La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

La symbolique du corniforme : bovidés et ovidés en

  • 2016 -
  • MUSÉE JEAN COCTEAU - COLLECTION SÉVERIN WUNDERMAN -
  • Collège Jean-Baptiste Rusca

Un projet interdisciplinaire : Arts Plastiques (détournement du motif du corniforme – land art avec Jean-Noël Fessy), Français (étude du roman de Roy Lewis « Pourquoi j'ai mangé mon père »), Langues et Cultures de l'Antiquité (Europe, Io, le Minotaure, Pan) , EMC (la naissance de la démocratie), CDI (coordination du projet, organisations des sorties pédagogiques),

Qui associe les partenaires culturels locaux

Musée des Merveilles (Tende), Museo Civico Rossi (Vintimille), Musée Jean Cocteau – Fondation Séverin Wunderman – Musée archéologique de Menton

Inscrits dans un calendrier national

Printemps des poètes (mars 2016) – Nuit Européenne des Musées (mai 2016)

Qui débouche sur l’examen HDA en juin.

 

Les Orphée de Jean Cocteau et les gravures de la vallée des Merveilles

Établissements

  • Collège Jean-Baptiste Rusca 06430 Tende 04 93 04 62 34

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

  Le 14 mars dernier, un groupe d'élèves du Collège Rusca est venu en visite au musée Jean Cocteau collection Séverin Wunderman de Menton. La première partie de la journée a été consacrée à la visite des œuvres de Jean Cocteau conservées en cabinet d'art graphique. L'Attachée de conservation a pu ainsi leur présenter, faunes, taureaux, et animaux fantastiques extraits de l'imaginaire et la mythologie personnelle de Jean Cocteau.

En deuxième partie de la journée et dans le cadre du Printemps des poètes, certains élèves ont proposé au public une présentation des textes poétiques de l'artiste.

Avec en point de mire La nuit européenne des musées, impliquant le Musée des Merveilles de Tende et le Museo Civico G. Rossi de Vintimille, le professeur d’arts plastiques a invité ses élèves à s’emparer du motif du sorcier, gravure emblématique du site archéologique de la vallée des Merveilles, en leur laissant une entière liberté sur la matière et le format, et à procéder à des détournements. Les œuvres ont donné lieu à une exposition étonnante dans les murs du collège, et il s’est, dans le même temps, appuyé sur l’expertise du Musée des Merveilles pour réaliser un CD Rom encore plus saisissant, qui a été présenté dans l’espace d’exposition des musées de Tende et de Vintimille. Pour couronner ce travail, il a reçu le concours de Jean-Noël Fessy, artiste plasticien, pour réaliser des versions en branchages très grand format du même motif, qui accueillent désormais les élèves et parents au collège et plusieurs milliers de visiteurs sur le parvis du musée des Merveilles.

 

Parallèlement, les deux professeurs de français ont étudié le roman de Roy Lewis Pourquoi j’ai mangé mon père, dans le cadre d’une séquence sur l’argumentation portant sur le progrès, en mettant l’accent sur l’invention de l’art. Le dispositif était complété par une visite du musée des Merveilles, encadrée par un archéologue, destinée à recadrer les « aimables balivernes scientifiques » de Roy Lewis et à amener les élèves à réfléchir sur la notion d’hominisation et de progrès.