La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Métamorphose

  • 2018 -
  • MUSÉE DES TISSUS ET MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS -
  • Lycée général et technologique Auguste et Louis Lumière

Les élèves ont visité le MTMAD et étudié les tapisseries sélectionnées.Le projet est une réflexion sur la notion de métamorphose. Comment raconter, dévoiler, montrer la transformation?L'artiste alchimiste : quels moyens ou procédés choisir pour donner du sens et traduire un changement d'état ? Quelles opérations exploiter pour rendre sensible une transformation? Pourquoi opérer un glissement, un basculement dans le statut des objets ou des matériaux employés ?

Œuvre étudiée

Série des Métamorphoses à petites figures : Jupiter et Callisto, Manufacture royale de Beauvais, vers 1684-1690,MAD 2015.1.1
© Copyright © Lyon, MTMAD – Pierre Verrier

Série des Métamorphoses à petites figures : Jupiter et Callisto

Manufacture de Beauvais
Manufacture royale de Beauvais Beauvais, vers 1684-1690 Tapisserie de laine et soie, H. 308 cm, L. 378 cm MAD 2015.1.1 La première pièce de la Série des Métamorphoses à petites figures devait être Jupiter et Callisto. Jupiter, le roi des dieux, s’est déguisé en Diane, la déesse vierge de la chasse, afin de séduire la farouche Callisto. Diane, en effet, imposait à ses suivantes, auxquelles Callisto appartenait, de fuir la compagnie des hommes. Abusée par le déguisement de Jupiter, Callisto céda à ses avances et devint enceinte. Quand Diane le découvrit, elle congédia la pauvre Callisto. Junon, furieuse de l’infidélité de son mari, attend la naissance de l’enfant pour changer la jeune femme en ourse, condamnée à errer dans les bois. Bien des années plus tard, lorsque son fils Arcas, devenu grand, est sur le point de tuer sa propre mère à la chasse, Jupiter sauve in extremis les deux êtres en les changeant en constellation : la Grande Ourse et le Bouvier. (Ovide, Métamorphoses , livre II, 401-496). Sur la tapisserie, Jupiter s’approche de Callisto, assise au bord de l’eau et entourée de nombreux oiseaux. La suivante de Diane, surprise, lève un bras vers le ciel, en signe de défense. La tapisserie symbolise la vanité des amours charnelles et leurs conséquences nécessairement funestes. Le génie dans l’angle inférieur droit, qui est occupé à faire des bulles de savon, incarne la futilité des passions. Le piédestal de marbre, au relief érodé, représente le Temps, il annonce le dénouement tragique de la scène et la mort de Callisto. La série des Métamorphoses à petites figures a été exécutée à la Manufacture royale de Beauvais entre 1684 et 1690. Le directeur de la Manufacture est alors Philippe Béhagle, dont les ouvrages sont très réputés à la cour de Louis XIV. On ignore malheureusement le nom de l’artiste qui a réalisé les cartons de ces tapisseries. On ignore également qui était le commanditaire de ces œuvres. Cependant, la présence d’un masque de Phœbus dans la bordure et la qualité du tissage désignent sans doute une personnalité de l’entourage royal. Le thème des amours passionnelles et de leurs conséquences tragiques, métaphore de la vanité des passions terrestres, était particulièrement apprécié dans la société cultivée et religieuse de la Contre-Réforme.

Établissements

  • Lycée général et technologique Auguste et Louis Lumière 50 BOULEVARD DES ETATS UNIS 69372 Lyon 8e Arrondissement 04 78 78 31 78

Compte rendu du projet et médiation

Après la nuit européenne des musées

Les élèves ont présenté leurs créations plastiques aux visiteurs.