La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Graffiti, tout a commencé dans l’Antiquité

  • 2017 -
  • MUSÉE DU PAYS DE SARREBOURG ET PARCOURS CHAGALL -
  • Collège Pierre Messmer,
  • Lycée polyvalent Mangin


Depuis l’Antiquité, ce moyen d’expression ludique, contestataire, politique ou amoureux est un témoin des croyances, des centres d’intérêt des hommes. Le graffiti prend, au fil des siècles, des formes très différentes ; les techniques et les lieux où il s’affiche sont tout aussi divers.

Les élèves de 1ère L du lycée Mangin, de 3e SEGPA et de 4e3 du collège Pierre Messmer de Sarrebourg vont s'inspirer de graffitis découverts dans la villa gallo-romaine de Saint-Ulrich (57). Ils se les approprieront et réaliseront leurs propres créations qui seront présentées lors de la Nuit européenne des Musées : arts plastiques, photographies et médiations.

Œuvre étudiée

Graffiti

Anonyme
Gladiateur Villa de Saint-Ulrich Péristyle, portique Nord L. 14 cm, H. 26 cm Fin du Ier - début du IIe siècle On distingue son casque à cimier, son épée passée à la ceinture et une jambière. Lui manque son bouclier qui pourrait être esquissé par un trait sur sa gauche partant de l’épaule.

Établissements

  • Collège Pierre Messmer 24 RUE DE LA MESANGE 57400 Sarrebourg 03 87 03 24 42
  • Lycée polyvalent Mangin 34 RUE GAMBETTA 70035 57401 Sarrebourg 03 87 17 94 00

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Les élèves ont réalisé un reportage et recherché les graffitis dans la ville. En se référant également aux styles et techniques d'artistes, ils ont écrit leur prénom ou fait un dessin sur du papier qu'ils ont ensuite collé dans l'environnement urbain ;  un graffiti éphémère, le temps d'une photographie. Les photographies et les dessins seront présentés  lors de la Nuit des musées.