La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Le collège s'invite au musée

  • 2018 -
  • MUSÉE D'ART - HOTEL SARRET DE GROZON -
  • Collège Pasteur
Les deux classes de troisième du collège Pasteur d'Arbois travaillent par petits groupes sur les oeuvres du musée d'art, hôtel Sarret de Grozon. Par petits groupes, les jeunes ont choisi les oeuvres qui leur parlaient. Après un travail suivi de plusieurs semaines en classe, en découlera une production plastique (peinture, roman-photo, dessin, installation...) qu'ils présenteront ainsi que l'oeuvre choisie le soir de la Nuit des musées.

Œuvre étudiée

Portrait du Général Delort

Jospeh-Marcellin Combette
Joseph-Marcellin Combette (1770-1840) Portrait du général Delort Huile sur toile, 1814 Don des héritiers de la baronne Cerise en 1953, inv. 2009.0.63 Lorsqu’en 1814, Joseph-Marcellin Combette peint le portrait « grandeur nature » du général Delort, celui-ci est au faîte de sa carrière militaire : il vient d’être nommé général de division sur le champ de bataille par Napoléon lui-même. Un titre de baron d’empire le récompense en 1811 au terme du long siège de Tarragone mené par le général Suchet. Le peintre Combette compose un portrait historié associant à la figure du militaire des références à ses qualités et faits illustres. Ainsi le général Delort tient en main une carte où l’on peut voir en trompe l’œil la zone du delta de l’Ebre, région où il mena une campagne brillante en vainqueur. En costume d’apparat, le général exhibe ses décorations : la Couronne de fer et la grande croix de la Légion d’honneur. La précision de la touche du peintre va jusqu’aux détails distincts des boutons de son uniforme Le peintre pose la figure du général dans un environnement intemporel, à la mesure du héros, ouvrant sur la perspective d’un paysage vallonné, sensiblement le même que Combette ajoute en fond à ses portraits de plein-air. La position de Delort à sa table de travail est récurrente dans la représentation idéale du stratège. Le visage ressemblant du général s’inscrit parfaitement dans son iconographie sculptée par Victor Huguenin. Sa coiffure en boucles indisciplinées est typique de son époque et rappelle dans une certaine mesure le célèbre portrait d’Anne-Louis Girodet-Trioson représentant Chateaubriand en 1808.

Établissements

  • Collège Pasteur RUE DU COLLEGE 39600 Arbois 03 84 66 14 43