MUNAÉ

Musée National de l'Éducation

  • Imprimer

Du rôle de l’école dans l’Algérie coloniale aux enjeux actuels de l’enseignement de l’histoire franco-algérienne

  • Du 21/03/2018 - Au 22/03/2018
Programme de la table-ronde autour de l'exposition "L'école en Algérie, l'Algérie à l'école".

Public cible :

Réservation :

Lieu de l'événement :


En clôture de l'exposition " L'école en Algérie, l'Algérie à l'école " les commissaires de l'exposition et de nombreux spécialistes vous proposent deux jours de rencontres.

MERCREDI 21 MARS

ÉCOLE ET PRISE DE CONSCIENCE NATIONALE EN ALGÉRIE

De quelle manière l’école traditionnelle républicaine contribua-t-elle à la maturation d’une conscience nationale à divers degrés et sous

des formes variées, depuis la revendication d’égalité et l’exigence du respect de l’identité à la lutte armée pour une indépendance totale ?

> 9 H 30-12 H

Présentation institutionnelle par Delphine Campagnolle, directrice du Munaé et Jean-Robert Henry commissaire de l'exposition "L'école en Algérie, l'Algérie à l'école"

Introduction par Ahmed Djebbar, ancien ministre de l’Éducation nationale en Algérie (1992-1994), professeur émérite de mathématiques à l’université de Lille

1. L’influence de l’école dans la prise de conscience des militants

Omar Carlier, professeur d’histoire, université Paris VII

Pause

2. Les instituteurs kabyles, acteurs et relais des études et de l’identité berbères. Autour de quelques figures :

Boulifa, Abès, Guennoun, Lechani…

Salem Chaker, professeur, université d’Aix-Marseille

3. Les écoles catholiques en Kabylie après l’indépendance

Dahbia Abrous, maître de conférences, INALCO Paris

SYNTHÈSE – DÉBAT (B. LÉCUREUR)

14 H-17 H

1. Le rôle de l’enseignement supérieur

Guy Pervillé, professeur émérite d’histoire contemporaine, université Toulouse -Jean-Jaurès

2. La coexistence entre différentes écoles dans l’Algérie coloniale, « le bricolage scolaire » des familles pour leurs enfants 

Ahmed Djebbar, ancien ministre de l'Éducation nationale en Algérie

SYNTHÈSE – DÉBAT (J.R. HENRY)

Pause

3. L’enseignement au sein de l’armée

Jean-Robert Henry, directeur de recherche émérite, CNRS, MMSH-IREMAM Aix-en-Provence

4. Le rôle militaire des soldats algériens et maghrébins dans l'armée française, hier et aujourd'hui

M. Elyamine Settoul, maître de Conférences au CNAM

5. Le croisement entre discours littéraire et politique

Zineb Ali Benali, professeur émérite, université Paris VIII

SYNTHÈSE – DÉBAT (D. CAMPAGNOLLE)

> 18 H

Visite de l’exposition « L’école et l’Algérie, l’Algérie à l’école », par Jean-Robert Henry et Bertrand Lécureur, au centre d’expositions,

suivie d’un apéritif

 

JEUDI 22 MARS

LES ENJEUX ÉDUCATIFS ACTUELS DE L’ENSEIGNEMENT DE L’HISTOIRE FRANCO-ALGÉRIENNE

Comment enseigne-t-on aujourd’hui l’histoire coloniale franco-algérienne ? Quelles sont les nouvelles perspectives possibles pour aborder en classe l’histoire des deux pays et permettre de mieux éclairer les débats scolaires actuels hérités du passé colonial dans les deux pays, qu’il s’agisse du rapport à la langue (dominant en Algérie), de la question de la laïcité (dominante en France) et, plus globalement, du rapport à l’histoire et à la culture ?

9 H-12 H

Introduction par Benoît Falaize, agrégé, docteur en histoire, inspecteur général de l’Éducation nationale

1. L’évolution des directives scolaires sur l’enseignement de la période coloniale en Algérie (1830-1962) et de son contenu

face aux pressions sociales

Laurence De Cock, professeur agrégé en lycée, docteur en sciences de l’éducation

2. Où en est l’enseignement de la guerre d’Algérie en France aujourd’hui ?

Bertrand Lécureur, professeur en lycée, docteur en histoire contemporaine

SYNTHÈSE – DÉBAT (B. FALAIZE)

Pause

3. L’enseignement de la période coloniale franco-algérienne et de la guerre d’indépendance en Algérie

Lydia Aït Saadi-Bouras, docteur en histoire contemporaine, université Paris VIII

4. L’enseignement du processus d’appropriation des terres

Didier Guignard, agrégé en histoire, chargé de recherche, CNRS, MMSH-IREMAM Aix-en-Provence

5. Le débat sur la qualité de l’enseignement en Algérie

Kamel Kateb, démographe, chercheur, INED Paris

SYNTHÈSE – DÉBAT (E. MACAIGNE)

 

14 H-17 H

Présentation des activités du service de médiation du Munaé (M. Lombardi)

1. Atelier/workshop (14 h-15 h) avec la participation de l’ensemble des intervenants et d’élèves de l’académie de Rouen

2. Découvrir la période coloniale francoalgérienne par le prisme de l’école avec le webdocumentaire « L’Algérie et son école : les mémoires en question »

Bertrand Lécureur et Olivier Tréfeu, chef de projet transmédia, Réseau Canopé

Pause

3. Laïcité et reconnaissance des appartenances. Nouveaux enjeux, nouvelles pratiques

Françoise Lorcerie, directrice de recherche émérite, CNRS, MMSH-IREMAM Aix-en-Provence

Conclusion par Benoît Falaize

 

 

 

Centre de ressources

Mercredi 21 et jeudi 22 mars
à partir de 9h30
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles