source. La première, et la plus simple, est l'idée qu'un portail peut être considéré comme une ressource initiale, voire une méta-ressource puisqu'il offre, sélectionne, oriente et facilite l'accès à des ressources. En fait, un portail est un outil gestionnaire de ressources. La deuxième idée repose sur le constat qu'un portail présente une cohérence interne, une organisation formelle et sémantique dans le but d'ordonner, de manière raisonnée, des ressources disséminées sur le réseau. Un portail est, de ce point de vue, un outil de structuration du Web visible. Enfin, la réflexion peut prendre appui sur cette idée de structuration de contenus pour s'interroger sur le fait qu'un portail propose telle sélection particulière de ressources, d'outils, de classement et de cheminement exclusifs. Tout est le produit d'un choix, et partant, d'une intention déterminée. Un projet commun, unique et sous-jacent anime ces options et ces orientations. Pour connaître les objectifs d'un portail, il est bon de se tourner une fois de plus vers l'amont, et enquêter sur la véridicité de la source. Quelles fins l'existence de ce portail sert-elle ? Sont-elles pédagogiques ou éducatives, ou bien promotionnelles, institutionnelles, confessionnelles, sectaires, personnelles, politiques ? L'utilisation raisonnée d'une ressource telle qu'un portail, surtout si elle est appelée à le devenir par défaut, sollicite l'exercice de la pensée critique.

Termes corrélés

Ressource documentaire - Structuration des ressources - Véridicité de la source

[1] CAVET, Dominique, RICHARD, Jacques. De nouvelles ressources documentaires : accès et nouveaux modes d’accès participant à redéfinir un environnement documentaire. In Les politiques documentaires des établissements scolaires : actes du séminaire national. Versailles : CRDP, 2000, p. 27-38.