La classe, l'œuvre!

La classe, l'œuvre !

Valoriser les projets éducatifs artistiques et culturels

  • Imprimer

Elèves médiateurs au musée

  • 2019 -
  • CENTRE NATIONAL D'ART ET DE CULTURE GEORGES POMPIDOU -
  • Collège Guillaume Budé,
  • Collège Colette Besson

Une classe de CM2 et une classe de 6ème d'un même réseau d'éducation prioritaire d'un côté, et deux classes de 5ème d'un même collège travaillent durant l'année scolaire. Trois visites au musée préparent la Nuit des musées en plus du travail mené en classe. Lors de ces visites, les élèves choisissent des œuvres et préparent une médiation. Ils proposent par petits groupes leur interprétation de l'œuvre à travers des saynètes, chorégraphies, histoires, mises en scène. Lors de la Nuit des musées, les élèves présentent une quinzaine d'œuvres au public dans les collections permanentes du musée.

Œuvre étudiée

SE 71, L'Arbre, grande éponge bleue

Yves Klein (1928-1962)
1962 Pigment pur, résine synthétique sur éponge et plâtre 150 x 90 x 42 cm 50 à 60 KG Achat, 1984 Numéro d'inventaire : AM 1984-280 Dès 1956, Yves Klein réalise ses premiers monochromes bleus. Lauréat d’un concours international lancé en 1957 par la municipalité de Gelsenkirchen, ville industrielle de la Ruhr, Klein reçoit la commande d’un ensemble de « reliefs éponges » et de panneaux monochromes monumentaux, inauguré en 1959. C’est entre ces deux dates que l’éponge, après avoir été un

Établissements

  • Collège Guillaume Budé 7 RUE JEAN QUARRE 75019 Paris 19e Arrondissement 01 42 40 54 35
  • Collège Colette Besson 9 RUE DES PANOYAUX 75020 Paris 20e Arrondissement 01 58 53 58 80

Compte rendu du projet et médiation

Avant la nuit européenne des musées

Trois visites préparent la Nuit des musées pendant laquelle les élèves se produisent pour La classe, l'œuvre !

Ils découvrent dans un premier temps le musée, se familiarisent et repèrent des œuvres sur lesquelles ils choisissent de travailler par groupes.

Dans un deuxième temps, après des premières recherches en classe, ils choisissent une forme de médiation : danse, récit, poème, scène dialoguée ....

Ils poursuivent le travail de création en classe et présentent celui-ci à l'autre classe lors de la troisième visite, avant de le présenter au public le 18 mai.

Après la nuit européenne des musées

Cette année, les élèves ont proposé des médiations particulièrement engagées et en lien avec l’actualité :

-          Sauver les animaux du cirque devant Derain   

-          Inviter le public à méditer et respirer au contact de la nature pour mieux la protéger dans Respirare l’ombra de Penone  

-          Faire parler la Terre vidée de ses habitants dans le futur avec L’Eponge bleue de Klein

-          Donner la parole au Phoque de Brancusi qui se lamente de voir sa banquise fondre.

-          S’adresser à La Mariée de Nikki de saint Phalle en lui demandant de témoigner sur les difficultés d’être mère et femme.

Certains n’hésitent pas à se mettre à la place de l’artiste pour le faire parler et expliquer son œuvre,

-          tel Agam devant le Président George Pompidou

-          ou encore George Braque répondant aux questions d’un journaliste.

 

D’autres ont choisi le rêve et l’évasion dans l’imaginaire et la poésie :

-          Visions d’Icare qui s’élève au-dessus du labyrinthe

-          T shirts de Fred Lonidier qui s’animent et prennent vie.

-          Evasion poétique devant Luxe, calme et volupté

-          Imaginaire sollicité du public face aux couleurs invisibles de Wall Drawing de Sol Lewitt.

-          Pensées des habitants d’un immeuble de Logements, Paris 13ème de Xtu

-          Dessins imaginaires d’un prisonnier enfermé dans la grotte de Dubuffet

-          Le carré d’étain de Carl André s’est transformé en piste de performance, agissant sur les corps des élèves comme par magie.

 

Et toujours des interactions avec le public, parfois même en anglais :

-          Devinette face aux mots de la salle blanche

-          Jeux de chasse au trésor dans le magasin de Ben ou avec les Bâtons de couleur de Cadère

 

Presque tous les élèves ont présenté l’œuvre travaillée pendant l’année et ont été présents, avec famille et amis. Les parents ont été très nombreux à venir, avec frères et soeurs. Pour beaucoup, il s'agissait de leur première visite dans le musée.

Les professeures ont fait part de leur enthousiasme et des bénéfices de ce projet sur leurs classes : meilleure ambiance et cohésion dans une classe hétérogène, possibilité de travailler de manière individualisée. Pour les 4 classes, une manière de travailler l'oral très positive, qui apporte aux élèves beaucoup de confiance en eux-mêmes, surtout les plus timides, qui face à un vrai public nombreux, et hors cadre scolaire traditionnel, découvrent des capacités insoupçonnées. 

les élèves quant à eux ont manifesté leur enthousiasme : la soirée est trop courte, ils ne veulent plus partir ! Ils ont acquis une connaissance du lieu et une aisance indéniables : ils emmènent leur famille voir certaines oeuvres, naviguent d'une salle à l'autre pour écouter leurs camarades. Ils ont été très fiers de leur travail.