• Google+
  • Imprimer

Si les cartes mentales sont susceptibles de favoriser les apprentissages, il convient malgré tout d'en souligner quelques limites.

Notons tout d'abord que le mode de représentation graphique qu'elles offrent est en rupture avec les représentations textuelles habituelles généralement favorisées tout au long du cursus scolaire. Ainsi, chez certains élèves, on observe parfois un temps d'appropriation relativement long, d'autres étant parfois totalement réfractaires à cette forme de représentation des connaissances, en rupture avec une linéarité qui leur convient.

L'enseignant devra donc s'assurer que les élèves soient en capacité de «s'approprier ce type d'organisation à la fois hiérarchique et visuel. En effet, il peut arriver que cette forme d'organisation ne convienne pas au schéma mental de tel élève et il faut donc veiller à ne pas imposer cet outil s'il ne s'avère pas productif pour lui». [1]

Par ailleurs, si leur usage «favorise un traitement mental profond de l'information, il peut aussi causer une surcharge cognitive chez les débutants» [2]. Là encore, l'usage des cartes mentales ayant une visée facilitatrice, il conviendra de s'assurer qu'elles ne soient pas finalement bloquantes pour certains élèves.
Du point de vue de leur réalisation, soulignons que les cartes mentales sont parfois difficiles à lire par autrui, les notions de partage et/ou communication que nous avons évoquées dans ce dossier sont donc à tempérer quelque peu. Enfin notons que les cartes, lorsqu'elles sont trop chargées ou trop développées peuvent parfois devenir un obstacle à l'apprentissage ou à la mémorisation. Un équilibre doit donc se créer.

Quoiqu'il en soit, la mise en oeuvre de scénarios pédagogiques incluant l'usage des cartes mentales nécessitera un temps d'appropriation non négligeable par les élèves, une observation de leurs réactions qu'il conviendra d'anticiper lors de leur mise en oeuvre.

Notes de bas de page

[1] Régnard, Delphine. Apports pédagogiques de l'utilisation de la carte heuristique en classe. Ela. Études de linguistique appliquée., 2010/2 n° 158, p. 215-222

[2] Pudelko,  Béatrice / Basque, Josianne. Potentiel pédagogique in Logiciels de construction de cartes de connaissances : des outils pour apprendre. Profetic [En ligne], 10/2005.  Consulté le : 26/04/2013. Disponible sur : Opens external link in new windowhttp://www.profetic.org/dossiers/spip.php?article945

Recherche avancée