La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Graver son paysage

  • 2017 -
  • MUSÉE LABENCHE D'ART ET D'HISTOIRE -
  • Collège Georges Cabanis
La classe de 2nd 5 du lycée Cabanis a travaillé avec le musée Labenche sur divers thèmes tout au long de l’année : le musée, la conservation, la muséographie, le paysage, la peinture et  la littérature... Inspirés par les oeuvres du musée, chaque élève a pu expérimenter la technique de la gravure à la pointe sèche sur rhénalon pour représenter un paysage ou un élément de paysage. Leurs créations font écho aux oeuvres du musée par des représentations de détails, des références littéraires ou picturales, des sensations présentes dans certaines oeuvres. 

Œuvre étudiée

Héro et Léandre

Manufacture de Mortlake
Ces deux pièces appartiennent à la tenture « Héro et Léandre ». Les cartons sont inspirés d’un poème qui raconte ceci : Léandre d’Abydos vint un jour à Sestos pour une fête, y vit la belle Hero, prêtresse d’Aphrodite, devint amoureux d’elle et s’en fit aimer. Quand elle allumait un signal sur sa tour, Léandre franchissait à la nage l’Hellespont (actuel détroit des Dardanelles). Une nuit, le signal fut éteint par le vent : Léandre se noya, son cadavre fut jeté sur le rivage. Hero, folle de douleur, se précipita dans la mer du haut de sa tour et se noya. Ces deux tapisseries présentent toutes les caractéristiques tant du point de vue de la composition que de la finesse du tissage et de la qualité des coloris, de la production de l’atelier de Mortlake.

Établissements

  • Collège Georges Cabanis 2 BOULEVARD HENRY DE JOUVENEL 409 19100 Brive-la-Gaillarde 05 55 88 97 50

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

La classe de 2nd 5 du lycée Cabanis a travaillé avec le musée Labenche sur divers thèmes tout au long de l’année : le musée, la conservation, la muséographie, le paysage, la peinture et  la littérature... Inspirés par les oeuvres du musée, chaque élève a pu expérimenter la technique de la gravure à la pointe sèche sur rhénalon pour représenter un paysage ou un élément de paysage.

Durant 6 séances, ils ont été au contact des oeuvres du musée et ont pu suivre des visites guidées, dessiner et observer minutieusement peintures et tapisseries. Leurs créations font écho aux oeuvres du musée par des représentations de détails, des références littéraires ou picturales, des sensations présentes dans certaines oeuvres. 

L'atelier de pratique a permis d'expérimenter la production d'estampes. Les élèves ont pu inciser le plastique tendre du rhénalon avant d'encrer et de passer leurs gravures dans une presse. Plusieurs séances ont été consacrées à ces essais pour lesquels les élèves ont pris du plaisir à créer. Montagne paisible, volcan entrant en éruption, tempêtes, feuillages ou oiseaux symboliques... les élèves ont repris ces éléments de paysages signifiants au 17ème siècle. L'architecture est également présente... petits châteaux dans les lointains, tour de Héro et Léandre (telle qu'elle est présentée aujourd'hui en Turquie), les élèves se sont appropriés avant de réinterpréter ces éléments dans leurs paysages.

 Une dernière séance sera consacrée à un échange sur les techniques de médiation et la présentation des travaux par les élèves au public présent lors de la nuit des musées. Cette dernière séance comprend également la fabrication de badges pour que chaque élève soit facilement identifiable par les publics.

Pour mobiliser les élèves, leurs amis et famille, un buffet convivial sera organisé le jour de la nuit européenne des musée, samedi 20 mai, avant l'ouverture au public. Tous sont conviés pour faire partager ces moments de création et de découverte.

Après la nuit européenne des musées

Les élèves se sont plutôt bien mobilisés pour cette édition de la classe l'oeuvre. Sur 22 élèves dans la classe, une quinzaine d'élèves étaient présents ainsi que leurs familles et amis. Le musée Labenche avait organisé avec les enseignants un buffet, une heure avant l'ouverture du musée. Parents et adolescents avaient amené des pâtisseries et ce moment d'échange convivial avant l'ouverture de la nuit des musées a été très enrichissant. Certains élèves sont restés toute la soirée ( 19h-00h00) pour rencontrer les publics et participer aux événements du musée ( danse, théâtre, chasse aux trésor...). Les élèves étaient aisément identifiables grâce aux badges que nous avions fabriqué quelques jours avant dans leur classes (un avec leurs noms/ prénoms, un avec le logo de la nuit européenne des musées 2017). Cependant, les élèves prennent globalement peu la parole dans la soirée (ils répondent aux questions des visiteurs mais ont du mal à aller spontanément vers le public). Il nous faudra davantage travailler la médiation en amont pour l'année prochaine.