La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

L'Homme et la Nature

  • 2017 -
  • Cité internationale de la tapisserie -
  • Collège Georges Nigremont

Des élèves de 3e présentent leur production d'un recueil de contes en espagnol sur la thématique de l'Homme et la Nature, inspirés d'une création en tapisserie d'Aubusson contemporaine.

Œuvre étudiée

La famille dans la joyeuse verdure

Leo Chiachio et Daniel Giannone
Maquette de tapisserie, 2e Prix de l'Appel à création contemporaine 2013 de la Cité internationale de la tapisserie. Le projet de ce duo d'artistes argentins est celui d’une peinture jubilatoire, inspirée de l’imaginaire latino-américain – notamment guarani – de la forêt et empreint d’un réalisme magique à la manière des œuvres littéraires de l’Argentin Julio Cortazar ou du Colombien Gabriel Garcia Marquez. Cette maquette a été proposée par les artistes pour un projet de tapisserie monumentale (3 m x 5 m). Dans la peinture de Leo Chiachio et Daniel Giannone, la nature apparaît exubérante, faite d’une infinie richesse de couleurs, formes et matières. Parfois, elle se transforme même en bijoux scintillants. La nature est présentée à une échelle qui dépasse celle des figures humaines pour souligner à quel point il est essentiel de la protéger. La tapisserie d’Aubusson a traditionnellement été conçue comme une forme de mémoire, récit de grandes épopées. En cela, l’œuvre de Chiachio et Giannone est un témoignage de l’urgence contemporaine de la préservation de cette nature. Comme dans tous leurs travaux, les deux artistes se figurent au centre. Présentés avec des masques et des plumes d’inspiration guaranie, ils sont également accompagnés de leur chien Piolin pour figurer un nouveau modèle de famille. Il s’agit là encore d’inscrire dans la tapisserie les changements survenus dans les sociétés occidentales quant aux nouvelles configurations que connaît aujourd’hui l’institution familiale. « La famille dans la joyeuse verdure » s’inscrit parfaitement dans la tradition et l’histoire des verdures d’Aubusson. Elle propose en effet au spectateur de se plonger dans un univers narratif et immersif teinté d’éléments fantastiques. La scène centrale est placée dans un écrin de verdure dans lequel fourmillent des détails à la fois réalistes et oniriques. Le tissage de cette grande scène de verdure a été confié à l'Atelier A2 à Aubusson. L'œuvre tissée, enfin dévoilée après plusieurs années de tissage, est présentée au public à partir du 18 mai 2017. Une version en petit format a été tissé par l'atelier Patrick Guillot en 2014. Leo Chiachio et Daniel Giannone vivent et travaillent à Buenos Aires. Après une formation aux Beaux-Arts, ils ont choisi de dépayser leur savoir-faire pictural et de se consacrer à d’autres techniques, notamment la broderie et la porcelaine. En Argentine, ils sont représentés par la galerie Ruth Benzacar et à Paris par la School Gallery.

Établissements

  • Collège Georges Nigremont ROUTE DE LA COURTINE 23260 Crocq 05 55 67 43 88

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Dans le cadre d'un projet d'enseignement pratique pluridisciplinaire, des élèves de 3e ont travaillé sur la thématique du rapport de l'être humain et de la nature, avec leur enseignants d'Espagnol, de Français, d'Arts plastiques et de Sciences et Vie de la Terre, autour d'un corpus de textes empruntés à la littérature latino-américaine et d'un projet de tapisserie du duo d'artistes argentins Leo Chiachio et Daniel Giannone. Les deux artistes avaient obtenu le deuxième prix de l'appel à création de tapisseries contemporaines de la Cité internationale de la tapisserie en 2013 pour la maquette destinée à devenir la tapisserie La famille dans la joyeuse verdure.

Pour "La classe, l'œuvre !", dans l'objectif d'un programme pluridisciplinaire visant à interroger les relations de l'Homme à la Nature, les collégiens ont travaillé à la production d’écrits et d’illustrations d’un recueil de contes en espagnol autour de la maquette de la tapisserie, en prenant comme point de départ la question : Une coexistence entre l’homme et la nature est elle possible ?

Ce corpus d’œuvres a permis d’aborder deux visions différentes du lien entre l’homme et la nature. Pour certains, les hommes représentent – d’un point de vue métaphorique –la civilisation moderne qui envahit le monde de la nature vierge pour piller ses richesses, conduisant à une altération du délicat équilibre des écosystèmes et menaçant ainsi la survie des espèces. D’autres montrent plutôt ce lien comme une relation d’interdépendance, vitale et harmonieuse de l’homme et de la nature.

La présentation de ce travail et la lecture d’extraits de contes seront proposées à l'occasion de la Nuit européenne des musées 2017, devant la tapisserie tout juste dévoilée. Les passages lus seront traduits en français.

Après la nuit européenne des musées

- Les élèves vont pouvoir rendre compte de leur projet à l'épreuve orale du Diplôme national du brevet ;

- Les élèves terminent l'écriture du recueil de contes : celui-ci va être envoyé aux artistes et lors d'une connexion via Skype, les artistes vont sélectionner et récompenser le meilleur texte.