Encourager l'expression artistique

par Christine Denel & Florence Delclos, professeures documentalistes,
[avril 2015]

Mots clés : climat scolaire, enseignant documentaliste

  • Google+
  • Imprimer
Florence Delclos  &  Christine Denel
Florence Delclos & Christine Denel

Le projet a muri pendant plusieurs mois, mais c'est en janvier 2014 que nous avons décidé de créer un Espace Performance à l'intérieur du CDI. A l'origine simple espace d'exposition sous-exploité, ce lieu d'environ 80m2 a été repensé pour offrir une "scène ouverte" à tous les lycéens.

L'objectif était double : permettre d'une part la valorisation des talents d'élèves, et d'autre part la rencontre avec des artistes et professionnels issus de l'environnement culturel local.

Le principe de base était la notion de "parrainage artistique", c'est-à-dire un partenariat fort entre des lycéens "débutants" et des artistes confirmés, à l'occasion de concerts, rencontres et expositions.

Dès le départ, l'accent a été mis sur la Musique, domaine artistique apprécié de manière quasi-unanime par nos élèves. La proposition de concerts présentant en première partie un groupe de lycéens et en deuxième partie un groupe professionnel a été immédiatement accepté, à la fois par les élèves et par notre association partenaire, La Vallée Des Artistes. Quatre concerts se sont donc succédés en cinq mois, le dernier venant couronner la fin de l'année et se déroulant à l'extérieur avec un artiste australien.

Le parrainage artistique interne au lycée a été prolongé hors les murs via une "Résidence d'artiste" de quatre jours en juin après les épreuves du bac, dans une salle de spectacle prêtée par la ville, débouchant sur un concert exceptionnel, gratuit et ouvert à tous, réunissant élèves et artistes confirmés.

Au fur et à mesure des besoins, l'espace a été équipé d'une scène, d'un vidéoprojecteur, d'un équipement lumière et son tels que spots, micros, enceintes 300 watts et table de mixage.

Les concerts se succèdent désormais à raison de un ou deux par mois, sur la période midi-deux, avec une affluence très importante de tous les personnels. Un projet de "Tremplin musical lycéen" a vu le jour, réunissant les 3 autres lycées environnants.

En outre, l'espace Performance a été ouvert depuis la rentrée aux Arts Plastiques, et propose, en plus des concerts, des expositions d'artistes reconnus (peintres, sculpteurs, plasticiens), généralement pour une période de 3 semaines. Chaque exposition est lancée par un vernissage en présence de l'artiste, et des rencontres avec les élèves sont organisées avec les enseignants demandeurs. Bien qu'intimidés au début, les élèves commencent maintenant à envisager l'idée d'expositions communes, qui seront mises en place à la rentrée 2015.

D'autres domaines artistiques tels que la photo, le cinéma et le théâtre viendront bientôt investir cet espace, via le partenariat avec le tissu associatif local et les structures culturelles locales et régionales qui commencent à nous contacter directement.

L'adhésion des élèves, mais également celle de tous les personnels du lycée, enseignants, administratifs, etc., a été immédiate et l'opération, votée en CA, est maintenant inscrite au Projet d'Etablissement. Initialement basée sur le bénévolat avec les associations et artistes volontaires, les actions font l'objet de partenariats Région.

A travers ce projet, nos objectifs étaient clairs : tout d'abord changer la représentation du CDI, lieu de travail essentiellement scolaire et/ou réservé à un certain type d'élèves, forcément sérieux et travailleurs afin d'inciter les élèves "faibles-lecteurs" à fréquenter et à s'approprier le lieu CDI. Il s'agissait également de construire avec tous les élèves un espace d'accueil de type "Bibliothèque 3ème lieu" répondant à leurs besoins réels, afin de favoriser implication et motivation. Nous voulions aussi développer des situations de mixité des publics spécifiques au lycée et assez différents (bac général, bac professionnel, BTS et GRETA). Enfin, l'idée était également d'amorcer une réflexion avec les lycéens sur la notion d'"engagement", via la rencontre avec le tissu associatif local, cet objectif restant encore à développer.

Du point de vue du climat scolaire, la création de cet espace Performance a favorisé la communication entre tous les acteurs de cet établissement aux effectifs importants (140 enseignants et 1700 élèves), en proposant un lieu d'échanges central, basé sur la Culture et l'interactivité.

Le comportement de certains élèves a changé au sein du lycée, notamment celui des élèves plus doués pour les activités artistiques que purement scolaires, qui grâce à cette valorisation, ont pu développer leur confiance en eux, d'une part grâce à une "popularité" montante au sein du lycée, et d'autre part grâce au nouveau regard porté sur eux par certains enseignants, surpris de découvrir les "talents cachés" de leurs élèves.

Un brassage entre élèves de filières générales et de filières professionnelles a également été remarqué lors des concerts et expositions, générant des échanges plus durables, la "popularité" des élèves musiciens suite aux concerts venant rapprocher les groupes d'élèves différents entre eux.

L'amélioration des compétences de communication chez les élèves (objectif également au cœur du projet), a été évidente, notamment lors des réunions visant l'organisation et la promotion des concerts, ou lors des interviews réalisées par la presse ou la radio. Des comportements plus confiants ont été observés, ainsi qu'une modification des postures de communication.

Plus globalement, et de manière assez étonnante, la communication orale s'est énormément développée dans tout l'établissement, comme si l'autorisation de "faire du bruit" dans un lieu réputé à l'origine comme lieu de calme et de silence, venait en quelque sorte libérer la parole... Les élèves parlent davantage entre eux - mais également avec leurs enseignants - de leurs goûts ou aptitudes personnelles. L'individualité existe et peut être débattue, les élèves ont une vie en dehors des activités scolaires, et les enseignants aussi puisqu'ils ont fait la démarche de venir écouter leurs élèves en concert, en dehors de leurs heures de cours. Parfois et contre toute attente, les échanges se teintent d'étonnement...

Enfin, en termes de "représentation du lieu", il est indéniable que le CDI est maintenant reconnu par tous les adultes de l'établissement comme la plaque tournante de tous les projets culturels, particulièrement ceux visant la valorisation des élèves. Cet axe vient compléter l'axe pédagogique largement développé depuis plusieurs années. Même s'il est parfois difficile, en termes de temps, de mener de front ces deux axes, nous continuons à penser que cette complémentarité est le garant d'un CDI en adéquation avec le réel besoin de ses usagers, et pas uniquement réservé aux "bons élèves".

 

Christine Denel & Florence Delclos, professeures documentalistes, Lycée Saint-Exupéry à Saint-Raphaël

Recherche avancée