La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

La « love story » entre Cupidon et Psyché

  • 2018 -
  • MUSÉE DÉPARTEMENTAL ARLES ANTIQUE -
  • Ecole primaire Paul Langevin

Les 30 élèves de la classe de CE2 de Céline FRIZOL (école Paul Langevin d’Arles) étudient durant l’année scolaire le sarcophage de Psyché. A partir de cette œuvre, ils proposent des créations scientifiques et artistiques : le « cartel des enfants », des dessins illustrant le mythe de Cupidon et Psyché, un sarcophage en carton mis en couleur par les élèves… Le soir de la Nuit des Musées, ils jouent au musée et devant leurs familles une saynète mythologique inspirée de l’œuvre.

Œuvre étudiée

Face principale du sarcophage de Psyché
© Sarcophage de Psyché, marbre blanc, fin IIe s. apr. J.-C. – début IIIe s. apr. J.-C., n° inv. FAN.92.00.543, Musée départemental Arles antique ©R. Bénali, L. Roux

Sarcophage de Psyché

Sculpteur inconnu
Cuve de sarcophage (couvercle perdu) en marbre datant de la fin du IIème siècle après J.-C./début du IIIème siècle après J.-C. Un sarcophage est un cercueil en pierre réservé à l’élite de la société romaine. La face principale présente une scène originale. Elle est occupée, en son centre, par un cartouche mouluré et anépigraphe (sans inscription funéraire). A l’extrémité gauche, le panneau est terminé par un arbre alors qu’à l’extrémité droite, une arcade supportée par un pilier ferme la composition. A gauche du cartouche, on voit 2 Amours (= petits personnages nus et ailés). Celui qui est debout porte une guirlande de fleurs (des roses ?), celui qui est assis sur un tabouret tient un flambeau, flamme dirigée vers le bas. Une guirlande, composée de roses et de feuilles de laurier, pend sur le fond derrière eux. A droite du cartouche, on voit Psyché, drapée, reconnaissable à ses ailes de papillon, qui d’un geste curieux pointe son index droit vers son visage. Psyché symbolise ici l’âme du défunt ou de la défunte. Dans les croyances populaires, l’âme du défunt était souvent conçue comme un papillon qui s’échappait du corps après la mort. Elle est accompagnée par un homme nu (qui n’est pas un troisième Amour) qui tient une corbeille qui déborde de guirlandes de roses. Il pourrait s’agir de Mercure qui conduit les âmes des morts dans l’au-delà (l'Hermès des Grecs). Sur les petits côtés figurent des représentations presque identiques : guirlandes de fruits et de végétaux et bandeaux flottants. La face arrière présente 3 Amours nus (sans ailes) portant sur leurs épaules une longue guirlande composée de gros fruits et de végétaux. Présence, comme sur les petits côtés, de bandeaux flottants. Interprétation de la scène figurant sur la face principale : L’âme du défunt est représentée au moment de son passage dans l’au-delà, symbolisé par l’arcade qu’il vient de franchir et conduite par un personnage psychopompe (le dieu Mercure ?). Dans ce lieu inconnu l’attendent 2 Amours dont l’un tient une torche renversée symbolisant le passage de la vie à la mort. Le bonheur éternel qui attend le défunt est symbolisé par la présence de roses. Ce sarcophage provient de la nécropole des Alyscamps (à Arles).

Ressources associées

Établissements

  • Ecole primaire Paul Langevin QUARTIER BARRIOL 13200 Arles 04 90 93 97 19

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Les productions des élèves seront présentées aux visiteurs de la Nuit des Musées : présentation du « cartel des enfants » à côté de l’œuvre, écran diffusant les dessins et autres productions artistiques des élèves sous la forme d’un diaporama. L’écriture de la saynète mythologique donnera lieu à une représentation théâtrale le même soir dans l’auditorium du musée.

Après la nuit européenne des musées

Le soir de la Nuit des Musées, un spectacle a été donné dans l’auditorium pour les familles des élèves (120 personnes étaient présentes). Les élèves ont interprété le mythe de Cupidon et Psyché. A l’issue de la représentation théâtrale, les enfants ont conduit leurs parents dans le musée afin de leur présenter leurs travaux : cartel et dessins, qui sont restés visibles toute la soirée.