MUNAÉ

Musée National de l'Éducation

Les expositions en prêt

Expositions itinérantes en prêt

Le Munaé vous propose des expositions itinérantes sur bâches ou panneaux. Elles peuvent être accompagnées pour certaines d'oeuvres originales, de reproductions ou de documents pédagogiques. Le prêt est gratuit mais le transport est à la charge de l'établissement emprunteur. Un envoi par la poste est possible pour les bâches, panneaux et reproductions mais les oeuvres originales nécessitent des conditions de prêts et de transports spécifiques. En cas de réservation, une convention devra être signée et une attestation d'assurance fournie.

Renseignements et prêts : Equipe d'accueil - munae@reseau-canope.fr- 02 32 08 71 00

 

 

Les valeurs de la République

L'école de la de la République est la résultante de plusieurs states de l'histoire de engagements politiques collectifs et individuels. Elle incarne un des piliers essentiel de la démocratie. L'on comprend d'autant mieux alors, combien celle-ci doit affirmer et transmettre les valeurs de la République en son sein. A travers les multiples ressources du Musée national de l'Éducation, l'exposition présente par le biais de photographes de documents, les enjeux, les échecs et les succès autour de la transmission des valeurs fondatrices de notre société.

Exposition composée de 9 panneaux autoportés à visualiser en cliquant ici (PDF - 33,6 Mo)

Exposition réalisée par Delphine Campagnolle, Directrice du Musée national de l'Éducation-commissaire de l'exposition

Filles/garçons : égalité des chances ?

Elle traite des débats se rapportant à la démocratisation de l'enseignement du XIXe siècle à nos jours. Deux dimensions sont développées en parallèle la démocratisation de l'école en fonction du milieu social des élèves et la prise en compte, notamment depuis une quarantaine d'années du sexe/genre des apprenants.

10 panneaux sur support rigide à accrocher - Visualisez les panneaux en cliquant ici (PDF - 1,3 Mo)

Exposition réalisée par Laurent Trémel, ingénieur de recherche - commissaire de l'exposition

Robinson(s) d’hier et d’aujourd’hui

L'exposition itinérante Robinson(s) d’hier et d’aujourd’hui correspond à l'exposition in situ "Robinson et Cie : de Daniel Defoe à Lost" ( Centre d'expositions du Munaé - du 27 novembre 2015 au 6 mars 2016)

Sous la forme de 5 panneaux souples (au format 90 x 120 cm, 4 œillets) et d'une malle pédagogique, l'exposition itinérante propose 2 parcours distincts :

  • l'un pour les enfants de maternelle-Ce (4-8 ans)
  • l’autre pour les élèves de CM-5ème (9-13 ans)

Cette exposition permet de redécouvrir l’histoire de Robinson Crusoé et des robinsonnades, d’hier à aujourd’hui, grâce aux publications jeunesse principalement mais également à travers les riches iconographies à feuilleter en version numérique (vues sur verre, images d’Epinal, photos et diapos, films fixes, planches didactiques etc...), les produits dérivés comme les cassettes DVD, CD-Rom, des jeux et jouets et des travaux d’élèves.
Sont abordés le genre robinsonnade et ses invariants depuis le XVIII° siècle jusqu’aux séries télévisées et jeux de téléréalité du XXI° siècle, le mythe Robinson, les tempêtes et naufrages (ou crash), l’île et la nature, la vie quotidienne de Robinson, l’Autre et la rencontre de l’altérité.
La malle pédagogique contient des ressources pour les enseignants et les médiateurs culturels qui s'appuient sur une sélection d'ouvrages jeunesse sur les thèmes des robinsonnades : séances pédagogiques en lien avec les programmes, ateliers jeunes publics pour médiathèque ou lieux socio-culturels.

       Exposition réalisée par Isabelle Arnoux, responsable du département Documentation-Communication

L'école d'autrefois (1500 - 1965)

Une exposition spécialement conçue pour les cycles 2 et 3 pour une approche de la vie quotidienne des enfants "d'autrefois".

