La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Transfigurations du boulevard

  • 2017 -
  • JARDIN D'HIVER - MUSÉE DE LA FAÏENCE -
  • Ecole primaire Centre Pasteur
Le panneau Le Boulevard a constitué le point de départ pour la réalisation de tableaux photographiques mettant en scène les élèves. Une caractéristique majeure de l'oeuvre a été retenue : le système d'oppositions (oppositions entre les catégories sociales, entre immobilité et mouvement). Ici ce sont les supers-héros qui s'opposent aux super-méchants et les belles princesses aux vilaines sorcières...

Œuvre étudiée

Panneau Le Boulevard
© Musées de Sarreguemines

Panneau Le Boulevard

Manufacture de Sarreguemines d'après Théophile Alexandre Steinlen (1859-1923), faïence fine, vers 1902.
Ce grand panneau composé de 216 carreaux fait partie d’un ensemble qui décorait l’entrée du siège social de la faïencerie de Sarreguemines, rue Paradis à Paris. Son pendant, La Rue, est actuellement conservé au Musée du Petit Palais à Genève ; un autre exemplaire du Boulevard décore encore l’immeuble de direction de l’hippodrome d’Enghien. Les deux panneaux ont été réalisés d’après un projet aquarellé de Théophile Steinlen. Ce dessinateur d’origine suisse, ami de Toulouse-Lautrec et d’Aristide Bruant, aimait peindre des scènes de rue dans lesquelles il mélange le peuple qu’il affectionne (mendiants, prostituées, gamins de la rue) aux bourgeois et aristocrates. Dans le Boulevard, on observe un vendeur de journaux, une marchande de fleurs et une modiste, tous en mouvement car ils travaillent ; les autres personnages, et particulièrement les plus aisés, sont représentés dans une posture figée. La femme au grand chapeau symbolise à elle seule toute une classe sociale triomphante, fière et lointaine.

Établissements

  • Ecole primaire Centre Pasteur 1 RUE DE LA FONTAINE 57460 Behren-lès-Forbach 03 87 87 27 15

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Dans le cadre du projet La classe, l'oeuvre !, plusieurs problématiques se sont dégagées :

- la découverte du musée (c'est quoi un musée ?)

- la découverte de la faïence (comment c'est fait ?)

- la découverte d'une oeuvre spécifique (quelle est cette oeuvre ?)

Les phases du projet

1) Avant la visite : travail sur les matières

Explorer le monde du vivant, des objets et de la matière

Afin de préparer la visite au musée nous avons observé, touché et trié différents objets de différentes matières, puis nous nous sommes intéressés tout particulièrement aux objets en faïence. Les enfants ont émis des hypothèses sur la matière première, comment les hommes réussissent à obtenir le produit fini (la réponse se trouverait plus tard lors de la visite). Puis, le travail fut réinvesti en triant des objets par le seul sens du toucher.

2) La visite au musée

La visite au musée a permis de mobiliser plusieurs domaines d'apprentissages :

- le vivre ensemble

Les enfants sont rarement, voire pas du tout, confrontés à se rendre dans les musées. Il a fallu apprendre la posture d'un visiteur (on ne court pas, on ne crie pas, on ne touche pas), apprendre à regarder, apprécier. Les retours à la suite de la visite ont été très positifs ! 

- agir, s'exprimer, comprendre à travers les activités artistiques

L'étude de l'oeuvre a permis de décrire une image et d'exprimer son ressenti ou sa compréhension en utilisant un vocabulaire adapté.

- mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

4) Retour sur la visite et formulation du projet

mobiliser le langage dans toutes ses dimensions

Des panneaux explicatifs ont été réalisés sous la dictée des élèves afin de présenter aux parents un compte-rendu de leur visite au musée.

Une discussion s'est engagée pour réfléchir aux photographies qui seraient réalisées. Quelles oppositions imaginer ? Quels personnages ? Des essais de mises en scènes et de photographies ont été faites.

5) Réalisation des photographies

Tous les élèves ont apporté en classe leurs costumes. Les photographies ont été réalisées en extérieur assez rapidement : les élèves avaient répeté préalablement les poses.

Après la nuit européenne des musées

Avant la Nuit des Musées

Les élèves ont préparé leur intervention orale lors d'une séance filmée, en classe. Les images de cette séance ont été montées par les musées de Sarreguemines afin de produire un teaser pour la Nuit des Musées. 

Des invitations "officielles" à la Nuit des Musées ont été transmises aux parents afin de les inciter à participer.

Le soir de la Nuit des Musées

Toutes les oeuvres réalisées par les classes participantes ont été présentées lors de la Nuit des Musées. Afin de marquer l'évènement, un goûter/vernissage a été organisé en début de soirée pour les élèves, parents et enseignants. Ensuite, les élèves se sont dirigés vers les oeuvres étudiées et les ont présentées au public.

Les réalisations photographiques du projet "Transfigurations du Boulevard" ont été présentées sous la forme d'un diaporama projeté près de l'oeuvre. Les élèves présents ont commenté l'oeuvre Le Boulevard auprès des visiteurs. 

Compte-rendu

L'opération La classe, l'oeuvre ! constitue un véritable moteur éducatif et culturel.

En classe, le projet a permis de motiver les élèves, de les fédérer, d'aborder de nouveaux apprentissages...

Au musée, le projet a permis d'établir du lien, de créer les conditions d'une appropriation par les élèves mais aussi par leurs parents. Lors de la Nuit des Musées, ils se sont volontiers déplacés. Certains ont franchi les portes du musée pour la première fois. 

- Commentaire d'une maman découvrant le musée : "C'est un bonheur pour les yeux !"

La médiation des oeuvres par les élèves reste un exercice difficile pour des élèves de maternelle ! Ce moment de la soirée s'est révèlé très court mais beaucoup de familles sont tout de même restées sur place pour partager un moment ensemble, en visitant les collections permanentes et l'exposition temporaire.