La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Révolution industrielle et patrimoine mulhousien

  • 2017 -
  • MUSÉE EDF ELECTROPOLIS -
  • Collège privé Jeanne d'Arc
Comment l’électricité a-t-elle participé aux transformations de l’Europe de la seconde moitié du XIXe siècle ?

Œuvre étudiée

Pendule allégorique de l'électricité et de la chimie

anonyme
Pendule en bronze doré représentant sur le dessus la scène d'une expérience d'électricité statique. Sur le côté gauche un angelot sur un tabouret isolant charge en électricité une bouteille de Leyde avec une machine électrostatique de type Ramsden. Sur le côté droit, une femme vient de "subir" la "commotion électrique" et pose une main sur son coeur. Au bas de la pendule une scène représente des angelots manipulant cornue et instruments de chimie. Cet objet datant des années 1820 met en scène deux domaines scientifiques qui connaîtront tout au long du XIXe siècle des développements importants tant du point de vue théorique que pratique.

Ressources associées

Établissements

  • Collège privé Jeanne d'Arc 15 RUE DU CHANOINE BRUN 68090 Mulhouse 03 89 45 36 31

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Au travers de l’histoire de l’électricité, l’élève est amené à appréhender les grandes évolutions qui ont jalonnées la seconde révolution industrielle, à partir de 1870-80. L’électricité permet de présenter trois facettes de cette évolution. Premièrement, elle constitue une révolution dans le domaine des transports et de la communication, avec des applications telles que le télégramme morse ou le tramway électrique. Ensuite, elle donne un souffle nouveau à l’industrie, comme en témoigne la BBC Sulzer qui a alimenté en électricité la filature D.M.C. (Dollfus Mieg et Cie) à Mulhouse, de 1901 à 1953. Enfin, à la lumière de l’électricité peuvent se lire d’importantes transformations de la société et le la culture de la fin du XIXe siècle. Les deux exemples phares peuvent être la figure de la fée
électricité (en lien avec les allégories de l’horloge) et l’exposition universelle de 1889.