La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Le signe et la couleur

  • 2016 -
  • SALAGON, MUSÉE ET JARDINS -
  • Collège Pierre Girardot

Cette année, l'équipe du musée de Salagon réalise un projet autour des thématiques du signe et de la couleur. Ces deux thèmes permettent à la fois d'évoquer les vitraux abstraits de l'artiste Aurélie Nemours (1910-2005), installés depuis 1998 dans l'église du prieuré de Salagon, ainsi que l'exposition " Voir autrement " actuellement à Salagon. Dans cette exposition figurent les oeuvres des plasticiens marseillais Pascale Stauth et Claude Queyrel, intitulées " Sémaphores". Ces créations représentent un alphabet imaginaire et coloré, en polycharbonate, facilement transportable. Les artistes travaillent actuellement avec une classe de sixième du collège de Sainte-Tulle (04). Les créations des élèves s'inspirent directement de leurs oeuvres. Les élèves ont imaginé des histoires en s'inspirant des signes représentés par les sémaphores. Ils ont ensuite filmé et photographié leur performance. Leurs productions artistiques seront présentées lors de la Nuit des musées où ils deviendront médiateurs.

Parallèlement à cette création, les élèves effectuent, au cours d'une autre séance, un atelier autour du vitrail avec une vitrailliste, Marie Brocato. Les élèves créent des vitraux de taille réduite, grâce à la technique dite du fusing. Il s'agit d'évoquer avec eux l'imaginaire et le style des vitraux d'Aurélie Nemours, qui s'articulent autour du signe et de la couleur. Au cours de la Nuit des musées, les élèves présenteront aussi ces productions, après avoir évoqué leur travail avec les artistes Stauth et Queyrel.

Œuvre étudiée

Les sémaphores

Stauth et Queyrel
Alphabet découpé dans du polycarbonate transparent et coloré. La légèreté et les qualités chromatiques de ce matériau permettent d’assimiler dans un seul sémaphore (du grec "sema", signe, et de "phoros", qui porte) signe et figure, schématisation et stylisation, symbole et image, couleur et lumière. Sa plasticité et sa maniabilité permettent aux artistes de conjuguer ou de juxtaposer dans des installations en intérieur ou à ciel ouvert décors, architectures et paysages.

Établissements

  • Collège Pierre Girardot 26 CHEMIN ALEXANDRE DUMAS 04220 Sainte-Tulle 04 92 79 42 10

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Nous avons d'ores et déjà réalisé deux séances avec les élèves du collège de Sainte-Tulle (04). Il y a eu une première séance au collège avec les artistes Stauth et Queyrel, où ils ont présenté leurs oeuvres ( les Sémaphores). La deuxième séance a été consacrée à une visite de Salagon, et des créations photographiques et filmiques effectuées dans les jardins de Salagon, avec les artistes. Les élèves ont imaginé des histoires en s'inspirant des signes représentés par les Sémaphores.

La troisième séance concernera un atelier de création de vitraux.

Après la nuit européenne des musées

Lors de la Nuit des musées, une vingtaine de personnes ( élèves accompagnés de leurs parents et amis) ont assisté et soutenu la présentation du projet effectué tout au long de l'année. Dans l'église de Salagon, une élève a expliqué les différentes étapes du projet et a présenté un historique du verre : son origine, sa fabrication, les savoir-faire ( maîtres verriers, souffleurs...). Ce texte a été rédigé par les élèves en classe avec leur enseignante d'histoire et d'arts plastiques. Puis, une médiatrice de Salagon a lu un poème d'Aurélie Nemours, artiste qui a créée les vitraux de l'église, écrit spécialement pour Salagon en 1997.

Ensuite, le groupe s'est rendu dans une salle du musée dans laquelle étaient exposées les deux oeuvres des élèves ainsi qu'un diaporama effectué avec les artistes Staught et Queyrel. Les deux vitraux avaient été réalisés avec la vitrailliste Marie Brocato lors de ses interventions à Salagon.

Le diaporama diffusé à l'aide d'un vidéoprojecteur avait été créée lors de séances où les élèves ont filmé et photographié les Sémaphores de Staught et Queyrel. Ces installations ont été mises en place avec l'aide des artistes sur différents lieux du site. Les élèves nous ont fait part de leur impression quant au langage codé des signes et des couleurs véhiculés par les Sémaphores.

Une élève a alors restitué le mode de création des vitraux en expliquant la technique du fusing utilisée pour la réalisation de ces oeuvres. L'élève a aussi expliqué la signification des formes et des couleurs associés aux vitraux. Les différents textes lus par les élèves ont été rédigés en classe et montre une compréhension ainsi qu'une appropriation du projet artistique et culturel.

Les deux vitraux sont à présent exposés en permanence dans une des salles du musée accessible au public. Un texte de présentation, en cours de rédaction, accompagnera les oeuvres. Ainsi, par cette exposition, l'élève apporte sa contribution au musée et se l'approprie.