Le canevas

par CRDP de Champagne Ardenne,
[octobre 2012]

Mots clés : démarche pédagogique, aide à l'élève

  • Google+
  • Imprimer

...ou comment garantir une certaine richesse de production

Les professeurs documentalistes regrettent de découvrir parfois le sujet d'un exposé en même temps que les élèves. Ils préfèrent travailler en partenariat comme dans cette situation, par entente préalable, y compris sur les objectifs de restitution. Ils s'interrogent aussi sur la manière dont s'effectuent les recherches données à la maison.

Un projet de séjour dans l'Isère a été monté avec trois autres professeurs (lettres, SVT, technologie). L'objectif est de guider les élèves dans une production d'écrit riche et structurée. Lors du séjour, les élèves prennent des notes sur un bloc-notes, notes qu'ils utilisent pour écrire leur carnet de voyage au retour, réalisé sur le support de leur choix, de façon manuscrite ou sur ordinateur.

Les aides apportées

Une première heure de sensibilisation

Elle a eu lieu à la mi-mars pour expliquer le projet de voyage en Isère, et surtout pour montrer des carnets de voyage sur internet et sur support papier, et pour donner quelques premières indications

Une deuxième heure

Elle a été consacrée à la méthodologie et aux consignes à respecter pour confectionner un carnet de voyage [voir la fiche méthodologique] : durant cette séance, les élèves ont posé beaucoup de questions sur le contenu et la forme que pourrait prendre leur carnet de voyage.

Une troisième heure

Elle a porté sur la prise de notes [voir la fiche technique]

Pendant le séjour lui-même

  • dans le bus, pendant 30 minutes, a été revue la façon de prendre des notes, et l'importance de cette prise de notes pour la réalisation du carnet de voyage. Rappel également du cahier des charges concernant le carnet de voyage (les consignes et les indications concernant le contenu et la forme)
  • les 2 soirs, à Tréminis, et pendant 1 heure, les enseignants ont revu avec les élèves leurs prises de notes et les ont aidés ainsi à l'améliorer le lendemain, pour faciliter le travail de reformulation qu'ils auraient à faire à leur retour.

Constats

Le carnet de voyage n'a pas été réalisé au moment du voyage mais après, à la maison ou au CDI, en 15 jours. Sur 49 élèves, seulement 2 ont rendu des carnets très succincts. [voir l'ensemble des carnets de voyage]

Les enseignants ont été agréablement surpris de voir que les élèves les plus en difficultés, voire même en décrochage scolaire, se sont donné beaucoup de mal pour rendre un carnet de voyage, où le contenu et la forme donnaient un bon résultat [carnet des élèves 3 et 4, 6, 7, 8 et 11].

Ils étaient tellement motivés, qu'ils ont su surmonter leurs difficultés le temps de ce carnet de voyage, un carnet de voyage qu'ils avaient à cœur d'exposer pour les Portes Ouvertes du collège, fin juin. Ils sont persuadés que ces élèves ne seraient pas parvenus à un tel résultat s'il n'y avait pas eu ces Portes Ouvertes du collège, ni les séances de préparation en amont, ainsi que les moments passés ensemble le soir pendant le séjour, où ils ont pu les aider de manière individuelle.

Par contre, ce ne sont pas les « meilleurs » élèves qui ont forcément réalisé les meilleurs carnets de voyage. Pour certains d'entre eux, ils sont même restés très scolaires, ne laissant pas assez de place à leur imagination  [carnet des élèves 5 et 10].

Mais il y a toujours les élèves consciencieux qui se donnent à fond tout au long de l'année, et pour lesquels on sait que les parents sont derrière eux. Ces élèves sont donc plus autonomes que les autres, et n'ont pas besoin autant de notre aide et de notre présence à leur côté pour réaliser ce qui leur est demandé [carnet des élèves 1 et 2].

Les enseignants insistent sur l'impact qu'a la demande esthétique sur les productions écrites, les élèves cherchent à être cohérents dans le rendu et visent une qualité équivalente dans les aspects esthétiques et les écrits.
Il est manifeste que les écrits sont longs, variés et bien distinctifs dans leur nature, commentaires subjectifs, voire affectifs ou « documentaires » avec schémas. Les phrases ne sont pas simplistes, certaines sont très articulées, d'autres ne « connaissent » pas la ponctuation mais révèlent véritablement un intérêt pour ce qui a été vécu.

Recherche avancée