L'exposition est composée de :

- 6 bâches de format horizontal ( 120 x 90 cm) - avec deux oeillets en haut - Télécharger les ici - (PDF - 11,1 Mo)

- 1 livret de l'élève pour appréhender l'exposition par des jeux d'observations et des questions réponses - Télécharger le livret ici (PDF -4,2 Mo)

- 1 mallette comprenant des objets usuels de l'écolier de la 1ere moitié du XXe siècle - Télécharger la liste des objets ici (PDF - 4,2 Mo). La mallette tient dans une boîte en plastique de 30 cm de haut x 56 de long x 39 cm de large.

- Un dossier pédagogique pour les professeurs -Télécharger le dossier ici - (PDF -4,2 Mo)

 

 

50 ans de pédagogie par les petits écrans


Cette réalisation, composée de huit panneaux illustrés, développe une réflexion sur l'histoire de l'audiovisuel scolaire des années 1960 à nos jours. Comment concevait-on un dispositif « multimédia » en 1960 ? Avant le développement des ordinateurs, quelles étaient les bases de « l'enseignement programmé » ? Comment la radio-télévision scolaire a-t-elle fonctionné aux temps de l'ORTF ? Quel était le but du « plan informatique pour tous » ? Pourquoi a-t-on voulu, dans les années 1970, faire des élèves des jeunes téléspectateurs actifs ? Voilà quelques questions abordées là. L'exposition traite également de la place de la télévision et des programmes pour enfants à la maison, de la possibilité d'éduquer avec des jeux vidéo, pour conclure sur l'importance des TICES.


Exposition réalisée par Laurent Trémel, ingénieur de recherche - commissaire de l'exposition

130 poupées : regards d'une femme sur le XXe siècle

Le Musée national de l'Éducation a conçu une exposition intitulée 130 poupées, regards d'une femme sur le XXème siècle. Elle met en scène une collection très originale de «poupées-figurines» créées par Marie-Jeanne Nouvellon depuis 1978. Autour du personnage de Suzy B., se compose une fresque inédite, historique et biographique, qui matérialise le regard que la créatrice porte sur la condition féminine et l'éducation des filles. Le prêt est disponible, à titre gratuit, pour des structures culturelles qui présentent des espaces d'exposition idoines.

 

 

 

Plus ou moins bêtes : les animaux et l'éducation

 

 

 

 

 

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’une réflexion sur la représentation des animaux dans le cadre éducatif. Le projet, lié à la présentation d’une exposition-dossier au musée du 1er avril 2016 au 17 juillet 2016, comporte deux réalisations :

  • une exposition itinérante de huit panneaux, traitant des "figures animalières" dans les manuels scolaires, pouvant être empruntée par des établissements scolaires et des structures à vocation socioculturelle.
  • un dispositif d'accompagnement de cinq vitrines mobiles présentant des objets issus des collections du musée (option destinée à des structures présentant les conditions de sécurité et d’exposition requises).

Les thèmes abordés là rendent compte d’évolutions : prédominance de la représentation « utilitariste » et « moralisatrice » des animaux au début du 20e siècle (bonnes bêtes vs nuisibles), aujourd’hui remplacée par une approche intégrant une dimension écologique et la volonté de protéger l’environnement, réflexion sur l'esthétisme dans les manuels scolaires (remplacement des illustrations scolaires par des photographies),présentation de l’homme comme un animal trônant au sommet de l’évolution ayant entraîné des dérives racistes remises en cause après la seconde guerre mondiale, évolution du statut de la dissection en classe, etc.
Avec la participation du RéUniFEDD, de l'ESPE de l'Académie de Nantes, du Centre de Recherche en Education de Nantes.

