Les collections
du Musée national de l'Éducation

fr en es
A- A A+

Françoise d'Aubigné, Marquise de Maintenon.

Numéro d'inventaire : 1979.14065
Auteur(s) : Nicolas Arnoult
Type de document : image imprimée
Editeur : Arnoult (Nicolas) {G}, Paris
Inscriptions :
- nom d'illustrateur inscrit : Arnoult
Description : Eau-forte aquarellée, inscription d'un chiffre ("160") souligné à la plume dans le coin sup. droit, marques de restauration au verso.

“La Communauté de St. Cyr a esté formée par les Soins et par la conduite de cette Dame, et fondée par Sa Majesté en faveur des jeunes Demoiselles, et principalement pour celles dont les pères sont morts dans le service, ou qui y sont actuellement”.
Mesures : hauteur : 367 mm ; largeur : 245 mm
Notes : Quatrain : "Tant de jeune Noblesse, / Dont St. Cyr est remply, / Doit regarder sans cesse / De toutes les vertus ce modele accomply." Sous le quatrain : "La Communauté de St. Cyr a esté formée par les Soins et par la conduite de cette Dame, et fondée par Sa Majesté en faveur des jeunes Demoiselles, et principalement pour celles dont les peres sont morts dans le service ou qui y sont actuellement."
Mentions : "A Paris, Chez N. Arnoult, rue de la fromagerie à L'Image St-Claude aux Halles. Avec privil[ège] du Roy", "Arnoult fecit." Marquise de 3/4 à droite, un éventail fermé à la main gauche.
IFF. Tome I. Graveurs du 17e siècle. Arnoult (Nicolas). p. 56. Mention du tableau daté de 1691, p. 64. Il s'agit ici d'une gravure en contrepartie puisqu'il est noté un éventail à la main droite.
Arnoult Nicolas (v1650-v1722) : voir 5106/1979.8236 et 8237.
Voir analyse dans Flohic, p. 238 (attention aux erreurs).
Françoise d'Aubigné (1635-1719) : Seconde épouse de Louis XIV, petite-fille d'Agrippa, elle naquit à la prison de Niort où ses parents étaient incarcérés, elle se retrouva sans ressources après le décès de son père, Constant, à la Martinique (1647). Se trouvant ainsi dans le dénuement, elle fut réduite à épouser le poète paralytique Scarron en 1652. Elle obtint à sa mort (1660) une pension d'Anne d'Autriche. Elle fut chargée par Mme de Montespan en 1669 d'élever secrètement les bâtards royaux et fut faite marquise par le roi (1674). Unie à Louis par un mariage secret après la mort de la reine (entre 1683 et 1686 selon les sources), Mme de Maintenon imposa à la cour un air d'austérité. Sa grande oeuvre fut la fondation de la maison de Saint-Cyr pour l'éducation des jeunes filles nobles sans fortune (1686). Elle s'y retira après la mort du roi et jusqu'à la sienne.
Cf. J.-J. Milhiet, Les Demoiselles de Saint-Cyr, Maison Royale d'Education (1686-1793), Somogy, Paris, 1999.
Langue : Français
Mention d'illustration
ill. en coul.