La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

La Mercuriale 2019

  • 2019 -
  • MUSÉE JEAN CALVIN -
  • Collège Louis Pasteur

Au cours de plusieurs séances au musée Calvin et aux ateliers du patrimoine, les élèves étudient le tableau La Mercuriale qui représente une scène de Jugement lors des persécutions protestantes. Ils apprennent par ce biais à conduire un débat et à présenter l'œuvre. Ce travail est aussi l'occasion de s'approprier l'art de l'imprimerie en réalisant des petits placards.

Lors de la Nuit des musées, les apprentis guides présentent au public cette œuvre et expliquent leur démarche.

Œuvre étudiée

La Mercuriale

Anonyme, d'après une gravure de Jacques Tortorel et Jean Perrissin
La scène se passe dans la grande salle du couvent des Grands-Augustins à Paris, l'une des plus vastes de la capitale dans laquelle le clergé et le parlement pouvait tenir leurs assemblées. La Mercuriale se déroule alors qu'Henri II scelle la paix avec l'Empire en mariant sa fille à Philippe II d'Espagne, deux ans après la défaite de Saint-Quentin (1557) et quelques mois après la signature du traité du Cateau-Cambraisis (2 et 3 avril 1559). Théodore de Bèze écrit que désormais "on ne voyait autre chose que menaces d'une extrême persécution, pour ce que les princes ne seroient plus empeschés en d'autres affaires" [Hist. eccl.]. Le 5 mars 1559 déjà une émeute aux Saints-Innocents provoqua la mort d'un "luthérien" dont les assassins ne furent pas poursuivis. Avec l'Edit d'Ecouen, le 2 juin 1559, Henri II annonçait "que maintenant la paix lui estant donnée avec Philippe roy d'Espagne, il estoit bien délibéré d'employer tout le temps à les [les luthériens] exterminer]" (cité par Bèze). Le premier synode national des églises réformées de France se tint pourtant à Paris le 26 mai 1559. Et la Chambre de la Tournelle présidée par Harlay et Séguier (la seconde Tournelle ou Chambre ardente créée le 8 octobre 1547 par Henri II à Fontainebleau pour juger les crimes d'hérésie était suspendue en 1550) venait de relâcher et simplement banir trois hommes accusés de luthéranisme. L'édit de Châteaubriand (27 juin 1551) constate l'échec de la remise, depuis 1550, du jugement des crimes d'hérésie aux tribunaux ecclésiastiques. Il revient aux juges séculiers. Des cours présidiales de dix conseillers sont créées dans tout le Royaume qui prononceront des sentences sans appel, "comme si c'estoit arrest de nos cours souveraines". Une véritable décentralisation juridique. L'Edit invite également les parlements à tenir des mercuriales tous les trois mois pour examiner la foi des membres des cours souveraines.

Ressources associées

Établissements

  • Collège Louis Pasteur 143 RUE JEAN MOULIN 165 60402 Noyon 03 44 09 41 90

Compte rendu du projet et médiation

Après la nuit européenne des musées

Lors de la Nuit des musées, une quinzaine de collégiens s'est prêtée au jeu de "médiateur culturel" : devant leur famille, leur enseignants ou de parfaits inconnus, par binôme ou trinôme, ils ont présenté les différents éléments du tableau et expliqué l'évènement représenté. Avec leur professeur d'arts plastiques, ils avaient réalisés des monotypes inspirés de la Mercuriale, qui étaient exposés au musée.