La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

L'art roman à Cluny

  • 2019 -
  • MUSÉE D'ART ET D'ARCHÉOLOGIE DE CLUNY -
  • Lycée général et technologique La Prat's

7 élèves de l'enseignement d'exploration art et patrimoine vont jouer le rôle de "passeurs de culture" lors de la nuit des musées par le biais d'une représentation théâtralisée autour de trois oeuvres romanes. Cette présentation s'effectuera par groupe de 2 à 3 élèves qui feront plonger les visiteurs dans l'époque médiévale d'une façon originale et humoristique.

 

Œuvre étudiée

La frise de l’avant nef

Inconnu
Les douze fragments exposés faisaient partie de la frise de l’avant-nef de l’abbatiale Cluny III. Cette frise est composée de huit médaillons sur lesquels figurent alternativement des rosaces, des animaux réels, des animaux fabuleux et des personnages. Parmi ces fragments, huit ont été donnés par le Comte de Milly en 1961. La famille de celui-ci avait en effet acquis vers 1910 le château de Berzé-la-Ville dans le domaine duquel se trouvait un lavoir. La construction de ce lavoir avait eu lieu au XIXe siècle et intégrait des éléments de la frise récupérés suite à la destruction de Cluny III. La frise compte un total de vingt-huit médaillons qui sont tous différents. Ils sont remarquables par la variété et la fantaisie des figures représentées, caractéristiques de la période médiévale. Parmi les motifs sculptés dans les médaillons, certaines sont des monstres issus de la mythologie grecque comme le griffon, le dragon, la sirène et la harpie. La faune représentée sur la frise peut être considérée comme une représentation des menaces du péché.

Établissements

  • Lycée général et technologique La Prat's RUE DU 19 MARS 1962 28 71250 Cluny 03 85 59 57 00

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

L'art roman à Cluny 2018-2019

Démarche pédagogique

La classe : 

Ce projet s'inscrit dans l'enseignement d'exploration de la classe de seconde "Art et patrimoine" proposé dans notre lycée. Les élèves ayant choisi cet enseignement sont au nombre de huit au total dont sept qui seront disponibles pour la Nuit des musées.

Les objectifs de cet enseignement d'exploration sont doubles : 

-d'une part, ils sont disciplinaires : c'est-à-dire consistent à faire connaître un objet patrimonial dans son contexte et dans une chronologie générale de l'histoire des arts, acquérir des références esthétiques et culturelles. Cet enseignement permet également de sensibiliser les élèves au patrimoine régional, à la fragilité de celui-ci et à la nécessité de le conserver. Concrètement, le travail des élèves peut donc prendre plusieurs formes en réalisant des travaux créatifs : exposition sur panneaux, blog, conception d'un itinéraire patrimonial dans une ville, reportage photographique, document textuel, ...

Ce projet s'inscrit par conséquent parfaitement dans ces objectifs de connaissances et dans ce format de travail créatif.

-d'autre part, ils relèvent de l'information à l'orientation : découvrir des lieux et des métiers qui gravitent autour de l'étude, de la gestion, de la valorisation du patrimoine ainsi que les filières universitaires qui y mènent.

Projet : 

Il a été proposé par le Centre des monuments nationaux en la personne de Mme Virginie Goutayer, adjointe à l'administrateur, relayée par Mme Céline Oriol, chargée de communication et des publics spécifiques puis par Mme Valéria Lacour, chargée de médiation culturelle.

Il s'inscrit dans la continuité d'un travail qui a débuté l'année précédente autour de l'abbaye de Cluny et du musée d'art et d'archéologie, et qui a permis de créer un lien entre le CMN et le lycée.

La médiation envisagée et proposée par le CMN consiste en une restitution théâtralisée dans l'esprit de la série TV d'Arte "A musée vous, a musée moi" autour de trois oeuvres du musée. Ce format, en effet, semblait pouvoir faciliter le rôle de "passeur de culture" des élèves qui seraient deux ou trois par petite représentation, jouant ainsi un rôle fictif leur permettant de se sentir moins "exposés" devant un public. Par ailleurs, le côté humoristique nous a paru être un atout pour séduire les élèves comme le public, en "cassant" l'image intellectuelle du musée, lieu où le jeu et l'amusement n'ont guère leur place.

Organisation des séances de travail :

Les séances consacrées au projet sont d'une durée d'une heure trente chacune et au nombre de dix étalées entre le 5 novembre 2018 et le 13 mai 2019.

La première séance a été consacrée à la présentation du projet aux élèves qu'ils ont accepté, trouvant le principe très original. Cependant quelques réticences sont apparues de la part d'élèves timides qui redoutaient le passage devant un public.

Lors de la seconde séance, les élèves se sont rendus au Musée d'art et d'archéologie pour une visite et un repérage des oeuvres qu'ils pourraient choisir de travailler en particulier. Les groupes se sont ainsi formés autour du choix d'une oeuvre.

Les séances suivantes ont été consacrées aux recherches qui ont pris plusieurs directions:

-le descriptif précis de leur oeuvre : organisation, identification des différents éléments décoratifs ( motifs végétaux, personnages, animaux,..)--> art roman

-une recherche d'informations permettant de contextualiser ces oeuvres : où se situaient-elles et quel était leur rôle à l'époque ? Quels messages véhiculaient-elles ? A quelles croyances renvoyaient-elles ?

Lors de la dernière séance avant les vacances, chaque groupe a commencé à travailler sur la restitution en imaginant les personnages qui interviendraient et les informations qu'ils pourraient faire passer. Les trois dernières séances permettront de mettre au point les textes définitifs avant le jour J.

Après la nuit européenne des musées

Six élèves étaient présents lors de la Nuit des musées de 18 à 20 H comme prévu par le CMN. Ils ont effectué des petits sketches humoristiques par groupes de deux :

--au sous-sol : deux élèves ont présenté la frise de l'avant-nef de Cluny III en interprétant deux personnages de cette frise : le "tireur d'épine" et une sirène volante

--au rez de chaussée : deux élèves ont interprété le rôle des 2 anges portant la mandorle contenant le Christ en majesté du Grand portail reconstitué de Cluny III

--au 1er étage, deux élèves ont joué le rôle de deux jeunes filles venues visiter le musée à la demande de l'une d'elle, plus cultivée, souhaitant présenter la frise des vendanges à l'autre, plus "naïve".

Bilan mitigé : 

--d'un côté, les élèves ont été heureux de faire leur prestation sans aucune prétention devant un public

--d'un autre côté, ils ont du faire face à des petits contretemps : un très beau spectacle de danse dans le même lieu et malheureusement sur le même créneau horaire qui a attiré la plupart des visiteurs et plus spécifiquement pour le groupe du sous-sol, la nuisance d'une personne qui a voulu présenter la salle aux visiteurs de façon bruyante et dans un mépris total du travail des élèves.

Au final, ce fut tout de même une belle expérience pour ces élèves.