La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Orphée l’Enchanteur

  • 2019 -
  • MUSÉE DÉPARTEMENTAL ARLES ANTIQUE -
  • Ecole primaire Albert Camus

La classe de CM2 (23 élèves) de madame Mélanie POMMET (école Albert Camus d’Arles) étudie cette année l’œuvre suivante : la mosaïque d’Orphée. Autour de cette œuvre, les élèves proposeront 3 types de productions : le « cartel des enfants » (notice descriptive de l’œuvre), des créations artistiques inspirées par l’œuvre (notamment des mosaïques individuelles réalisées lors d’ateliers au musée) et une saynète mythologique relatant l’histoire d’amour entre Orphée et Eurydice.

Œuvre étudiée

Mosaïque d'Orphée, céramique, opus tessellatum, IVe s. apr. J.-C., n° inv. FAN.92.00.562, Musée départemental Arles antique © R. Bénali
© Musée départemental Arles antique © R. Bénali

Mosaïque d'Orphée

Mosaïste inconnu
• Numéro d’inventaire : FAN.1992.562 • Désignation : mosaïque d’Orphée • Date de création : IIIème / IVème siècles après J.-C. • Matériaux : pierre (calcaire, marbre), terre cuite • Technique : opus tessellatum (= pavement réalisé en tesselles) • Dimensions : - Panneau figuré avec Orphée : 2,94 x 2,94 m (épaisseur actuelle : 8 cm) - Panneau à décor géométrique : 2,51 x 1,85 m (épaisseur actuelle : 8 cm) • Description analytique : Mosaïque polychrome qui devait paver le sol d’une chambre à coucher (= cubiculum) de 24 m2, ce qui est indiqué par l’association au panneau figuré d’un panneau géométrique situé dans le fond de la pièce et sur lequel devait prendre place un lit. Le tapis principal se compose d’un panneau figuré représentant Orphée, au centre, bordé de 16 cases à motifs géométriques variés. Orphée, vêtu à l’orientale et coiffé du bonnet phrygien, est assis près d’un arbre et joue de la lyre à 9 cordes dont le nombre symbolise les Muses auxquelles appartenait sa mère, Calliope. Autour de lui sont réunis des animaux sauvages pacifiés par sa musique : un cerf, une panthère, un renard et une gazelle à droite, un taureau, un lion et un sanglier à gauche, un perroquet, une perdrix et d’autres oiseaux volent au-dessus d’eux. Le panneau à décor géométrique (fragmentaire), en noir et ocre sur fond blanc, est orné d’une composition d’octogones adjacents déterminant des carrés et chargés, chacun, de 2 peltes affrontées. Interprétation de la scène mythologique : Orphée, poète, chanteur et musicien thrace, avait la faculté d’apprivoiser les animaux sauvages et d’émouvoir les êtres inanimés (arbres, plantes, rochers, fleuves…) lorsqu’il jouait de la lyre. • Statut administratif : - Propriétaire : Ville d’Arles - Affectée au Musée départemental Arles antique - Don de Marcellin BOYER • Provenance et date de découverte : Arles, Trinquetaille, maison antique découverte au Clos Saint-Jean, 1934. • Restauration : Quelques restaurations antiques sont visibles notamment sur la panthère. Après la découverte, la mosaïque a été déposée (retirée du site) et restaurée sur un support en béton armé. Cette technique habituelle à l’époque a laissé des traces sur le pavement : rouilles, fissures… Lors de cette restauration, la mosaïque a été polie mécaniquement rendant sa surface extrêmement lisse et réduisant la hauteur des tesselles d’où une grande fragilité en particulier du panneau figuré qui présente des décollements de son support moderne. Aujourd’hui, ces techniques ne sont plus utilisées par les restaurateurs. • Localisation permanente : Œuvre exposée au Musée départemental Arles antique, section « Mosaïques ».

Établissements

  • Ecole primaire Albert Camus RUE VINCENT SCOTTO 13200 Arles 04 90 93 97 27

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Plusieurs séances de travail en classe et au musée sont programmées afin que les élèves s’approprient l’œuvre d’art sélectionnée : la mosaïque d’Orphée. Un travail scientifique est demandé aux élèves, l’écriture d’un cartel, ainsi que des créations artistiques plus libres laissant libre court à leur imagination (mosaïques d’inspiration romaine, dessins…) et l’écriture d’une saynète mythologique.

Après la nuit européenne des musées

C’est avec beaucoup d’émotion que les élèves ont interprété sur la scène de l’auditorium du musée la pièce de théâtre qu’ils avaient écrite. Leurs familles étaient présentes (une centaine de personnes). A l’issue de la représentation, les enfants ont conduit leurs parents dans le musée afin de leur présenter leurs travaux (cartel, mosaïques et dessins) qui sont restés visibles toute la soirée.