Conception :
Chef de projet : Laurent Trémel, Chargé de mission Médiation scientifique et partenariats universitaires, Musée national de l’Education, réseau Canopé
Rédaction des textes des panneaux : Marco Barroca-Paccard, Docteur en biologie, mène des recherches sur l’enseignement de la biodiversité à l’université de Nantes et à l’université du Québec en Outaouais, panneaux 4 et 5.
Laurent Trémel, panneaux 1, 2, 3 et 6.
Carole Voisin, Doctorante en Sciences de l'Education (CREN,laboratoire CEI-EA2661, Université de Nantes), professeure des écoles et formatrice à l'ESPE de Basse-Normandie en didactique des questions socialement vives, panneaux 7 et 8.
Réalisation : Infuseur d'idées : http://infuseur-idees.fr/

Les enfants de la Patrie - 1870 /1939 - Expositions en trois volets

Volet 1 : Les enfants de la patrie (1870-1914)

L'exposition montre comment l'éducation des enfants, à l'école et dans les familles, est marquée par l'intense patriotisme qui caractérise la société française après la défaite de 1870.Livres pour enfants, jouets, images et cahiers témoignent du traumatisme de la défaite et de la perte de l'Alsace-Lorraine. Faut-il pour autant imaginer une école vouée à la préparation de la revanche ? Ce n'est pas si simple. Le patriotisme de l'école ne fait que refléter, le plus souvent avec modération, celui de la société.

 

 

 

 

Volet 2 : La Patrie en danger (1914-1918)

L'exposition montre comment les enfants participent à l'élan patriotique qui unit la nation durant la Grande Guerre. Même loin du front, les enfants subissent les effets du conflit : le premier en est l'absence, durable ou définitive, du père. En zone occupée, ils redoutent les brutalités réelles ou imaginaires des troupes allemandes. Mais les enfants ne sont pas uniquement des victimes passives du conflit. Ils se mobilisent symboliquement en jouant à la guerre. En classe, l'effervescence patriotique les pousse à s'impliquer dans les œuvres de guerre. En aidant les combattants, ils répondent à la conviction que les " poilus " se battent pour l'avenir de leurs enfants. Les petits échapperont ainsi à l'école allemande, dont les fantasmes collectifs font une sorte de bagne. Dans ces conditions, le retour au bercail des jeunes Alsaciens, pour certains dès 1914, est un thème particulièrement mobilisateur.

Télécharger les panneaux de l'exposition itinérante (PDF - 6 Mo)

Visitez la page de l'exposition et découvrez nos ressources pédagogiques à télécharger

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Volet 3 Petits Français, n'oubliez jamais ! (1918-1939)

La Grande Guerre continue à peser sur la génération de l'après-guerre. A l'école, l'Armistice est accueilli avec une retenue bien éloignée des envolées patriotiques de 1914. Si les jeux et les livres pour enfants se montrent plus cocardiers, cette inspiration disparaît vite des catalogues. Le deuil domine la transmission du souvenir de la guerre : le lieu de la célébration des vainqueurs, c'est le monument aux morts autour duquel on rassemble les enfants chaque 11 novembre. Les pertes de la guerre ont renforcé, au sein des très actives associations natalistes, l'obsession du déclin national. La patrie, si présente dans les leçons d'avant-guerre, n'apparaît plus que dans le chapitre ad hoc du cours de morale. Désormais, les espoirs de l'école publique se tournent vers les perspectives de paix dont est porteuse la SDN, mais c'est plutôt hors de la classe que s'exprime le pacifisme le plus radical. Les aspirations de l'école sont en accord avec la politique menée par Briand en 1925, mais elles sont de plus en plus inadaptées, dans les années 30, aux réalités de la situation internationale.

Télécharger les panneaux de l'exposition itinérante ( PDF - 7,1 Mo)

Visitez la page de l'exposition et découvrez nos ressources pédagogiques à télécharger

 

 Chaque volet de l'exposition est autonome

Exposition réalisée par Claude Rozinoer, chargée de conservation et de recherche - co-commissaire des trois expositions