La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

"Douze vases antiques en troc"

  • 2019 -
  • MUSÉE DE BOULOGNE-SUR-MER -
  • Lycée général et technologique Mariette

Le musée de Boulogne-sur-Mer et une classe de seconde, option latin, du Lycée Mariette de Boulogne-sur-mer s'associent pour l'opération "la classe, l'oeuvre" afin d'offrir aux visiteurs de la Nuit des Musées une médiation originale. 

Une médiation innovante et ludique, sous forme de jeu de piste sur tablette, pour découvrir ou redécouvrir la richesse de la collection des céramiques grecques antiques, les pratiques de conservation et d'exposition et les métiers liés à ces oeuvres.

Une invitation à visiter le musée faite par des lycéens, pour les visiteurs de la Nuit des Musées mais aussi à l'attention d'un public adolescent ...

Œuvre étudiée

Héraclès et le lion de Némée
© RMN-Grand Palais Benoit Touchard

Amphore représentant Héraclès et le lion de Némée

Provenance : Grèce, Attique
Numéro d’inventaire : 422/3.
Matériaux : Amphore, céramique à figure noire.
Dimensions : hauteur 42 cm, diamètre de 26 cm.
Datation : VIe siècle avant JC.

Le musée possède un bel ensemble de vases représentant les exploits du héros grec Héraclès. Ils proviennent du collectionneur Charles Panckoucke qui a porté un intérêt tout particulier à la représentation du héros. Les vases seront acquis par la ville de Boulogne en 1861, une collection de près de 500 vases. L’ouverture de la salle de céramique grecque du musée a lieu l’année suivante, en 1862.
Fils de Zeus et de la mortelle Alcmène, Héraclès doit subir avant même sa naissance la jalousie de la déesse Héra, femme légitime de Zeus. Elle le frappe de folie et le pousse au crime. Pour le faire expier et accéder à l’immortalité, l’oracle de Delphes impose à Héraclès la réalisation de douze travaux, dont huit sont présentés dans la collection.
Monstre redoutable, le lion terrorisait la vallée de Némée. Invulnérable par la résistance de sa peau, il résista aux flèches et à la massue d’Héraclès qui dut l’étrangler à mains nues. Puis il l’écorcha (en utilisant les griffes de la bête qui seules pouvaient couper cette indestructible peau) et se revêtit de sa dépouille, s’en faisant une armure, utilisant la tête du lion comme casque. On appelle cette peau de lion : la léonté. On retrouve cette légende dans de nombreuses sources littéraires antiques dont « La Théogonie, les Travaux et les Jours» d’Hésiode, poète grec des VIIIe/ VIIe siècles av. J.-C.

Établissements

  • Lycée général et technologique Mariette 69 RUE DE BEAUREPAIRE 62321 Boulogne-sur-Mer 03 21 10 66 66