La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

portraits croisés

  • 2018 -
  • MUSÉE DE L'ARMAGNAC - CONDOM -
  • Ecole primaire publique,
  • Ecole élémentaire publique

Ce projet s’articule autour de la thématique du portrait dans l’histoire de l’art que les élèves découvriront en visitant la Galerie des Illustres du musée de Condom, en particulier au travers de l’exemple du Portrait de Blaise de Monluc et du Portrait de Jacques-Bénigne Bossuet d’après Hyacinthe Rigaud. Cette découverte partira du portrait d’apparat classique et codifié pour aborder ensuite les portraits modernes et contemporains (portraits en série, portraits détournés…) à travers des exemples de la collection Simonow (Conservation départementale du patrimoine et des musées du Gers / Abbaye de Flaran), notamment la Joconde de Mitsukoshi de Salvador Dalí. Au cours d’un atelier de pratique artistique, les élèves expérimenteront la réalisation d’un portrait grâce à la technique de la gravure avec la plasticienne Laure Bellion. Ils travailleront également une pièce musicale de Julien Joubert intitulée Rendez-vous ou le secret de la Joconde qui mettra en scène les œuvres étudiées, sur lesquelles ils rédigeront des notices. Pour la Nuit des Musées, seront présentées au musée de Condom et à l’abbaye de Flaran une exposition du travail des élèves (présentation du projet et du travail de l’année, notices sur les œuvres et travaux d’arts plastiques) et une représentation de Rendez-vous ou le secret de la Joconde.      

 

Œuvre étudiée

Portrait de Blaise de Monluc

d’après Hyacinthe Rigaud
Ce tableau est la copie d’une peinture conservée au musée national des châteaux de Versailles et du Trianon: Henry SCHEFFER (La Haye, 1798 - Paris, 1862) Portrait de Blaise de Montesquiou – Lasseran – Massencome ( ? – 1577), seigneur de Montluc, maréchal de France 1834 Huile sur toile H. : 2,15 m. ; L. : 1,40 m. Copie d'après un portrait de famille, commandé par LouisPhilippe pour le musée historique de Versailles en 1834. La pose de Blaise de Montluc reprend celle d’une gravure du 17e siècle le représentant, d’après le peintre Philippe de Champaigne (musée national du château de Pau). Achat, 1834 MV 981 ; INV 7872 ; LP 480

Établissements

  • Ecole primaire publique PLACE DE LA POSTE 32310 Saint-Puy 05 62 28 53 34
  • Ecole élémentaire publique 32330 Mouchan 05 62 28 41 30

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

D’après le descriptif de la pièce, « Rendez-vous au musée pour voir la Joconde. Elle s’ennuie. Les touristes
l’aident à s’échapper et lui proposent un tour à la fête foraine. Grand-huit, grande roue, train fantôme et
baraque à crêpes nous permettront de déceler (enfin !) le secret de son merveilleux sourire. », Le service de
médiation a donc pensé aux œuvres suivantes :
- Pour l’abbaye de Flaran : au sein de la collection privée de peintures et de sculptures que nous avons en
dépôt, il existe une sculpture La Joconde de Mitsokushi de Salvador Dali

Pour Le Musée de l'Armagnac : à proximité du musée, se trouve la galerie des Illustres, peintures
XVIIIème-XIXème siècles de l’Ecole Française représentant les personnalités de Condom. Au cours de son
périple, la Joconde pourrait éventuellement faire la rencontre de l’un d’entre eux.

Afin de faire plus couleur locale, dans le livret du spectacle, les crêpes pourraient être à … l’armagnac.
Dans le cas de ces œuvres, cela nous permettrait de traiter la thématique portrait et portrait d'apparat
dans l'histoire de l'art ; il pourrait en découler pour les élèves une pratique artistique en atelier : l'art en
série, détournement du portait et multiplication en gravure. Les travaux d’élèves ainsi réalisés pourraient
être présentés en mini-expositions complémentaires du spectacle pour la prochaine Nuit des Musées.

>Un projet en partenariat CDPMG/Flaran, ADDA 32 et mairie de Condom

Notre but était de sortir la Joconde de son contexte pour la triturer dans tous les sens : modification de sa personne, du paysage environnant. Ensuite, inspirés par la Joconde de Mitsokushi de Dali, nous nous sommes engagés dans l'étude littéraire du mythe de la chimère, avons créé des chimères de papier et avons tenté (avec un succès tout relatif!) de créer des chimères en modelage d'argile.

Avec notre intervenante en musique Victoria Digon, nous travaillons la comédie musicale de Julien Joubert. (Nous faisons ce travail avec la classe des CM de Mouchan).
Dans l'année, nos élèves ont eu l'occasion de rencontrer monsieur Joubert et de travailler avec lui sur cette oeuvre. Nous avons aussi travaillé avec Mme Corinne Barrère, chef de choeur de monsieur Joubert (la seconde journée de travail aura lieu le lundi 7 mai).

Après la nuit européenne des musées

représentation au musée de l'armagnac Condom

et à l'abbaye de Flaran 19/5/18

livret pédagogique en PJ