La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Le voyage d'Europe

  • 2020 -
  • MUSÉE DÉPARTEMENTAL ARLES ANTIQUE -
  • Ecole primaire Paul Langevin

La classe de CM1 (26 élèves) de madame Sandra NAVARRO (école Paul Langevin d’Arles) étudie cette année l’œuvre suivante : la mosaïque de l’enlèvement d’Europe. Autour de cette œuvre, les élèves proposeront 3 types de productions : le « cartel des enfants » (notice descriptive de l’œuvre), des créations artistiques libres inspirées par l’œuvre (mosaïques d’inspiration romaine, dessins...) et une saynète mythologique relatant l’histoire d’amour entre Europe et Zeus/Jupiter.

Œuvre étudiée

Mosaïque de l'enlèvement d'Europe

Mosaïste inconnu
• Numéro d’inventaire : FAN.1992.563 • Désignation : mosaïque de l’enlèvement d’Europe • Date de création : fin du IIème siècle - début du IIIème siècle après J.-C. • Matériaux : pierres (calcaire, marbre), pâte de verre, terre cuite • Technique : opus tessellatum (= pavement réalisé en tesselles) • Dimensions : - Mosaïque : 2,07 x 1,90 m (500 kg) - Support : 2,09 x 1,925 m (7 kg) • Description analytique : Mosaïque polychrome représentant une scène mythologique : l’enlèvement de la princesse phénicienne Europe par le roi des dieux, Zeus/Jupiter, métamorphosé en taureau blanc. Parée de bracelets et vêtue d’un himation coloré (manteau léger) qui a glissé de ses épaules, Europe est assise en amazone sur le dos du taureau, sa main droite posée entre les cornes de l’animal, les jambes nonchalamment croisées. Elle retient un pan de son voile gonflé par le vent. Sereine, elle ne paraît pas le moins du monde redouter son ravisseur au regard langoureux et à la puissante musculature. Tous deux traversent les flots de la mer Méditerranée et se dirigent vers l’île de Crète. De cette union naîtront trois fils : Minos, le futur roi de Crète, Rhadamanthe et Sarpédon. La scène est encadrée par une tresse à deux brins polychrome ainsi qu’une ligne de triangles noirs dentelés. Cette mosaïque ornait le sol d’une maison romaine. En souvenir de celle qui, venue de sa lointaine Phénicie (Liban actuel), avait bien voulu se rapprocher d’un monde inconnu, les Anciens nommèrent notre continent l’Europe. • Statut administratif : - Propriétaire : Ville d’Arles - Affectée au Musée départemental Arles antique. • Provenance et date de découverte : Arles, Trinquetaille, route des Saintes-Marie-de-la-Mer, découverte en 1900. • Restauration : Une restauration antique est visible dans l’angle supérieur droit (réintégrations de grosses tesselles blanches marquant une rupture au niveau du voile d’Europe). La mosaïque originelle mesurait 4 mètres de côté ; en a été conservé ce seul panneau figuré mais en 1912 fut mis au jour sa bordure avec un canthare présenté dans un autre panneau très retouché. Le panneau figurant l’enlèvement d’Europe a été déposé (c’est-à-dire retiré du site) et restauré en 1900. Des tesselles en verre vertes et dorées ont été alors ajoutées dans les bracelets d’Europe. • Localisation permanente : Œuvre exposée au Musée départemental Arles antique, section « Mosaïques ».

Établissements

  • Ecole primaire Paul Langevin QUARTIER BARRIOL 13200 Arles 04 90 93 97 19