MUNAÉ

Musée National de l'Éducation

  • Imprimer

Belles plantes ! Modèles en papier mâché du Dr Auzoux

  • Du 25/05/2018 - Au 25/02/2019
Voyagez au cœur des plantes dans une exposition qui mêle botanique, anecdotes historiques et symboliques, fabrication et diffusion pédagogique

Lieu de l'exposition :

Le Munaé conserve de magnifiques plantes en papier mâché, réalisées au XIX° siècle par les Établissements Auzoux et achetées par les lycées, universités, facultés du monde entier.  Agrandies considérablement et démontables en plusieurs parties, ces astucieuses fleurs, graines et plantes étaient – et sont toujours – de formidables outils de découverte du monde végétal.

 

 

L'exposition

Louis Auzoux (1797 - 1880) : médecin et industriel

Comment représenter des éléments du corps humain, du monde animal ou végétal afin qu’un élève en saisisse l’organisation et le fonctionnement ? Au 19e siècle, le Docteur Louis Auzoux apporte une réponse à ce besoin en mettant au point d’astucieux « modèles » en trois dimensions, entièrement démontables,  dont il assure la diffusion en grand nombre et pour un coût modeste.

Son originalité est d’utiliser une pâte en papier mâché lui permettant de produire en grande quantité des pièces légères, solides et réalistes.

Face au succès il fonde en 1828 une usine destinée à la diffusion et à la fabrication de ses modèles anatomiques à Saint-Aubin d’Ecrosville (Eure). Dans les années 1860, il étend sa production à la botanique. Fabriqués dans un but clairement pédagogique, ces modèles de fleurs et de fruits, mais aussi des spécimens de l’agriculture sont achetés par des universités et lycées du monde entier.

Les modèles botaniques

En 2007, le Lycée Corneille de Rouen a donné au Munaé 32 modèles botaniques, datés de 1877,  qui forment le coeur de l'exposition. La série est complétée par des prêts de différentes institutions patrimoniales et pédagogiques afin de présenter un ensemble unique. Découvrez les oeuvres de l'exposition en ligne !

 

Les modèles d'anatomie et de physiologie

Afin de réinsérer les modèles botaniques dans le contexte plus large de la production des Établissements Auzoux, la dernière partie de l’exposition présente des modèles humains et animaux qui ont fait le succès et la réputation de cette entreprise industrielle normande. Le spectaculaire « Grand écorché », modèle 1m82, conservé à l’Université de Montpellier et classé Monument historique est le point d’orgue de cette salle. Récemment restauré il voyage pour la première fois.

Une exposition pour tous ! Dès 3 ans

Les plus jeunes ne sont pas oubliés, avec une salle de découverte multisensorielle
du monde végétal, au coeur de l’exposition.


Botanique, histoire de l’enseignement et plaisir des yeux
L’exposition s’adresse autant aux passionnés de botanique, de pédagogie,
qu’aux curieux venant découvrir ces pièces originales.

  Visites guidées, ateliers enfants et adultes.. découvrez le programme ! 

Scolaires : des ateliers et visites de la Maternelle au Lycée (présentation générale)

Scolaires : Découvrez également notre dossier pédagogique pour le Cycle 3 (Schématisation de la plante).

 

Une exposition liée à une importante campagne de restauration

 Ces modèles sont en cours de restauration grâce à une souscription soutenue par la Fondation du patrimoine et la Société d’horticulture de Seine-Maritime qui a permis à ce jour de récolter près d’un quart de la somme totale nécessaire. Douze modèles ont ainsi déjà pu être restaurés grâce à la générosité de particuliers, associations et entreprises.

>> Participez à la campagne de restauration !

Découvrez également le très beau site internet réalisé par la Haute école des arts du Rhin: manipulation, 3D, films, une approche formidable des modèles didactiques

 

 

Parmi les modèles botaniques exposés, nous vous invitons à vous pencher sur la très belle collection de l'ÉSPÉ de Paris,  récemment restaurée. Découvrez en 3D leurs modèles botaniques :

 Commissariat scientifique : Johann-Günther Egginger, maître de conférences en biologie des organismes, laboratoire CREHS d’Arras, université d’Artois ; Marion Gouriveau, doctorante en conservation-restauration à l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et restauratrice ; Bénédicte Percheron, docteur en histoire ; Caroline Marchal et Ségolène Walle, conservatrices-restauratrices d’arts graphiques.

Commissariat : Marianne Lombardi, responsable du département des publics du Munaé, assistée d’Anne Quillien, chargée de conservation et de recherche au Munaé.