Vous êtes ici :

  • Google+
  • Imprimer

Caroline Soubic est professeure-documentaliste au Collège Hanri Wallon à La Seyne-sur-Mer (83). Cela fait trois ans qu'elle utilise une tablette au CDI (iPad Air personnel). La connexion Wifi a été validée en conseil d'administration et l'installation d'une borne Wifi est prochainement prévue par la collectivité mais en attendant elle utilise sa propre connexion 3G.

Caroline Soubic : Chaque année, j'enrichis mes scenarii pédagogiques en fonction des expérimentations que je mène.

En 2013/2014, j'ai mené une expérience importante dans le cadre des TraAM Documentation et j'ai pu bénéficier d'un prêt de tablettes pour trois mois par l'atelier Canopé de Nice [1].
Plusieurs articles faisant écho à ces travaux sont en ligne :

  • Rallye lecture, Moodle et QRCodes [2]
  • Les postures des élèves face à besoins éducatifs particuliers face à la tablette au CDI [3]
  • Tweetons, perlons, flashons pour le #defibabelio [4]
  • Lectures et Dys : création de carnets numériques de lecture  [5]
  • Quand les FLS et les SEGPA deviennent auteurs de livres numériques [6]
  • Les CM2 chassent les trésors du CDI [7] (séquence MoocDocTICE).

J'ai remarqué que ce qui fonctionne bien, c'est lorsque les élèves travaillent avec la tablette en îlot, autour d'une table ou sur des chauffeuses, et qu'ils sont placés en situation de concevoir des ressources numériques : livre numérique, pearltrees [8], planche de bande dessinée, affiche. Ainsi ils peuvent réfléchir, co-construire, se déplacer, exploiter toutes les ressources papier disponibles au CDI et vérifier l'information. Les parcours avec des QRCodes fonctionnent également très très bien mais cela nécessite de disposer d'au moins 3 ou 4 tablettes sur le CDI.

Cette année, j'ai entrepris de faire réaliser aux élèves un audioguide (en français et en anglais) en partenariat avec un musée toulonnais et à l'aide de l'application gratuite Izi travel [9] (disponible pour apple et android).

Parallèlement, je poursuis un atelier de création d'un carnet de lecture numérique avec mes élèves dys. Avec eux, je travaille davantage sur la création de contenus sonores : enregistrement d'interviews pour répondre à des questions philosophiques et de poèmes dans le cadre d'un travail spécifique sur la poésie.

Avec les UPE2A (unité pédagogique pour élèves allophones arrivants), nous sommes en train de réaliser, en partenariat avec la section alimentation, un livre numérique intégrant les contes et les recettes des pays des élèves. Les photos des réalisations seront intégrées au livre numérique et les recettes seront enregistrées en français et dans la langue d'origine des élèves pour permettre une réutilisation par les familles. Pour la confection des livres numériques, j'ai choisi de travailler avec l'application Book creator [10] (disponible pour apple et android), très simple d'utilisation : facilité d'enregistrement vocal, insertion des photos et vidéos rapide, navigation efficace à l'intérieur du livre numérique…

Les livres numériques créés l'an dernier sont en ligne et téléchargeables [11].

Je travaille aussi avec l'application Morfo 3D Face Booth [12] (version payante à 0.99€, disponible pour apple uniquement) qui a l'avantage de fournir un rendu rapide et permet aux élèves de créer des petites vidéos à partir de leur dessin (mise en exergue par exemple d'un personnage de manga). Ce travail me donne par ailleurs l'occasion de travailler aussi sur le droit à l'image. Malheureusement la lecture des vidéos réalisées est de moins bonne qualité sur ordinateur [13].

Pour la création de planches de bandes dessinées, je travaille avec l'application Comic life [14] (pour ipad, iphone, ordinateurs sous mac ou windows, à partir de 3,99€) qui est très facile d'utilisation pour les élèves et permet l'insertion rapide de photos, bulles et planches pré-définies [15]. Par contre, les polices ne sont pas adaptées aux élèves dys et cela nécessite quelques manipulations avec eux et rend la tâche un petit peu plus difficile.

Je travaille aussi beaucoup avec l'application Pinterest qui est beaucoup plus intuitive sur tablette que la version en ligne et permet une utilisation plus efficace avec les élèves en classe. Voici deux exemples de carnets de lecture réalisés cette année : celui des 6ème 4 [16] et celui des 6ème 6 [17].

Recherche avancée