Vous êtes ici :

Qu'est ce qu'un "bon" jeu sérieux ?

par Karen Chabriac,
[septembre 2013]

Mots clés : méthode pédagogique, jeu éducatif

  • Google+
  • Imprimer

De manière générale, un jeu sérieux efficace propose un équilibre entre le plaisir que procure la pratique et la contrainte liée à l'objectif « utilitaire ».

 

 

 

Hélène Michel, enseignant-chercheur à Grenoble Ecole de Management [1], mentionne que, pour elle, un serious game s'estime selon plusieurs dimensions :

  • L'une est liée plus ou moins directement aux apprentissages : la satisfaction de l'apprenant, la capacité d'apprentissage induite, la capacité à influencer les actes (passage du savoir au comportement).
  • L'autre semble plus liée à la structure « commanditaire » du jeu : notamment le résultat de l'usage du jeu sérieux sur l'organisation et le retour sur investissement (est-ce que cela coûte moins cher que d'autres formations ?).

Une autre approche, intimement liée à l'acte de jeu est abordée par Sanchez, Ney et Labat [2]. Ces derniers soulignent le nécessaire équilibre entre :

  • Le réalisme du jeu, c'est-à-dire sa crédibilité vis-à-vis du réel.
  • La pertinence du jeu. Ce jeu permet-il de répondre aux objectifs d'apprentissages que l'on souhaite atteindre ?
  • La cohérence du jeu dans le sens du déroulement qui doit répondre à une logique claire.

Les auteurs soulignent que si un déséquilibre se crée entre ces trois points, le risque est d'observer un biais dans les apprentissages, qui ne correspondent alors pas forcément aux objectifs visés ou bien entraîne un usage du jeu limité.

L'étude « Serious Games, Advergaming, edugaming, training…» [3] énonce également des critères ergonomiques essentiels et notamment le fait qu'il faille une construction du jeu adaptée. Nous n'entrerons pas dans les détails ici, considérant que certaines de ces considérations ergonomiques sont abordées dans la partie « Chercher, trouver, proposer des jeux sérieux » de ce dossier.

Pour résumer cette partie, nous noterons donc qu'un jeu sérieux bien conçu :

  • est adapté au contexte d'utilisation,
  • répond à des critères ergonomiques,
  • présente des objectifs de scénario pédagogique qui correspondent aux objectifs du scénario ludique.

Notes de bas de page

[1] Son intervention lors du forum 2012 des serious games est résumée dans l'article du Monde Informatique : Opens external link in new windowhttp://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lire-l-efficacite-des-serious-games-est-elle-superieure-aux-methodes-classiques-48537.html

[2] Jeux sérieux et pédagogie universitaire, Revue internationale des technologies en pédagogie universitaire, 2011, Opens external link in new windowhttp://www.ritpu.org/IMG/pdf/RITPU_v08_n01-02_48.pdf

[3] Opens external link in new windowhttp://ja.games.free.fr/ludoscience/PDF/EtudeIDATE08_VF.pdf

Recherche avancée