La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Escales en Afrique

  • 2019 -
  • MUSÉE DU QUAI BRANLY - JACQUES CHIRAC -
  • Collège Jean Lurcat

Les élèves de 4ème du collège Jean Lurçat de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis, académie de Créteil) se lancent dans un projet d'éducation artistique culturelle "Les chercheurs d'art au musée du quai Branly - Jacques Chirac", accompagnés par leurs professeurs d'Histoire Géographie et de Français. Lors de plusieurs visites, ils s'intéressent plus particulièrement aux œuvres et objets d'Afrique, présentées sur le Plateau des collections. Ils établissent leur propre "catalogue des désirs" et rencontrent un conservateur du musée. A partir de leur sélection d'œuvres, ils suivent des ateliers d'écriture menés par l'écrivain Valentine Goby et produisent leurs propres récits.

Leurs récits seront présentés aux visiteurs du musée du quai Branly - Jacques Chirac lors de la Nuit européenne des musées 2019.

Œuvre étudiée

Masque zoomorphe - Culture Dogon - Mali

Culture Dogon, Mali
Cartel : Masque zoomorphe - Culture Dogon - Mali Début du 20ème siècle Matériaux : Bois de fromager, pigments, fibres végétales Dimensions et poids : 54 x 35 x 11 cm, 964 g N° inventaire : 71.1931.49.28 © musée du quai Branly - Jacques Chirac, photo Patrick Gries, Bruno Descoings Description : Masque lièvre composé d'un visage de bois, d'une coiffe de fibres et d'un couvre-nuque en vannerie. Le visage adopte une forme rectangulaire marqué au centre par une arête nasale qui délimite deux ouvertures également rectangulaires où s'inscrivent les cavités rectangulaires, pointes vers le bas des yeux. Au sommet de la tête se dressent deux longues oreilles et une petite tête animale en réduction qui se projette au-dessus du front. L'ensemble est couvert d'une vive polychromie (points blancs et noirs se détachant sur un fond rouge). L'objet a gardé son mors de préhension. Le danseur croise une jambe devant l'autre à chaque pas, en fléchissant légèrement les jarrets puis il feint d'être traqué et finit par s'écrouler par terre. Les masques sont confectionnés par les danseurs membre de la société des masques, l'Awa. Ce masque a été porté pour un spectacle de l'Exposition coloniale internationale de 1931 à Paris. Chez les Dogon, la levée d’un deuil est marquée par la cérémonie du Dama permettant au défunt d'accéder au statut d’ancêtre. Les masques du Dama, comme celui-ci, relevaient de la société masculine de l'Awa réunissant les initiés selon une répartition hiérarchisée par classe d'âge.

Ressources associées

Établissements

  • Collège Jean Lurcat 22 RUE D'ALEMBERT 93200 Saint-Denis 01 48 21 60 01