La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

La nature morte en film d'animation

  • 2017 -
  • MUSÉE GATIEN-BONNET -
  • Ecole primaire les Heurteaux

Tout au long de l'année scolaire : les élèves travaillent autour de l’œuvre de Léo Gausson : Nature morte aux fruits. Ce travail réunira deux disciplines : les arts plastique et le cinéma d’animation afin de mettre en avant l’œuvre choisie , de l’explorer et de la traduire de manière plastique et en stop motion.


Œuvre étudiée

Nature morte aux fruits

Léo Gausson
Léo Gausson Nature morte aux fruits Huile sur toile hauteur :38 cm largeur : 55 signé en bas à gauche léo gausson au dos : 1889

Établissements

  • Ecole primaire les Heurteaux 18 RUE DE LA GRANGE DU BOIS 77400 Lagny-sur-Marne 01 60 07 73 10

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Le projet est mené par la médiatrice du musée et une réalisatrice : Gaëlle Dubois ( http://cargocollective.com/GaelleDubois/Gaelle-Dubois) ainsi que l'enseignante : Mme Moncorgé.

Les axes de travail du projet de création du film d'animation en stop motion sont les suivants :

-       Présentation de la nature morte et présentation d’un film en stop motion : qu’est-ce qu’un film d’animation ? qu'est-ce que le stop motion ?

-       Elaborer un brainstorming pour imaginer des scénarios à partir de l’œuvre choisie de Léo Gausson et aborder la réalisation du film.

-       Comprendre l’écriture d’un scénario : écriture des scénarios à partir des mots et thèmes mis en avant lors du brainstorming.

-       Créer des accessoires et le décor en cohésion avec les scénarios : travail des couleurs et de l’harmonie visuel d’un décor : peinture et découpage.

-       Diriger des « acteurs » pour des prises de vues.

-       Etre en condition de tournage et aborder les différents rôles pendant un tournage de stop motion : le photographe, l’animateur, l’accessoiriste. Apprentissage du vocabulaire propre à la création d’un film.

-     Création d'une bande sonore : bruitage des films.

-       Développer un sens critique par rapport à des images.

-       Travailler de manière collective pour la création d’une œuvre commune : cohésion de groupe :  

Après la nuit européenne des musées

Ce travail entre art-plastique a permis de donner une profondeur à la lecture du tableau, la possibilité de le voir différemment , d'accéder à une oeuvre muséale avec un nouveau regard.

La classe a présenté devant le public de la nuit des musées son film qui a été diffusé sur grand écran dans le parc. Les élèves avaient préparé un texte qui résumait le parcours de création de ce film. Le travail effectué au long de l'année a permis de mettre en valeur le tableau de Léo Gausson en reproduisant le tableau à plus grande échelle et en utilisant le fond de la peinture comme décor et les fruits comme accessoires de tournage.

La réalisatrice a accompagné les élèves vers l’apprentissage d’un regard cinématographique.

L'investissement et la volonté des enfants et de leur enseignante a permis de collaborer vers la création d’un film riche d’imaginaire.

Témoignage de l'enseignante (Alexandra Moncorgé) :

"Travail très riche qui met en relation plusieurs domaines : le vocabulaire, la production d’écrit, la technologie, les arts plastiques, la mise en scène etc, le vivre ensemble …

Les enfants se sentaient libres tout en étant très cadrés, les enfants très timides en groupe classe ont pu exprimer leurs idées , cela m’a permis d’avoir un autre regard sur eux. Ils étaient tous très investis et ont pris du plaisir.

Le film est l’aboutissement de tout ce travail. Le fait que ce film soit projeté le jour de la nuit des musées sur grand écran et à la vue de tous est une belle finalité. Cet évènement a lieu en dehors de l’école ce qui lui donne encore plus d’importance."

 

Témoignage des enfants :

-        "On a appris à travailler ensemble."

-        "C’était rigolo, surtout la séance de bruitages."

-        "On a vu que le cinéma était difficile."

-        "On a appris que beaucoup de gens travaillaient derrière le grand écran."

-        "Ça nous a appris la patience ( le temps de choisir, de faire des photos …)"

-        "On était fier d’avoir fait un film."

-        "La séance de bruitages était un peu longue."

-        "Lors de la projection les autres ont pu voir que c’était un travail compliqué."

        "On est content que ça passe au cinéma en juillet."