La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Reconstitutions

  • 2016 -
  • MUSÉE HISTORIQUE -
  • Ecole primaire Sud

11 personnes sur le tableau, ce qui a fait penser les élèves à une équipe de foot. Ils ont donc refait le tableau version foot et adapté les paroles de la Marseillaise : 

"Allons joueurs de football

Le jour de victoire est arrivé

Pour vous de la fraternité

Le drapeau tricolore est levé

Entendez-vous dans le stade

Chanter ces fidèles supporters

Ils viennent à toutes les rencontres

Acclamer vos actions, vos buts

A vos postes footballeurs

Donnez vous tous à fond

Courons, tirons

Qu'une belle victoire

Abreuve notre passion ! "


De même, les vers "contre nous de la tyrannie, l'étendard sanglant est levé" ont fait penser à la façon de s'exprimer de maitre Yoda . Ils sont en train de réaliser un tableau façon Star wars et des paroles adaptées.

Pour souligner le mot "mugir" qui semble étrange dans le texte, ils vont également réaliser un tableau et un texte avec des animaux.

Niveaux :

Disciplines :

Œuvre étudiée

Rouget de Lisle chantant la Marseillaise pour la première fois

Isidore Pils
Isidore Pils (Paris, 1813 – Douarnenez, 1875) Rouget de Lisle chantant la Marseillaise pour la première fois, 1849. Huile sur toile H. 91 x L. 74 cm Dépôt du musée du Louvre à la préfecture du Bas – Rhin puis au Musée Historique en 1929 La naissance de La Marseillaise C’est dans l’intimité d’un salon strasbourgeois que retentit pour la première fois le chant qui, entre 1795 et 1805, puis à nouveau à partir de 1879, va devenir l’hymne national des Français. Composé pour soutenir l’ardeur au combat de l’armée du Rhin, ce chant ne tarde pas à être appelé La Marseillaise, en référence aux soldats marseillais venus prêter main-forte à ladite armée. Le tableau d’Isidore Pils, exposé au Salon de Paris en 1849, est accueilli en son époque comme la représentation des circonstances authentiques de la naissance du célèbre chant. La scène se passe au 17, rue des Charpentiers, chez le maire, Philippe-Frédéric de Dietrich. Rouget de l’Isle vient de quitter son domicile du 126, Grand-Rue. Vêtu d’un bel habit tricolore qui se détache sur la blancheur du paravent, il chante, accompagné au clavecin par l’épouse du maire, devant ce dernier et ses convives. Cette version de l’histoire, peinte par Isidore Pils cinquante-sept ans après les faits, est contredite par un courrier de Mme de Dietrich à son frère à Bâle dans lequel elle affirme que le premier à avoir entonné La Marseillaise est non pas Rouget de Lisle mais son mari, le maire. Ironie du sort, le baron de Dietrich, pourtant favorable aux idées révolutionnaires, trouvera la mort avant la fin de la Terreur, victime de Robespierre.

Établissements

  • Ecole primaire Sud 1 RUE DES BOULANGERS 67400 Illkirch-Graffenstaden 03 88 66 20 58