La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Engrenages en folie !

  • 2019 -
  • MUSÉE DE LA NACRE ET DE LA TABLETTERIE -
  • Ecole primaire privée immaculée-conception

Le passé industriel de la région de Méru, représenté à travers un bâtiment du XIXe siècle, ses ateliers reconstitués et une variété de collections matérielles et immatérielles, peut devenir à celui qui y prête attention une histoire passionnante dans laquelle il pourra puiser, avec un peu d'imagination, de quoi construire et se construire. Le musée est un lieu de découverte du monde, de découverte de l'autre et de découverte de soi. Après avoir été sensibilisés à toutes ces questions, les élèves ont proposé une interprétation artistique des collections visitées à travers la réalisation de sculptures mobiles, de machines absurdes inspirées du corpus de Jean Tinguely. Construites à l'aide de matériaux de récupération, les productions présentées aux visiteurs par les enfants eux-mêmes lors de la Nuit Européenne des Musées prendront place au sein des espaces muséaux afin de montrer quelle relation leurs créations entretiennent avec ce patrimoine qui marque tant l'identité du territoire sur lequel ils grandissent. Le long d'un parcours animé, ils inviteront les spectateurs à écouter, à observer mais aussi à expérimenter leurs machines-œuvres d'art.

Objectifs pédagogiques : Permettre à l'enfant de s'ouvrir à la culture et à l'art en lui donnant les clés pour interpréter ce qu'il reçoit ou perçoit ; puis communiquer avec un public à travers une oeuvre plastique ainsi qu'à travers des mots, à l'écrit et à l'oral.

Œuvre étudiée

Tabletterie

Inconnu
C'est un patrimoine tout entier qui est mis à disposition des écoles : dans une ancienne usine de tabletterie, les élèves découvrent un métier, ses matières premières, ses outils, ses machines, ses gestes, ses produits. La tabletterie se développe dans la région de Méru dès le XVIe siècle pour y devenir prédominante. Elle ne cesse de s'intensifier au cours du XIXe et enrôle plus de 10000 personnes au début du XXe siècle. Elle fournit le monde en pièces de jeu, boutons de vêtements, éventails de luxe, manches de couverts, ustensiles de toilette... façonnés dans des matières naturelles telles que le bois mais aussi l'os, la corne ou encore la nacre. Aujourd'hui, grâce à son action de transmission, le musée reste le seul garant de cet épisode industriel qui reflète l'ensemble de l'histoire des pays occidentaux.

Ressources associées

Établissements

  • Ecole primaire privée immaculée-conception 22 ROUTE DE GOURNAY 60110 Méru 03 44 52 42 30

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Programme de 12 heures réparties en 6 séances au musée :

  1. Visite du musée
  2. Production individuelle
  3. Découverte de l'artiste Jean Tinguely et de son oeuvre
  4. Réinterprétation des espaces d'exposition du musée et de ses collections
  5. Production collective en équipes
  6. Parachèvement des oeuvres

Le travail de finalisation et de communication s'est ensuite opéré en classe avec les enseignantes et le soutien du service pédagogique du musée.

  • Projet de Sculpture-machine par une équipe d'élèves de CE2-CM1 Projet de Sculpture-machine par une équipe d'élèves de CE2-CM1
    © Copyright Musée de la Nacre et de la Tabletterie
  • Production collective en équipes Production collective en équipes
    © Copyright Musée de la Nacre et de la Tabletterie
  • Télécharger le document PDF

Après la nuit européenne des musées

Lors de la Nuit Européenne des Musées, les élèves ont présenté leurs oeuvres au public. Ils en ont assuré aux-mêmes la médiation à travers la rédaction de cartels mais aussi par la prise de parole. Il avaient également pour tâche de faire intervenir les spectateurs afin de les rendre acteurs. Plus de trois cents visiteurs ont pris part à leurs jeux artistiques. Beaucoup de familles d'élèves se sont déplacées, rejointes par une partie de la population locale, curieuse de découvrir le musée sous un autre angle.

"Je suis impressionnée par la créativité de ces enfants et leur enthousiasme à nous montrer leur travail", Brigitte, 54 ans, originaire de Charente.

"Nous avions hâte de venir découvrir l'exposition, notre fille ne nous parlait que de ça depuis plusieurs semaines", un parent d'élève.

"Quand j'ai parlé la première fois c'était dur, après j'ai adoré. je ne veux pas partir en fait, c'est génial d'expliquer aux gens comment on a fait notre oeuvre", Angel, élève exposante.