La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Métamorphoses, métamorphose

  • 2018 -
  • MUSÉE DES TISSUS ET MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS -
  • Lycée général et technologique Auguste et Louis Lumière
Visite du MTMAD puis travail sur la notion de métamorphose et réalisation de productions plastiques à partir des propositions des élèves.

Œuvre étudiée

Série des Métamorphoses à petites figures : Hippomène et Atalante, Manufacture de Beauvais, vers 1684-1690, MAD 2013.3.1
© Copyright © Lyon, MTMAD – Pierre Verrier

Série des Métamorphoses à petites figures : Hippomène et Atalante

Manufacture royale de Beauvais
Manufacture royale de Beauvais Beauvais, vers 1684-1690 Tapisserie de laine et soie, H. 266 cm, L. 295 cm MAD 2013.3.1 La série des Métamorphoses à petites figures a été exécutée à la Manufacture royale de Beauvais entre 1684 et 1690. Le directeur de la Manufacture est alors Philippe Béhagle, dont les ouvrages sont très réputés à la cour de Louis XIV. On ignore malheureusement le nom de l’artiste qui a réalisé les cartons de ces six tapisseries. On ignore également qui était le commanditaire de ces oeuvres. Cependant, la présence d’un masque de Phoebus dans la bordure et la qualité du tissage désignent sans doute une personnalité de l’entourage royal. Le thème des amours passionnelles et de leurs conséquences tragiques, métaphore de la vanité des passions terrestres, était particulièrement apprécié dans la société cultivée et religieuse de la Contre-Réforme. La tapisserie figurant Hippomène et Atalante occupait vraisemblablement la troisième position. Dans les Métamorphoses d’Ovide, Vénus éperdument amoureuse du chasseur Adonis, est inquiète de le voir combattre des bêtes fauves. Pour le convaincre de rester avec elle et de céder à la puissance de l’amour, elle lui raconte l’histoire d’Atalante. La tapisserie représente un paysage boisé. Une grande allée d’arbres s’éloigne de la clairière au premier plan vers le lointain. Elle abrite le lit d’une rivière, auprès de laquelle un grand cerf, venu pour s’abreuver, semble surpris par la course des deux héros, qui ne dérange pas, en revanche, les oisillons dans un nid, les trois oiseaux et le couple de cochons d’Inde de l’angle inférieur gauche. Dans l’angle supérieur droit est perché un autre oiseau sur une branche. Conformément à la légende, Hippomène précède Atalante qu’il ralentit dans sa course en lançant une à une les pommes d’or confiées par Vénus. L’épisode est issu du livre X des Métamorphoses : Atalante, fille de Schénée, fils d’Athamas, avait décidé de ne se marier qu’à celui de ses prétendants qui réussirait à la battre à la course. Ceux qui échouaient étaient mis à mort. Hippomène, fils de Mégarée, roi d’Oncheste, en Béotie, défia Atalante. Aidé par Vénus qui avait été émue par l’amour d’Hippomène pour Atalante, le jeune homme lança au fil de la course des pommes d’or que la déesse lui avait confiées. Atalante fut ralentie lorsqu’elle tenta de les ramasser. Les jeunes gens se marièrent et leur amour était fort. Mais Hippomène oublia de remercier Vénus qui inspira aux amants un désir érotique irrépressible, les poussant à s’unir dans le temple de Cybèle. La divinité courroucée transforma les sacrilèges en lions, puis les attela à son char. Le thème de la course d’Hippomène et Atalante, abondamment illustré au XVIIe siècle est plutôt rare dans le domaine de la tapisserie, ce qui distingue cette pièce.

Établissements

  • Lycée général et technologique Auguste et Louis Lumière 50 BOULEVARD DES ETATS UNIS 69372 Lyon 8e Arrondissement 04 78 78 31 78