La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Golems et autres créatures

  • 2017 -
  • MUSÉE D'ART ET D'HISTOIRE DU JUDAÏSME -
  • Collège Lamartine,
  • Lycée professionnel Théophile Gautier

Plusieurs classes de différents niveaux du collège Alphonse de Lamartine (Paris 9) et du lycée Théophile Gautier (Paris 12) participent chacune séparément à l’activité pédagogique « Golems et autres créatures » conçue en lien avec l’exposition « Golem ! Avatars d’une légende d’argile » (mahJ, 8 mars – 16 juillet 2017). Après la visite guidée, les élèves réalisent un film d’animation (selon le principe du Stop Motion®) inspiré des œuvres exposées dans l’exposition. L’ensemble des films réalisés sera projeté le soir de la Nuit européenne des musées le samedi 20 mai 2017 au mahJ.

Œuvre étudiée

7 œuvres de la collection permanente

Différents auteurs
Un Rouleau de Torah du XVIe siècle provenant de l’Empire ottoman, des stèles tombales du Moyen Âge provenant de Paris, une Arche Sainte du XVe siècle de Modène en Italie, une lampe de Hanoukkah, une cabane pour la fête de Soukkot, des maquettes de synagogues ashkénazes évoquant la langue yiddish et sont lien à l’hébreu, une bandelette de Torah d’Alsace.

Ressources associées

Établissements

  • Collège Lamartine 121 RUE DU FG POISSONNIERE 75009 Paris 9e Arrondissement 01 48 78 94 74
  • Lycée professionnel Théophile Gautier 49 RUE DE CHARENTON 75012 Paris 12e Arrondissement 01 43 07 12 10

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Parcours-atelier « Golems et autres créatures »

L’activité pédagogique proposée dans le cadre de l’exposition « Golem ! Avatars d’une légende d’argile » (mahJ, 8 mars – 16 juillet 2017) prévoit en une séance de 2 h 30, outre la visite guidée, la création d’un petit film d’animation inspiré des Golems et d’autres créatures croisées dans l’exposition.

Les élèves sont d’abord accueillis par une médiatrice dans le vestibule du musée. Cette première étape permet d’introduire le thème de l’exposition, d’en éclaircir le contenu et d’expliquer le déroulé du programme éducatif.

Le parcours de l’exposition - mêlant peinture, dessin, photographie, théâtre, cinéma, bande dessinée et jeu vidéo - amène les élèves à appréhender l’origine du mythe du Golem et d’en saisir les différents enjeux à la fois artistiques, historiques, littéraires, scientifiques et éthiques. La visite de l’exposition dure une heure environ et s’appuie sur une sélection de quinze œuvres maximum.

La visite est centrée sur le thème de l’homme demiurge, créateur d’un être artificiel. Une fois celle-ci terminée, les élèves se rendent dans la salle d’atelier. Ils sont répartis en quatre groupes qui prennent place autour de quatre plateaux reliés à des ordinateurs permettant la réalisation de petits films d’animation selon la technique du Stop Motion ®.

Chaque groupe d’élèves est invité à réaliser son propre film en utilisant de matériaux différents, notamment :

  • de l’argile (qui renvoie à l’origine de la légende du Golem) ;
  • des lettres composant à la fois le mot « golem » en français et le mot « emet » en hébreu (qui mettent en exergue l’importance de la lettre dans le judaïsme et rappellent l’œuvre de Frank Lalou, Tserouf, 2015) ;
  • des ustensiles variés en métal (qui font écho à l’œuvre de Zaven Paré, Rabbi Loeuw, 2013) ;
  • du papier (qui fait référence à l’œuvre de David Musgrave, Machinic Figure, 2012).

L’ensemble des films est projeté sur un grand écran devant la classe. L’activité de création proprement dite dure une heure trente environ. Afin de prolonger l’activité en classe et d’approfondir la thématique, le professeur est invité à conserver sur clé USB l’ensemble des films réalisés.

Les réalisations filmiques seront projetées sur grand écran dans le vestibule du musée lors de la Nuit européenne des musées. Un cartel allongé sur socle placé à côté de l’écran fournira des informations aux visiteurs sur le dispositif « La classe, l’œuvre ! », le projet de médiation et les classes participantes.

Après la nuit européenne des musées

Une invitation électronique, transmise d'abord aux enseignants, avait permis de convier les élèves et leurs parents le soir de la Nuit des musées.

Les films réalisés par les sept classes étaient projetés dans le vestibule : les élèves présents avaient été invités à les présenter à leurs familles. https://www.youtube.com/watch?v=SySmSUVOG5M