La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Lycée C. Gellée + MIE = triomphe !

  • 2016 -
  • MUSÉE DE L'IMAGE -
  • Lycée général Claude Gellée

Le Musée de l'image à Épinal propose aux élèves, options arts et humanité du lycée C. Gellée, d’étudier un corpus d’images autour du thème général du triomphe et de questionner nos modèles iconographiques d’hier et d’aujourd’hui : comment représenter la victoire ? Quels sont les objets du triomphe ? Quelles sont nos réussites contemporaines ? Comment rendre visible son succès ? … La restitution de leurs recherches sera envisagée comme une performance, une « mise en scène », effectuée directement au sein du musée et visible par tous les visiteurs de la Nuit Européenne des Musées lors de la soirée du 21 mai 2016.

Établissements

  • Lycée général Claude Gellée 44 RUE ABEL FERRY 589 88021 Epinal 03 29 82 49 89

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

1.       Compte rendu du projet

En parallèle d’un dialogue constant entre l’équipe pédagogique du Musée de l’image à Épinal et le corps enseignant du Lycée Claude Gellée, voici les différentes étapes préparatoires qui ont permis la concrétisation du dispositif LA CLASSE-L’ŒUVRE.

Étape 1 - En février 2016, la classe des 2ndes Humanité découvre l’exposition TRIOMPHE. En compagnie des médiateurs du musée, les élèves étudient les images exposées et mènent une réflexion plus globale sur le thème de la victoire.

Étape 2 - Le travail de recherche s’effectue en plusieurs demi-groupes. Tous conservent une problématique commune : comment accompagner le visiteur dans son triomphe, le rendre acteur de sa visite… tout en lui laissant une liberté de parcours ?

De février à mai, les séances de construction/préparation des différents projets (voir compte rendu médiation) sont réalisées en classe. Ils prennent forme grâce à un encadrement interdisciplinaire (éducation musicale / lettres / arts plastiques) et, des enseignants très engagés.

Étape 3 - En mai, un rendez-vous de répétition est mis en place pour transmettre quelques astuces de médiation et préparer les futurs « passeurs de culture » : comment solliciter le spectateur, l’inviter au dialogue ? ; Comment lui présenter son projet et le faire participer ? ; Comment profiter de ce moment pour lui donner quelques éléments d’information sur l’exposition ? ; …

Après la nuit européenne des musées

Lors de la Nuit Européenne des Musées, 12 élèves accompagnés de leurs enseignants, ont mis en place une série d’animations sur le parcours de visite. Chaque proposition est pensée comme un « espace d’interaction » avec le visiteur. Voici une brève présentation de leurs projets.

Installation 1 – Mise en place d’une signalétique dédiée : des silhouettes de triomphateurs sont placées dans le hall pour orienter les visiteurs.

Installation 2 – Un arc de triomphe (construit par la classe) interpelle le visiteur : un élève propose à chacun d’y déposer une arme symbolique, geste qui rappelle le dépôt d’armes avant le commencement du triomphe antique.

Installation 3 – Dans une salle dédiée, un char attend les visiteurs : plusieurs élèves (figurants, costumiers photographes) proposent à chacun de rentrer dans la peau d’un triomphateur en choisissant sa posture, ses costumes et accessoires. Des photographies immortalisent les mises en scène, elles sont projetées tout au long de la soirée.

Installation 4 – Pour effectuer la montée des marches, les visiteurs ont la possibilité d’écouter les compositions sonores que les élèves ont eux-mêmes réalisées en classe. Ces bandes son – mêlant lecture de textes, mash-up sonore et bruitage – les accompagnent dans leur gloire jusqu’au premier étage.

Installation 5 – Une galerie de portraits se déploie sur le parcours : les élèves se sont mis en scène pour représenter nos héros d’aujourd’hui.

Installation 6 – Une performance clôture les animations : un personnage énigmatique distribue, en silence, des cartes souvenirs. Les visiteurs peuvent y lire des citations latines en lien avec le thème de la victoire, comme « memento mori » !

En bref, quelques impressions de visiteurs recueillies au fil de la soirée :

« Très belles animations, une classe sympathique et très motivée »

«  Une animation qui donne envie de revenir »

«  Quelle expérience ! Cela donne vie au musée »

« J’espère qu’ils auront une très bonne note ! »

« J’ai vu différemment l’exposition Triomphe après leurs interventions »