La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Mon(s)tre ton cauchemar

  • 2017 -
  • MUSÉE D'ARTS AFRICAINS, OCÉANIENS, AMÉRINDIENS -
  • Collège Germaine Tillion
Après avoir visité le musée d'Arts africains, océaniens, amérindiens où ils ont découvert les alebrijes du Mexique, les élèves de la 5e B du collège Germaine Tillion ont élaboré leurs propres alebrijes.

Œuvre étudiée

Alebrije, Mexique
© Ville de Marseille / R. Chipault et B. Soligny

Alebrijes

Pedro Linares
La fabrication d'objets en papier mâché est liée à la célébration des plus importantes fêtes mexicaines. Éléments fondamentaux de la Semaine Sainte, les "Judas" sont des personnages sculptés en carton ou modelés et peints, détruits le Vendredi Saint. Squelettes et têtes de morts décorent les autels installés pour les défunts, lors des fêtes de la Toussaint. Ils font parfois l'objet de compétitions créatives. Pedro Linares López (1906-1992), un des sculpteurs les plus réputés de la ville de Mexico, a su élever la production de simples jouets en papier mâché, à la hauteur d'un puissant moyen d'expression esthétique. Auteur de plusieurs sculptures pour des artistes comme le peintre Diego Rivera, l'artiste a conçu, à partir de 1950, une nouvelle typologie de figures fantastiques : les alebrijes. Pedro Linares a inventé ce terme alebrijes ne signifiant rien en soi, afin de désigner ces créatures monstrueuses issues de ses cauchemars. En effet, dans des visions qu'il aurait eues pendant une maladie, Pedro Linares aurait vu sa mort et sa résurrection dans un lieu habité par des chimères et des animaux effrayants. Il leur aurait donné forme afin d’exorciser ses peurs. Ses trois fils et petit-fils, héritiers de son habileté et son imagination, continuent de sculpter ce bestiaire onirique, suivant les secrets de leur père. La technique de fabrication prévoit l'utilisation de moules, recouverts de cire d'abeille sur laquelle le sculpteur répand une pâte obtenue à partir de papier journaux et de revues, mélangés à de la farine et de la caséine. Après séchage, les sculptures modelées seront peintes et vernies. Le Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (MAAOA) en possède de magnifiques exemplaires.

Établissements

  • Collège Germaine Tillion 26 AVENUE DES CAILLOLS 13012 Marseille 12e Arrondissement 04 91 43 49 70

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Première étape pour les élèves : visite guidée au Musée d’Arts Africains, Océaniens, Amérindiens (M.A.A.O.A.) situé au Centre de la Vieille Charité où ils découvrent la collection d'Arts Populaires du Mexique. Constituée de 3500 objets légués par le cinéaste français François Reichenbach, les élèves s'intéressent plus particulièrement aux alebrijes, ces monstres de papier mâché étonnants inventés par Pedro Linares qui s'inspira de ses cauchemars.

De retour en classe, les élèves fabriqueront leurs propres monstres.